novembre 2004 (92)

mardi 30 novembre 2004

Netscape 8 beta devrait sortir aujourd'hui

Et les premières indiscrétions laissent entendre qu'il s'agirait d'un navigateur basé sur Firefox, mais qui intégrerait aussi le moteur de rendu d'Internet Explorer. Le développement aurait été confié à une société extérieure, Mercurial Communications.

Mise à jour : Pascal Chevrel vient de le télécharger sur Betanews et a réussi à aller sur Windows Update avec ! Je pense qu'il va nous faire un compte rendu. D'après ce que je peux voir sur le screenshot et entendre en discutant avec Pascal, c'est clairement un navigateur pour le power user. Je compte 34 boutons / zones actives dans l'interface, au lieu de 14 dans Firefox avec le meme nombre d'onglets. On sent une approche petards, laser et fumée pour qui a envie de tripoter son navigateur dans tous les sens (un peu comme Mozilla 1.7, en terme de cible). En cela, il est très complémentaire de Firefox, qui est lui clairement plus orienté vers le grand public.

Partager

Firefox et la Catalogne

Dans une interview, Jordi Mas (responsable de Softcatala.org), s'exprime sur Firefox, et ça fait bien plaisir :

firefox est un grand navigateur, sûr, innnovant et rapide. Ceux qui le téléchargent en sont enchantés et l'apprécient. Ca ne serait pas arrivé si le produit n'était pas réellement brillant. C'est un grand logiciel, comme on en voit peu.

SoftCatala, ce sont les gens qui assurent la traduction des principaux logiciels Libres en Catalan. (Merci à Pascal Chevrel pour le coup de main sur la traduction).

Partager

Tristan Nitot passerait-il chez Opera ?

C'ets du moins ce que laisse entendre Google News, qui met la photo de votre serviteur à coté d'un article sur Opera :

Il est vrai que j'ai été contacté par Opera il y a plusieurs mois pour prendre le poste de Desktop Product Manager, que j'ai du refuser en voyant la tête que faisait Bénédicte (mon épouse) à la perspective d'aller habiterà Oslo. Bah quoi, chérie, t'as pas envie d'habiter dans un endroit où il fait nuit 6 mois par ans ?

Partager

Article dans le Monde

Le journal Le Monde publie ce jour (daté de mercredi 1er décembre) un article d'une demi-page intitulé La bataille des navigateurs Web avec, en guise de chapô : Le logiciel Firefox grignote le gâteau d'Internet Explorer.

Ce succès n'est pas démenti par la firme de Bill Gates. En un sens, cela nous chagrine, dit Bernard Oughanlian, directeur technique de Microsoft France. Mais c'est en définitive une bonne chose : cela nous pousse à nous remettre en cause et cela pose un certain nombre de bonnes questions.

Merci aux nombreux lecteurs du Standblog qui m'ont signalé cet article...

Partager

lundi 29 novembre 2004

Compte rendu du Chat journal du Net

Oui, j'ai promis de faire un compte-rendu de mon Chat au Journal du Net jeudi dernier. Le voici donc.

J'arrive plus tard que prévu, mais avant 18h, heure prévue pour le Chat. Rapide tour des locaux (spacieux et sympathiques), présentation à l'équipe des différentes rédactions (Management, Solutions, Developpeurs, JDN, l'Internaute...). Beaucoup de filles, moyenne d'age plutot jeune et sympathique. C'est l'heure du bouclage, ils sont tous studieux. Je salue tout particulièrement Xavier Borderie, qui fait d'excellents articles sur les standards et l'accessibilité.

On me montre l'endroit où va se dérouler le chat : deux bureaux l'un à coté de l'autre, une Web cam entre les deux. Je m'approche : une applet Java dans un Internet Explorer : Miam ! J'ai un peu l'impression de me retrouver en 1999 ! Derrière moi, Frédéric Quint, qui sera le modérateur. Je suis un peu nerveux, j'ai un peu le trac. J'ai donné des conférences devant des centaines de personnes, des interviews à la télévision ou à des journalistes, et je suis habitué. Par contre, un chat, jamais... La peur de l'inconnu, sûrement.

Les premières questions arrivent. Fredéric me demande d'être concis, de donner du rythme. Je redoute de passer pour un salaud dédaigneux dans ces conditions. Il me recommande l'utilisation des smileys. Facile ! J'ai l'impression que tous ne sont pas passés lors de la retranscription. Les questions se suivent, et elles sont de plus en plus dures. On me demande des trucs fous :

Il est impossible de supprimer Internet Explorer de son ordinateur. Donc pourquoi saturer son disque avec votre renard ?

Ou encore :

Où se trouve votre centre d'appels ? (...) Utilisez-vous un centre d'appels pour de la qualification de fichier ou pour de la vente ?

Enfin, j'ai fait une promesse que je n'ai pas pu tenir :

à cet instant présent, je suis obligé d'utiliser Internet Explorer, et c'est vraiment un retour à l'age de pierre. :-( Promis, je fais une installation sur ce poste avant de partir !

En effet, je n'avais pas les droits d'aministration sur la machine en question, comme c'est le cas pour la plupart des machines de la rédaction, ce qui explique que les journalistes du JDN ne puissent pas utiliser Firefox sur leurs machines, et sont naturellement moins enclins à en parler.

Pour me faire oublier cela, on m'entraîne de force vers une bouteille de champagne nouvellement ouverte (une seule coupe, merci !), on m'offre des gateaux apéritifs et c'est parti pour une très sympathique discussion avec la rédaction. Ah, l'apéro au bureau, les locaux hi-tech, la moyenne d'age des présents, l'applet Java, tout cela me rappelle bigrement le temps de la nouvelle économie, celui où j'étais jeune, beau, mince et plein d'avenir, et où les navigateurs propriétaires étaient encore novateurs. C'était hier, c'était au millénaire dernier...

Partager

Citation du jour

Lue dans un article de news.com et prononcée par Marcus Sachs, directeur de l'Internet Storm Center, centre qui suit les menaces sur le réseau.

Quand 70 ou 80 pour cent de l'Internet utilise le même logiciel et le même service, un seul coup suffit pour faire des dégats incroyables.

Monsieur Sachs faisait référence à deux trous de sécurité, l'un dans Internet Explorer, l'autre dans Java.

Est-ce donc à ce propos que Microsoft fait de la pub pour Firefox ? Dans tous les cas, merci Redmond !

Partager

Eloge de la simplicité (2) : la distribution Linux

J'en parlais précédemment, le succès de Firefox tient à la qualité intrinsèque logiciel, à son lancement mais surtout à sa superbe simplicité. Je vais ici me livrer à un exercice difficile, qui est celui de la critique constructive de projets Libres.

