Recherche

Votre recherche de facebook 5 euros a donné 16 résultats.

mercredi 20 septembre 2017

En vrac du mercredi

Soleil sur Paris XVI

mardi 18 juillet 2017

En vrac du mardi

Après quelques jours de moto au départ de St Étienne (pour les rencontres Mondiales du Logiciel Libre) en direction du Vercors, du Luberon avec un retour par les petites routes, ici… Nevers :

Mise à jour en bonus

vendredi 19 mai 2017

En vrac avant les vacances

Je m’apprête à partir quelques jours à moto (j’ignore où, je vais choisir un endroit sec, beau et avec des virages). D’ici là, voici un peu de lecture. Je compte sur vous pour ne pas casser l’Internet d’ici à mon retour !

Votre serviteur à moto dans le Vercors

vendredi 4 novembre 2016

En vrac du vendredi

Citation de la semaine, par Tim Cook, patron d’Apple :

En terme d’équilibre entre vie privée et Intelligence Artificielle, il y a beaucoup à dire, mais pour faire court, c’est un faux compromis. Les gens voudraient nous faire croire qu’il faut abandonner notre vie privée pour que l’Intelligence Artificielle puisse nous être utile, mais nous, chez Apple, nous ne sommes pas d’accord. Ca va peut-être demander plus de temps, plus de réflexion, mais je ne crois pas que nous devrions abandonner notre vie privée. C’est comme cette vieille discussion entre la vie privée et la sécurité. Vous devriez avoir les deux. Vous ne devriez pas avoir à choisir.

«Quel est le risque de ce fichier ? C’est qu’il soit utilisé pour permettre l’identification des gens à la volée, dans la rue. On attrape votre photographie via une caméra de surveillance ou on récupère votre empreinte digitale sur une scène de crime ou lors d’une manifestation et on les compare avec une base de données centrale», explique Isabelle Falque-Pierrotin.

«Il est évident que ce n’est pas du tout aujourd’hui dans les finalités du fichier qui a pour vocation de lutter contre l’usurpation d’identité», mais «cet outil de grande ampleur peut faire craindre qu’il puisse être utilisé à d’autres fins, peut-être pas aujourd’hui mais demain», souligne la présidente de la Cnil. Et, parmi les services de sécurité, «le nombre très large des personnes habilitées à consulter le fichier, en gros quelque 2 000 personnes, accroît potentiellement ce risque», a-t-elle ajouté, en pointant également les risques d’attaques de hackers.

Note

[1] On se souviendra du communiqué de presse le CNNum lance une réflexion sur le chiffrement à la rentrée 2016.

jeudi 25 février 2016

En vrac du jeudi

- page 1 de 4