J'ai essayé la distribution Linux à la mode, à savoir Ubuntu Linux. Il faut savoir qu'avant, j'ai testé successivement Mandrake 10.0, Fedora Core 2, Mandrake 10.1 Community puis Mandrake 10.1 Official. J'ai eu mon lot de soucis avec les quatre. Une partie de mes problèmes est venue du fait que j'ai passé l'essentiel de ma carrière d'utilisateur sous Windows. Et changer de système d'exploitation, surtout pour un utilisateur avancé, ça n'est pas rien. (L'autre partie est venue du fait que j'ai des soucis de matériel avec mon portable, qui donne de graves signes de fatigue, ce qui m'a poussé à changer de machine quelques temps).

Et dernièrement, j'ai piqué un coup de sang et j'ai écouté l'ami Olivier et je suis donc passé à Ubuntu Linux. Ces petits gars-là ont tout compris. Un téléchargement de moins de 600 Mo, ça devient rare (surtout par rapport aux 6 CD de ma Mandrake Official !), une intégration des différents composants qui est un vrai bonheur, et tous les logiciels dont j'ai besoin. Firefox est le navigateur par défaut, et même si c'est Evolution le client de messagerie, un p'tit coup de apt-get install mozilla-thunderbird vous arrange tout ça en deux coups de cuillère à pot. Là où j'ai galéré, c'est en voulant reprendre les comptes utilisateurs de Mandrake. C'est comme dans Ghostbusters, quand on croise les faisceaux. C'est mal, et ça fait mal !

Donc mon installation de Ubuntu n'est pas parfaite, mais elle a le mérite d'exister. Je crois bien que je vais me tenter une ré-installation propre prochainement. Et probablement finir par rester sur Ubuntu ! Par rapport à la Fedora Core, le système est simple, mais mieux fini. Par rapport à la Mandrake (et malgré tout le bien que je pense de cette distribution), on sent que chez Ubuntu, on est parti d'une page blanche, celle des besoins actuels des utilisateurs débutants, là ou Mandrake semble vouloir sans cesse rajouter des fonctionnalités sans enlever les précédentes, pour ne pas frustrer les utilisateurs historiques. C'est un grand classique en informatique, et c'est ce qui nous vaut cette mauvaise blague d'informaticien : Vous savez pourquoi Dieu a pu faire le monde en 6 jours ? Parce qu'il n'y avait pas de reprise de l'existant.

Quoiqu'il en soit, je suppute que Ubuntu, c'est le Firefox des distributions Linux, là ou Mandrake ressemblerait plus à Mozilla 1.x. Puissant, bourré de fonctionnalités, mais plus adaptée à ceux qui s'en servent depuis toujours qu'aux nouveaux arrivants (dont je ne faisais pas partie). Par contre, il faut reconnaître à Mandrake l'intégration de logiciels propriétaires (non, ça n'est pas un troll), comme Java, Real, Flash et les drivers propriétaires nVidia, qu'on a pas sur Ubuntu...

En tous cas, chapeau au projet de monsieur Mark Shuttleworth : Ubuntu est la plus convaincante des distributions que j'ai pu tester à ce jour. Et quelque part, savoir que Ubuntu repose sur une base Debian, ça me rassure... Au fond de moi, j'ai toujours voulu devenir un Geek.

Partager

Eloge de la simplicité

Il est encore trop tôt pour considerer Firefox comme un succès, et pourtant... Cela fait 19 jours que la version 1.0 est sortie, et nous avons sûrement dépassé la barre des 7 millions de téléchargements [1]. Les chiffres parlent d'eux même : 2,1 millions de téléchargements en deux jours ; 6 millions en 15 jours. La bonne nouvelle, c'est que la tendance reste stable et que Firefox gagne des centaines de milliers d'utilisateurs tous les jours, dont beaucoup sont des gens qui ont toujours utilisé IE et n'ont jamais entendu parler de logiciel Libre.

On peut se demander pourquoi Firefox a un tel succès (4,58% d'après OneStat). Après tout, d'excellents navigateurs comme Mozilla 1.x et Opera n'atteignent pas de telles parts de marché (respectivement 2,77% et 1,29%) alors qu'ils sont là depuis longtemps.

On peut tout imaginer pour justifier le succès (encore bien jeune) de Firefox. Certes, la campagne de lancement a été très efficace et très bien reprise dans les medias. La chance a sûrement joué (quoique, si Arafat n'avais pas fait des siennes, je suis à peu près certain que Firefox aurait fait la couv' de Libé). Mais au départ, le produit est intrinsèquement bon. Il est même excellent. Pourtant, Opera et Mozilla 1.x sont aussi très bons. Ce qui fait, à mon humble avis, la différence avec Firefox, c'est que ce dernier est beau et ultra-simple à aborder :

  • interface très simple,
  • télechargement rapide,
  • installation triviale,
  • import des préférences IE instantanée.

Ensuite, Firefox apporte simplement des fonctionnalités qui sont véritablement un plus pour l'utilisateur, fonctionnalités qui sont facilement découvrables par ce dernier :

  • recherche intégrée,
  • navigation par onglets,
  • extensions.

C'est sûrement là qu'il faut trouver la clé du succès :

Tout d'abord, on se sent en confiance, ensuite on ne peut plus s'en passer.

Et le projet Mozilla, par la visibilité qu'il atteint aujourd'hui, se doit de remercier les initiateurs du projet Firefox (Blake Ross et David Hyatt) pour leur vision, et Ben Goodger pour avoir maintenu le cap avec adresse (comme dit Bénabar).

Dans un prochain billet, je reviendrais sur cette idée simple de faire un logiciel simple pour convaincre un très grand nombre d'utilisateurs. Peut-être y a-t-il matière à réflexion pour d'autres projets Libres...

Notes

[1] même si le compteur ne l'indique pas car il n'est pas à jour, la faute au week-end de Thanksgiving.

Partager

dimanche 28 novembre 2004

Tutoriel XUL en français

On le sait, la technologie XUL est pleine de promesses : déjà utilisée sans le savoir par des millions de gens (tous les utilisateurs de Mozilla 1.x, Thunderbird et Firefox), elle permet d'écrire des applications riches (ergonomie avancée) déployables instantanément sur toutes les plates-formes où Firefox existe (Linux, Mac OSX, Windows et bien d'autres).

Les possibilités de XUL sont immenses, et cette technologie répond à une demande très importante, comme l'intégration des Web Services avec des clients riches. Voir à ce sujet la double-page de 01 Informatique du 5 novembre, qui comparait XUL avec Macromedia Flex et XAML, de Microsoft, ou encore le très intéressant Mozilla Amazon Browser.

Mais voilà, ce qui manquait, entre autres, à XUL, c'est de la documentation et une communauté. En effet, une technologie de type plate-forme sans développeurs, ça ne vaut rien.

C'est là que l'ami Laurent Jouanneau (qui a déjà participé à OpenWeb) entre en scène et lance XulFR.org, une communauté francophone dédiée aux développement XUL. Mais Laurent ne s'arrète pas là, et vient de nous offrir (avec l'aide de 25 autres traducteurs) la traduction en français d'un tutoriel XUL, issu du tutoriel de XulPlanet.

Tout d'abord, bravo à Laurent et à toute l'équipe pour ce travail titanesque (80 articles traduits !). Ensuite, je vois là la preuve qu'une véritable communauté XUL francophone est née et qu'elle est vivace. C'est vraiment de bon augure pour l'avenir de cette formidable technologie. Encore bravo à tous.

Partager

samedi 27 novembre 2004

How Microsoft can support CSS2 without breaking the Web

During the browser wars of the 1990's, web authors were faced with the daunting task of supporting incompatible implementations of the Document Object Model and CSS support across Internet Explorer and Netscape Navigator. Today, the situation has improved immeasurably with regard to the Document Object Model where all major browsers support the W3C Document Object Model at least to some degree, however Internet Explorer's failure to implement the CSS Standards fully have become the new bottleneck preventing the advancement of the web.

While Mozilla, Firefox, Opera and Safari have steadily improved their support for the CSS Standards, Internet Explorer for Windows has remained stagnant. The major limiting factor preventing authors from using advanced CSS techniques are the bugs and incomplete implementation of CSS in Internet Explorer.

In a recent interview of Gary Schare, Director of Windows Product Management at Microsoft, I have found what is an answer to a long-standing question asked by thousands of Web developers around the world: is Microsoft going to enhance IE's support to Web standards (namely CSS 2 and transparent PNG)? The answer is no.

Here is what Gary says:

We could change the CSS support and many other standards elements within the browser rendering platform. But in doing so, we would also potentially break a lot of things.

This is simply not the full story.

First, a little background.

By the time CSS2 had been standardized, Internet Explorer and Netscape Navigator had already implemented incompatible implementations which resulted in a number of web pages being coded to work around the bugs in each of these browsers. Introducing a browser which supported the CSS Standard correctly would have caused many of these pages to break. How could a browser implement the new CSS Standard while not breaking the web?

Tantek Çelik solved this problem in Microsoft's own Internet Explorer for the Macintosh by introducing a technique called Doctype Switching. Doctype Switching allows authors to choose whether their page should be displayed in backwards-compatible mode or in standards compatible mode through the use of specific DOCTYPEs. Mozilla followed Tantek's lead and introduced Doctype Switching as well. Today, all major browsers from Internet Explorer 6 for Windows, Mozilla, Firefox, Opera 7 to Safari implement Doctype switching.

Due to the steadily increasing popularity of Mozilla and Firefox, many sites already take advantage of Doctype switching to control how their web pages display. According to Bob Clary, a former member of the now-defunct Netscape Evangelism team, between 85% and 90% of web pages currently use either no DOCTYPE or use one which invokes backwards-compatibility mode. Many of the remaining 10% to 15% of the pages, intentionally use the DOCTYPE to invoke Standards mode. Bob arrived at these figures through studying the top 70 sites in the United States as well as the sites recorded in Mozilla's Tech Evangelism bug database.

If Microsoft implemented full support for CSS in Standards mode, it would have no effect on 85% to 90% of the pages on the web. Of the remaining 10% to 15%, many of the pages would not have problems either since they have already been designed to support the excellent CSS support in Mozilla, Opera and Safari.

The advantages for web authors of being able to use the full CSS Standards range from improving browser compatibility, reducing maintenance costs, improving page loading speed, reducing bandwidth costs, improving accessibility, and permiting advanced compeling visual designs.

By choosing to not support CSS fully, Microsoft is breaking the web.

In its short, 2 1/2 year life, the Netscape Evangelism team helped literally thousands of authors and adminstrators of web sites around the world to improve their support for the W3C DOM and CSS Standards. If such a small group with limited resources can help change the web, imagine what Microsoft could do with its resources if it only tried.

(Thanks a lot to Bob Clary for editing heavily my prose and giving me hard numbers, and to Eric Meyer for his helpful comments).

Partager

Revue de presse

  • Figaro Magazine : Firefox, le navigateur surdoué. Si vous êtes lassés de certains désagréments occasionnés par le surf, pourquoi ne pas l'essayer ? Rapide à télécharger (5 Mo) et à installer, il est disponible pour Windows, Mac et Linux, en quinze langues. De quoi rétablir une concurrence salutaire avec Internet Explorer, dont l'usager devrait sortir bénéficiaire. Bien vu !
  • Le Journal du Net publie la retranscription de mon ''Chat''. Je reviendrais sur le sujet.
  • Le quotidien régional L'Alsace : Un PC plus libre. Pour profiter d'une meilleure mise en page et de la superbe illustration, téléchargez la version PDF. Les logiciels libres pour ordinateur PC gagnent du terrain. Et si Linux, Mozilla, OpenOffice... ébranlaient Microsoft ? Un petit extrait :

Deux outils épatants viennent d'être fournis par la Mozilla Foundation. Le logiciel de messagerie Thunderbird 0.9 qui rend la communication électronique, rapide et sûre avec des fonctions intégrées, filtre de courrier indésirable, correcteur orthographique... L'outil est aussi simple à télécharger et installer qu'à utiliser. Encore plus pratique et toujours proposé gratuitement par la Mozilla Foundation, la nouvelle bombe anti Microsoft se nomme Firefox, un navigateur internet génial de légèreté, de facilité d'installation et d'utilisation. Des pages qui s'affichent vite, des pop-ups bloqués, une barre de navigation intelligente, navigation par onglets...

Partager

Le Diplo et le tyrannosaure

Le Monde Diplomatique propose dorénavant 26 ans d'archives sur cédérom. Là où c'est intéressant, c'est que le logiciel est utilisable sur Windows (bien sûr), mais aussi Mac et Linux. Et si l'on regarde en coulisse, il semble bien que cela soit grâce à la technologie Mozilla ! Une preuve supplémentaire que, d'une part, le Diplo est en ligne avec ses idées (son site fonctionne aussi sous SPIP, un logiciel Libre), et que, d'autre part, Mozilla permet dès maintenant de faire des applications riches sous plusieurs plates-formes et ce à moindre coût (pas de runtime à acheter). (Source : un lecteur et linuxfr)

Partager

vendredi 26 novembre 2004

Mister Blue verra-t-il la lumière ?

Dans 01Net, un directeur informatique (sous le pseudonyme de Mister Blue) s'exprime. Cela donne Le vrai coût du "renard de feu".

Sous la pression de ses collaborateurs, il trouve Firefox qu'il semble apprécier. Mais (il y a toujours un mais), je cite : certains sites « mal programmés », même s'ils ne sont qu'en HTML, apparaissent différemment selon Firefox ou IE6. De même, les composants .NET et ActiveX, d'origine Microsoft, ne fonctionnent que par l'intermédiaire d'une solution de contournement.

Le projet Mozilla a décidé de ne pas supporter la technologie ActiveX pour plusieurs raisons, et principalement pour des raisons de sécurité. Ce qui explique pourquoi nos logiciels ne fonctionnent pas avec ActiveX (même si j'aimerais bien que nos utilisateurs puissent se rendre sur Windows Update avec Firefox).

Le directeur informatique anonyme continue :

Ne plus dépendre de Microsoft ne me chagrine aucunement, car je considère que les situations de monopole tuent la créativité. Je souhaite donc de tout coeur que ce projet aboutisse,

A la bonne heure ! (Eh, Mister Blue, on accepte les dons !)

mais je reste circonspect sur ses chances, car de nombreuses sociétés ont développé, sans vraiment en avoir conscience, des applications web compatibles IE et non W3C. Aussi, même si les développements futurs tiendront compte de cette nouvelle concurrence, le coût de remise à niveau risque de se payer très cher.

C'est une certitude. Ce qui est important dans son propos, c'est ça : de nombreuses sociétés ont développé, sans vraiment en avoir conscience, des applications web compatibles IE et non W3C. Ca n'est pourtant pas faute d'avoir essayé de les prévenir, via OpenWeb et sa rubrique Décideur, ou encore le Strategy Central du défunt Netscape DevEdge (Voir la version française d'un article fondateur). Mais on sait bien qu'il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !

Alors la sortie de Firefox, et son succès (voir les autres articles de ce blog) est indéniablement l'occasion de se remettre en question, dans les Directions des Systèmes d'Information : pourquoi faire un Intranet limité à Internet Explorer ? Pourquoi utiliser les technologies standards de l'Internet pour les limiter à un seul navigateur ? C'est une incroyable abberation, à mon sens, d'autant plus que quand une entreprise en rachète une autre, on se trouve sans pouvoir contrôler le navigateur installé sur les postes des nouveaux entrants. On mesure aussi à quel point l'entreprise utilisatrice est dépendante de son fournisseur si celui-ci est dans une position monopolistique.

J'en discutais avec mon ami Benoît Rigaut, qui travaille chez un grand nom de la distribution française. Je le cite (avec son accord) :

on a developpe sous .Net, donc il y a un effet de couplage avec le navigateur: c'est l'IDE Visual Studio .Net qui a la magie (et l'aide à la productivite est réelle) de masquer pour le developpeur les interactivités client/serveur en lissant les différences de prise en charge "coté serveur" versus "coté client". Bref le developpeur fait du javascript sans même le savoir (ce qui n'est pas toujours sans poser problême) et ce code est "optimisé" par navigateur... ce qui pose problême dans certains cas.

On voit bien là la manoeuvre de Microsoft, qui fait des outils de développement (souvent bon), qui lient le client à tous les niveaux, du client au serveur en passant par les outils bureautique et ces fameux outils de développement. Comme le souligne Benoit, on peut y gagner en productivité à court terme, je ne le conteste pas. Mais on y perd indéniablement, et de façon durable, en marge de manoeuvre. C'est l'éditeur qui décide pour vous. La preuve ? Quand Internet Explorer est entré en sommeil (en 2001 avec IE6), que pouvaient faire les clients pour avoir de nouvelles fonctionnalités ou plus de sécurité ? Rien, absolument rien. On pouvait toujours en parler au commercial Microsoft (vous avez vu autre chose de Microsoft, à par Bill Gates à la télé ou Steve Ballmer dans un clip video ?), il n'en a rien à faire. IE avait 95% de parts de marché, et en plus, comble de l'ironie, il était gratuit, donc ne rentrait pas dans le calcul des commissions de l'ingénieur commercial (oui, c'est comme ça qu'on appelle un vendeur en Audi A4 dans l'informatique).

On se retrouve donc avec un système d'information qui ne peut évoluer que dans la mesure où un gigantesque éditeur, dont le siège social est à des milliers de kilomètre de chez vous, y voit une perspective de forte croissance. Et de toute évidence, il n'a pas sur voir cela dans IE, et pour cause...

Les directeurs informatique sauront-ils tirer parti des erreurs du passé et garder le contrôle du leur système d'information ? Seul l'avenir le dira. Mais mon petit doigt me dit qu'un DI qui sera passé à coté des Standards du Web, des formats ouverts et des logiciels Libres (sous Windows ou pas) aura intérêt à se cramponner à son fauteuil, qui pourrait bien s'avèrer éjectable !

Il faudrait aussi que Mister Blue se souvienne d'où vient son pseudonyme : de l'excellent (et très sanglant) Reservoir Dogs. Pendant tout ce film de Tarantino, on se demande qui tire les ficelles, et à force de ne pas savoir, l'histoire finit dans un bain de sang.

Serais-ce aussi le cas, toutes proportions gardées, dans le milieu très feutré de l'informatique professionnelle ?

Partager

C'est sûrement une coïncidence...

Au détour d'une page, je suis tombé sur la page Tech and Gadgets de MSN des téléchargements les plus populaires pour Windows. Au moment où j'écris ces lignes, les deux logiciels les plus téléchargés (depuis ce site Microsoft) sont gratuits et servent à éliminer les spywares. Nombre total de téléchargements : plus de 128 millions ! Est-ce que du coté de Redmond, on n'y verrait pas comme un message populaire ?

On ne dirait pas, car CSO écrit :

Aucune raison de s'inquiéter … la faille frame/iframe n’est pas "officiellement" exploitée par des "black hats" mais par de sympathiques prospecteurs commerciaux. Ceux ci ne cherchent qu'à améliorer les performances de nos machines et optimiser nos recherches d'achat de Noël, il n'est donc pas nécessaire qu'un correctif soit publié dans l'urgence.

Dormez sur vos deux oreilles, braves gens ! (et téléchargez Spybot Search and Destroy. Et un antivirus à jour. Et Firefox, bien sûr.)

Partager

En vrac

  • La Finlande déconseille Internet Explorer 6 : Selon l'AFP, les autorités finlandaises recommande aux utilisateurs d'Internet Explorer 6 de ne plus utiliser ce navigateur jusqu'à ce que Microsoft publie un correctif pour la faille Iframe.. Steve demanderait à Bill : tu crois qu'on peut acheter la Finlande ? ;
  • Brevets logiciels: le compromis du Conseil européen fragilisé : La courte majorité qui avait permis au Conseil des ministres de l’UE de faire accepter son texte de directive en mai dernier vacille. Après le revirement de la Pologne, l’Autriche s’interroge, obligeant le Conseil a reporté le vote d’adoption.. C'est très difficile de continuer à taper sur un clavier en croisant les doigts, je trouve. Pas vous ?
  • Microsoft : nous ne faisons pas la promotion de Firefox. Je le savais, que je révais !
  • L'expansion : Navigateurs : Internet Explorer sous les 90% ;
  • Une parodie du site officiel de Bush : Bush2004.com. Superbement drôle et très très bien fait. Genre : Le président appelle la nation à oublier les coûts humains de la guerre (en Irak), ou encore Bush fait passer l'age de la retraite à 82 ans, mentionnant que c'est du aux problèmes rencontrés par les caisses de retraite ;
  • Il paraît que je bois de l'eau. Bah tiens, évidemment !

Partager

jeudi 25 novembre 2004

Piratage, adware et délation

  • Fascinant, surtout pour les gens qui refusent de voir à quel point le phénomène du Spyware/Adware est grave : un article d'un expert du sujet : Who Profits from Security Holes?. Cet article explique comment, à partir d'une version d'XP fraîchement installée, et en visitant une seule page, et en l'espace de 5 minutes, il s'est retrouvé avec 16 programmes différents installés sans son autorisation. Une démonstration éclatante ! Bref, installez ad-Aware, patchez votre Windows (ou utilisez autre chose), vérifiez que votre anti-virus est à jour et utilisez Firefox !
  • Microsoft joue la carte de la délation et offre une copie de Windows XP à qui dénonce le vendeur de PC qui a fourni une copie illégale. Une offre limitée à 5 copies de Windows par personne !!! Pour ma part, même si la délation n'est pas quelque chose que j'encourage, je pense que plus Microsoft s'attaque aux pirates, plus le logiciel Libre en profite. Allez, Steve, lâche-toi !

Partager

Firefox marketshare

The recent Onestat study seems to be doing a lot of noise in the press. This study mentions that Firefox Preview Release, Firefox 1.0 and Mozilla 1.x account for 7.35% of users. In France, a company called Xiti has released very similar numbers, crediting Mozilla browser with 7.21% marketshare. Both studies mention that it's the first time in years that IE marketshare passes the 90% barrier, going south. This is noticed in the international press:

Meanwhile, the download counter just passed the 6 millions mark. Wow!

Partager

Firefox et les porteurs de couches

Je viens de décrouvrir avec stupéfaction un monde parallèle, celui des AB-DL, ces gens qui portent des couches par plaisir ou nécessité. Visiblement, il s'agit là (pour l'essentiel, les amateurs me pardonneront mes approximations) d'une forme de fétichisme sexuel, où les participants fantasment sur le fait de porter des couches et/ou de se comporter comme un bébé. Si je vous parle de ceci aujourd'hui, ça n'est pas pour porter un jugement sur une frange de la population : à partir du moment où on est entre adultes consentants, les gens font ce qu'ils veulent avec leurs fesses et leurs fantasmes. Non, si je vous parle de cela et du site spécialisé ABKingdom.com, c'est parce qu'il apparaît comme referrer dans les logs de mozilla-europe.org. Comment se fait-il ? Ils ont mis sur quasiment toutes leurs pages une bannière Firefox pointant vers mozilla-europe.org. A coté du logo Firefox, ce slogan qui tue :

Est-ce que vous choisissez vos couches au hasard ? Alors n'utilisez plus un navigateur au hasard.

Voilà, c'était notre quart d'heure sur les couches, un bon moment offert par les couches Confiance (comme dirait Guy Carlier). Décidemment, Internet est un monde formidable !

Mise à jour : en cherchant Couches confiance sur Google.fr (le nom de Guy Carlier méchappait) je suis tombé en premier sur... le Standblog ! J'adore le Web :-)

Partager

Firefox dans la presse en ligne

Partager

Firefox dans la presse papier

  • Double page dans SVM de décembre 2004, avec une interview de Peterv ;
  • Papier très favorable à Firefox dans Micro Hebdo (N°645). Certains sites ne s'affichent pas correctement, notamment ceux comportant des contrôles ActiveX. Ainsi, il est impossible de se connecter à Windows Update avec Firefox, un défaut qui oblige à conserver Internet Explorer. Dommage... C'est fait exprès si on ne supporte pas ActiveX ! Quant à désinstaller IE, c'est possible mais dangereux. Aussi, nous ne le recommandons pas. Le reste de l'article est très bien.
  • Toujours dans Micro-Hebdo, une pleine page sur Thunderbird, dans la rubrique Trucs et astuces.
  • deux tiers de page dans l'Ordinateur Individuel de décembre 2004. A notre avis : rapide, léger et offrant des fonctions très pratiques, ce logiciel a beaucoup d'atouts, à faire valoir face à Internet Explorer. A essayer absolument !. Un peu plus loin, seul item dans la rubrique points faibles : Rien. Voilà qui est clair !

Merci aux lecteurs qui m'ont contacté pour parler de cela. On devrait avoir des articles dans Les Echos et La Tribune cette semaine ou la semaine prochaine. Si vous les voyez, faites-moi signe (et gardez précieusement le journal)...

Partager

mercredi 24 novembre 2004

Statistiques

Branchez-Vous.com communique ses statistiques : 17% pour Firefox, Mozilla et Netscape et 80% pour IE. Sympa !

le navigateur de Microsoft était employé par 91% de ses visiteurs en avril dernier, 85% en août et 80% en novembre. Avec une baisse de 11% en sept mois, il semble donc que la popularité d'Internet Explorer chute plus rapidement auprès des visiteurs de ce portail québécois que chez les internautes américains.

Partager

Linus Torvalds au panthéon de CRN

Computer Reseller News, un magazine américain, vient de publier son classement des dirigeants les plus influents de l'industrie informatique :

  1. Linus Torvalds (inventeur de Linux) ;
  2. Sam Palmisano (CEO d'IBM) ;
  3. Steve Ballmer (CEO de Microsoft). Pouf, pouf, comme disait Desproges.

On peut y lire un excellent article sur Linus Torvalds, ainsi qu'une interview. Un extrait :

Je n'ai toujours pas une approche philosophique de l'Open Source. Pour moi, c'est franchement pragmatique. Je crois vraiment que la coopération et le partage de la connaissance finit par résulter en un meilleur développement. [Je crois aussi que] la coopération a parfois besoin d'être protegée par des licences car il y a des rapaces dans la nature qui ne craignent pas de s'approprier le travail des autres. J'imagine qu'on peut appeler la croyance dans le partage du savoir une "philosophie", mais je pense que c'est surtout un fait. C'est toute la différence entre la science d'une part et l'alchimie ou la sorcellerie d'autre part. Pour moi, toute personne ne croyant pas en cela est juste affublé des grosse oeillères.

C'est dans l'article sur Meg Whitman que j'ai trouvé une citation qui résonne dans mon approche de président :

D'un point de vue leadership, ce qui est le plus fort chez elle, c'est sa capacité à permettre aux autre personnes et aux autres groupes de faire les choses, explique Tierney, ancien président de Bain & co. Elle est en quelque sorte présidente activatrice générale. Il ajoute que le style collaboratif de Whitman a un impact fort sur la culture d'eBay. Elle n'essaye pas de contrôle la communauté. Elle essaye de répondre aux besoins de la communauté.

Ca serait le plus gros compliment qu'on pourrait me faire, en tant que président de Mozilla Europe.

Partager

mardi 23 novembre 2004

Les inventeurs de Linux, PHP et MySQL contre les brevets logiciels en Europe

Parmi les informaticiens européens les plus brillants, on trouve ceux qui font du logiciel Libre, dont les "pères" de logiciels comme Linux, PHP et MySQL (respectivement Linus Torvalds, Rasmus Lerdorf et Michael Widenius). Ces trois-là viennent d'appeler solenellement l'Europe à refuser les brevets logiciels (communiqué de presse en PDF, déclaration commune). Ce dernier texte est très didactique. S'il n'y avait qu'un seul à lire, ça serait celui-là. Voir aussi No To Software Patents.

Pour finir, quelques citations d'une des plus grandes firmes de protection de la propriété intellectuelle en Australie :

Le gens (...) accumulent les brevets pour pouvoir faire des licences croisées avec des tierces parties, ce qui rend la situation plus difficile pour les petits acteurs ;

C'est un jeu de riches. Si vous n'avez pas de brevets, vous n'avez pas d'armes dans votre armurerie ;

Quoi qu'il en soit, le processus de validation [des brevets] est imparfait, en particulier dans le domaine informatique. Vous n'avez pas cet historique qu'on retrouve dans des industries plus mures comme la pharmacie ou les mines, qui permet de juger de l'inventivité d'un brevet.

Alors, toujours envie d'être pour les brevets logiciels en Europe ?

Partager

En vrac, à propos de Firefox

Partager

Brevets logiciels : nous aurons été prévenus

Steve Ballmer déclare : Linux viole plus de 228 brevets [logiciels] (...) Un de ces jours, pour tous les pays participant à l'OMC, quelqu'un viendra et cherchera à obtenir l'argent correspondant aux droits sur cette propriété intellectuelle. Il n'a pas précisé que Microsoft serait l'entreprise qui attaquerait. Notons toutefois que Microsoft a annoncé la volonté de déposer 3000 brevets logiciels pendant l'année fiscale 2005. Cela ne l'empêche pas d'enfreindre des brevets logiciels et de finir par régler cela à l'amiable avec InterTrust (440 millions de dollars) et Sun Microsystems (900 millions de dollars sur les 1,6 milliards versés recemment).

Cela illustre bien la méthode employée dans le monde étonnant des brevets logiciels : plus une entreprise en a, plus elle est à même de menacer celui qui l'attaquerait. C'est le brevet logiciel en tant qu'arme de dissuasion. On a bien connu cela à l'époque de la guerre froide, ce qui menait à l'accumulation de missiles nucléaires. Nous sommes dans une situation comparable pour les brevets logiciels, sauf que l'Europe n'a pas d'armes de dissuasion (officiellement les brevets logiciels sont inexistants chez nous) et il est possible de ne pas subir les dangers des brevets logiciels en refusant d'entrer dans la danse.

Imaginons que la France et l'Europe, au sortir de la seconde guerre mondiale, aient eu la possibilité de mettre en place un mur physique qui nous permette de nous isoler des belligerants armés jusque aux dents. Par quel miracle pourrait-on décider d'abattre ce mur (et donc de nous exposer) alors que nous n'aurions aucune arme de dissuasion ? Aucune personne censée au monde n'imaginerait cela ! Et pourtant, l'Europe s'apprête à dire oui aux brevets logiciels, et a livrer ce qu'il reste de son industrie pieds et poings liés aux géants américains du secteur. Et ces géants sont bardés de brevets logiciels déjà déposés aux USA. Comment est-ce possible ?

Partager

Roadmap NVU

Daniel vient de publier la roadmap de NVU. La version 1.0 finale est prévue pour courant mars 2005.

Partager

Des idées pour Noël (1er volet)

Noël approche, et comme tous les ans, vous manquez d'idées. Qu'à cela ne tienne, le StandBlog va vous donner un coup de main !

Envie de promouvoir les logiciels Libre au sein de la famille ? Envie de cadeaux originaux ? Volonté d'éviter les incontournables chocolats qui font grossir ? Envie d'éviter d'être appelé par tous les oncles et tantes infestés de spyware et adware ?

Le cadeau idéal qui répond à toutes ces envies est là, sous vos yeux :

Mais tant qu'à graver un CD, autant le remplir avec OpenOffice.org, non ?

Gravez-moi ça, distribuez-le autour de vous, pendant que je vous prépare d'autres idées de cadeaux pour Noël !

Partager

On croit rêver

Je ne devrais pas tarder à me réveiller. J'étais en train de rêver que Firefox venait d'être lancé, que la couverture presse était phénoménale, qu'on venait de dépasser les 7% de parts de marché et que Microsoft donnait des Screenshots (copies d'écran) de MSN Search réalisées sur Firefox.

Mais non, je ne rêve pas ! L'Associated Press propose sur son site une copie d'écran de MSN Search, fournie par Microsoft, et réalisée sur Firefox !

Pour le coup, j'ai fait à mon tour une copie d'écran de la copie d'écran (faut suivre, hein !) et la voici :

Regardez bien en bas : il est marqué que le cliché est fourni par Microsoft. Il y a sûrement une taupe à Redmond, et je ne donnerais pas cher de sa peau. Quoique, mourir en martyr pour le logiciel Libre en plein territoire Microsoftien, ça ne manque pas de panache !

(Source : Benoit C. via Olivier M. et Xavier MD).

Partager

Dans la presse

  • Journal du Net : Je suis invité à participer au Tchat de jeudi prochain ;
  • Journal du Net, encore : La page d'erreur 404 cache une nouvelle faille : Internet Explorer 6 est de nouveau victime d'une faille permettant le téléchargement à distance de code malveillant. Le service pack 2 ne protège pas contre son exploitation. (...) les experts en sécurité recommande l'usage de navigateurs alternatifs à Internet Explorer, un antivirus et un système d'exploitation à jour. (Source : Daniel) ;
  • le quotidien Metro de Paris propose aujourd'hui un article sur Firefox, Page 12 (version PDF dispo sur le site). Metro revendique 1,8 millions de lecteurs quotidiens et est tiré à 555.000 exemplaires. Voilà qui ne peut pas nuire à la notoriété du logiciel Libre ! (Source : Bénédicte).
  • La Commission Européenne lance une définition des Standards Ouverts, alors que des porte-paroles des premiers ministres irlandais et hollandais incitent les administrations à passer au logiciel Libre pour une meilleure collaboration. (Source : Peterv).

Partager

Xiti : Firefox représente 7,21% des utilisateurs

Etude Xiti : Firefox fait trembler Internet Explorer.

Le phénomène Firefox est en marche et commence à remettre en question l'omniprésence d’IE : pour la première fois depuis des années, Explorer passe en effet sous la barre des 90%. On observe ainsi, depuis début septembre, non seulement une stagnation, mais également, dernièrement, un recul de plus de 2 % des navigateurs de Microsoft (de 92% début Septembre à 90% fin Novembre).

A l’inverse Firefox s'impose comme une vrai alternative avec désormais 7,21% des navigateurs utilisés. On note également une progression de plus en plus nette depuis le 9 novembre (sortie officielle de la 1.0 du navigateur).

Un peu plus bas, Xiti parle de battage mediatique. A dire avec l'accent d'Arletty : Battage médiatique, battaque médiatique, j'ai une gueule de battage médiatique ?

On attend une version mise à jour de cette étude pour le mois de décembre, me glisse-t-on dans l'oreillette. Avec une nouvelle augmentation de Firefox ? Pendant ce temps-là, le compteur affiche 5,6 millions de téléchargements estimés...

Partager

lundi 22 novembre 2004

Bon sang, mais c'est bien sûr !

On le sait, mais ça ne fait pas de mal de le répeter : le logiciel Libre n'est pas forcément gratuit. C'est ainsi que StarOffice est payant (et pour cause, l'offre intègre du support) alors qu'OpenOffice.org est gratuit. De son coté, Firefox est Libre et gratuit. Bon, si vous voulez un CD, vous pouvez vous diriger vers le MozillaStore, et pour moins de 15$, vous aurez même le manuel !

Là où c'est fort, c'est de prendre deux logiciels Libres et gratuits Firefox et OpenOffice.org, de les mettre sur un CD, (coût inférieur à deux dollars), et de le vendre près de 50$ (sans le manuel) ! Ah non, super promo de dernière minute, 29,95$ ! Au lieu de ZERO.

Cette pantalonnade escroquerie nous est proposée (moyennant finances) par Linspire. Dis, Daniel, tu ne crois pas que tu as de drôle de fréquentations ?

Partager

Mozilla : 7,35%

La firme de statistiques One-Stat déclare : Les parts de marché des navigateurs Mozilla dans le monde s'établit à 7,35%. Source : Doron.

Pendant ce temps-là, le compteur affiche 5,3 millions de téléchargements et continue de grimper. Cours, petit renard, cours !

Partager

Fascinant !

  1. 2 novembre : un nouveau trou de sécurité dans IE. Même si le problème est extrèmement critique (prise de contrôle à distance), je décide de ne pas en parler sur le Standblog, on pourrait croire à de l'acharnement en période de lancement de Firefox ;
  2. quelques jours après, un nouveau ver profitant d'une nouvelle vulnérabilité d'Internet Explorer a été découvert. Son nom : Bofra ;
  3. 20 novembre : un serveur de publicité est piraté et commence à diffuser le ver via des publicités infectées. Pendant plusieurs heures, les utilisateurs d'Internet Explorer (hors XP SP2 et ceux ayant désactivé ActiveScripting) accédant aux sites liés à ce serveur de pub ont pu être infectés par le système de bannières publicitaires.

Comme le dit The Register à ses lecteurs :

Bofra/Iframe est une vulnérabilité qui affecte Internet Explorer 6.0 sur tous les systèmes Windows sauf Windows XP SP2. Si vous avez visité The Register entre 6h du matin et Midi et demi GMT samedi 20 novembre avec n'importe quelle version de Windows sauf XP SP2, nous vous recommandons fortement de vérifier votre marchine avec un antivirus à jour, d'installer SP2 si vous utilisez Windows XP, et de considérer fortement l'utilisation d'un navigateur alternatif, du moins jusqu'à ce que Microsoft règle le problème.

Pour ma part, avec Firefox sous Linux, avec de bonnes habitudes, je suis à peu près en sécurité. Et vous, votre anti-virus est-il à jour ? Avez-vous téléchargé Firefox ? Pour ceux qui pensent installer le SP2, sachez que cela implique l'acceptation d'un contrat de licence qui permet le déploiement par Microsoft du DRM sur votre machine, et c'est loin d'être anodin, et c'est même ce qui m'a fait passer sous Linux.

mise à jour : cette histoire prouve que se contenter d'éviter les sites peu recommandables n'est en aucun cas une bonne stratégie pour éviter les spywares...

Partager

Firefox party in Paris

The pictures I took have been uploaded. See also pictures taken by Pascal. Thanks to everyone who came and to all the contributors worldwide! To those who wonder, we had dinner in a gothic cave in historical center of Paris. Beautiful place, indeed.

Partager

Totalement en vrac !

Où l'on parle d'environnement, de statistiques et de vodka bon marché :

  • La date de mise en oeuvre du protocole de Kyoto est fixée : le 16 février 2005. Champagne !
  • Lucas Nussbaum nous offre une Analyse des logs Apache d'Apinc. Très intéressant. On y voit en particulier que plus de 90% des visiteurs des 2000 sites de l'Apinc ont un navigateur supportant le Doctype Switching. Bien sûr, Firefox est en forte croissance, mais je crois que je l'ai déjà dit ;-)
  • Vous êtes fauché mais vous en avez marre de boire de la vodka degueu car bon marché ? Il suffit de la filtrer ! Un reportage en direct du bar.
  • Quelques photos de la soirée Firefox 1.0, prises par Pascal. Le reste suit !

Partager

SCO, IBM, Microsoft et Linux

News.com publie un article fascinant sur la relation entre SCO et Microsoft. Comme vous le savez sûrement, SCO attaque IBM en justice en les accusant d'avoir volé du code Unix pour le mettre dans Linux. Toutes les recherches faites jusqu'à présent démontrent le contraire, mais l'affaire n'est pas encore passé devant la justice. SCO demande aux utilisateurs de Linux d'acheter des licences SCO pour éviter d'être poursuivis en justice à leur tour, mais personne ne s'exécute, ne croyant pas qu'il y a un véritable risque.

D'après l'article, très bien documenté (du vrai journalisme d'investigation du News.com, ça nous change des beuglements erratiques de Paul Festa) et très équilibré, un certain nombre de faits ressortent :

  • Microsoft a injecté 16,3 millions de dollars dans SCO, lesquels se sont avérés providentiels pour que SCO puisse continuer son procès ;
  • Microsoft a mis en relation BayStar capital avec SCO pour injecter 50 millions de dollars ;
  • Microsoft, en faisant cela, n'a probablement pas violé la loi (j'entends mes lecteurs de Microsoft se décrisper, là !) ;
  • SCO est maintenant bien plus une société spécialisée dans les litigations que dans la technologie. S'ils devaient perdre le procès, ils ne survivraient probablement pas. Le seul qui va gagner de l'argent la dedans, c'est l'avocat de SCO, qui touche quoi qu'il arrive...

Partager

dimanche 21 novembre 2004

Couverture presse Firefox

  • Firefox en première page du Journal Du Dimanche de ce jour (tiré à 356.000 exemplaires) et une demi-page à l'intérieur. Un très bon article, avec une photo des locaux de Moutain View avec Asa Dotzler, Ben Goodger et Brian Ryner. Au fond, on aperçoit le pont fait de canettes de soda et le jeu d'échec géant hérités de Netscape. Ah, nostalgie !
  • Sur TF1, dans la nuit de mercredi à jeudi dans l'émission les coulisses de l'économie, Firefox a été présenté en mentionnant que c'est la première vraie menace pour Microsoft, le géant de l'Internet. (Source : Michel) ;
  • sur France 3 Midi Pyrénées Languedoc Roussillon, alors que j'étais à Montpellier, longue intervention en direct du porte-parole de ALL sur les logiciels Libres. Il a parlé de Firefox et Mozilla. Merci !
  • Sur I>Télévision (encore), Bernard Maris à propos de Firefox. Résumé d'un lecteur, Stéphane, que je remercie ici :

Dans l'émission de débat i a pas que le CAC sur iTélé (qui sera sans doute encore rediffusée plusieurs fois ce week-end), et à propos de la venue en France cette semaine de Bill Gates, Bernard Maris s'en est pris à la situation monopolistique de Microsoft. Il a notamment expliqué qu'en intégrant Internet Explorer dans Windows, Microsoft avait réussi à couler Netscape. Il a également évoqué la menace que représentent les logiciels libres pour Microsoft, en soulignant notamment l'arrivée de Firefox. Celui-ci a été cité comme un succès, et Bernard Maris s'est félicité de voir enfin une concurrence à Explorer, alors que ce dernier n'avait apporté aucune innovation au cours de ces dernières années (monopole oblige)

Partager

vendredi 19 novembre 2004

Two interesting posts on mozillian blogs:

  • Blake's Open Letter to Netscape. "In designing a browser based on Firefox, you are poised to release your first good product in six years. (...) You have a chance to win back some users, but it's going to take some internal reflection. You will need to ask yourself: why did Firefox succeed where we failed? As I look at the partial screenshot of the prototype, a 2x2 cross-section with what seems like more widgets and gizmos than the entire Firefox window, I fear you haven't yet figured out the answer to this question.". Ouch!
  • Calling all modern browsers users to get along: Opera, netscape and project goals. I agree with Ali Ebrahim: I don't believe in the "one size fits all" approach. Diversity and standards-compliance are the key to a healthy Web.

Partager

Ca bouge à la mairie de Drancy

David Larose (DSI de la mairie de Drancy) : Quand je suis arrivé en 2002, la mairie ressemblait à un musée de l'informatique : un réseau Token Ring, une liaison Numéris à 64 kbit/s, des applications sans documentation... C'était l'horreur. Tout était à refaire ! Après la mise en place d'un réseau Ethernet, j'ai passé toute la téléphonie sur IP et adopté une architecture client léger Linux avec Firefox 1.0 comme navigateur unique. Chapeau !

On voit bien là une nouvelle génération d'informaticiens et de DSI, qui n'a plus peur de déployer des logiciels Libres en vue de moderniser leur système d'information.

Partager

La Pologne se prononce contre les brevets logiciels

Un progrès important : La Pologne ne soutient pas la proposition actuelle de la directive européenne sur les brevets logiciels. Précision d'importance :

L'accord politique du 18 mai sur une proposition de directive ne peut plus être formellement adopté en tant que position commune du Conseil de l'UE

Voilà qui mérite un p'tit coup de vodka pour fêter ça ! 10h30 du matin, c'est peut-être un peu tôt, non ?

Mise à jour : article complémentaire de Ratatium.

Partager

En vrac

De retour de Montpellier, où j'animais la session sur Firefox, Mozilla et les standards du Web, je tente frénétiquement de dépiler les messages de ma BAL et de tenir le Standblog un peu à jour. Résultat des courses :

  • Un lecteur, Jean-Luc, me signale un entrefilet sur Firefox dans Ouest-France, premier quotidien français en terme de tirage ;
  • Firefox fait la une de ZDnet.fr à l'instant où j'écris ces mots, avec un dossier complet sur le sujet, qui recense les dernières actus ZDNet sur le sujet, dont l'interview video de 23 minutes de votre serviteur (pour ceux qui se demandent comment j'ai pu passer sur un plateau de télé en T-shirt, je rappelle que l'interview improvisée a été faite lors du Salon Interop, où je portais le T-shirt comme tous les autres bénévoles présents sur notre stand) ;
  • Mouton rebelle : Firefox, navigateur sexy, une bonne introduction amusante à Firefox. A faire lire !
  • Cyberbougnat : Firefox : le navigateur futé. Ah, me voilà rattrapé par mes origines auvergnates !
  • Silicon.fr (ne mentionnant pas directement Firefox) Open source : de très nets progrès dans l'administration française ;
  • Un article dans Libé qui doit provoquer quelques haut le coeur du coté de Microsoft France : Kill Bill Gates à Paris. c'est le VRP le plus cher du monde. La minute de Bill Gates s'évalue autour de 200 dollars, rien qu'en dividendes de ses propres actions de la firme qu'il a créée, Microsoft. Ouch...
  • Cuk.ch : FireFox 1.0, vous devriez l'essayer, et certainement l'adopter : Si vous n'en avez pas entendu parler, c'est à désespérer: FireFox 1.0 est sorti il y a quelques jours. Je confirme !

Partager

jeudi 18 novembre 2004

Fiesta Firefox à Paris

Pascal Chevrel, qui organise la soirée de lancement Firefox, a mis en place un formulaire d'inscription pour vérifier qui peut ou ne peut pas venir. A l'heure où j'écris ces lignes, ils reste 58 places pour s'empiffrer de Flamekueche Flammekueche à volonté pour la modique somme de 17 EUR.

Pensez à vous inscrire !

Partager

mercredi 17 novembre 2004

Revue de presse Firefox

  • JDNet : Google et Mozilla bras dessus, bras dessous. Notons que nous sommes ravis que Google soit notre page d'accueil. En effet, le trafic que cela génère suffirait à plomber largement notre facture de bande passante ! Plus de détails dans le blog de Mitchell ;
  • VNUNet : Firefox suscite toujours autant d'enthousiasme. Précisons que les 2,1 millions de téléchargement ont été atteints en 2 jours. Nous approchons maintenant les 4 millions en tout juste une semaine.
  • Il y a des rumeurs comme quoi Netscape sortirait un nouveau navigateur basé sur Firefox. Une nouvelle façon de convaincre les utilisateurs méfiants à l'égard du logiciel Libre ?
  • Clément me signale qu'il y a eu dans La Tribune une brève sur Firefox. J'ai été interviewé hier par La Tribune et on devrait avoir un nouvel article sur l'angle du marketing. Si un lecteur du Standblog et de la Tribune pouvait signaler le jour où ça sort (que j'achete le canard). Clément signale aussi un article dans Canard-PC...
  • Article dans siteProNews. (Source : Frédéric).

Partager

Mozilla Party à Paris

En juin 2002, pour la sortie de Mozilla 1.0, nous avions fait une (toute) petite fiesta dans cyber café. De mémoire nous étions 5, peut-être 7 en tout.

Alors pour Firefox 1.0, nous avons décidé de faire de même. Sauf que nous savions bien que nous serions plus nombreux. C'est pourquoi nous avions prévu un endroit pouvant accueillir une bonne vingtaine de personnes. Mais aujourd'hui, il y a près de 180 inscrits ! Le lieu a donc changé, et la date aussi : pas facile pour des amateurs comme nous (Pascal et moi) de gérer un tel projet.

Nous avons donc pris l'option diner au Flam's, avec un menu unique à 17EUR (il y avait la possibilité d'avoir la boisson à volonté à 23EUR mais tout le monde n'est pas forcément à même de dépenser autant). Plus de détails sur MozParty2. Notons que le paiement se fera à l'entrée, pour des raisons de simplification logistique (parce que refaire le sketch de Muriel Robin l'addition fois 10, non merci :-).

Il faut noter qu'il n'y aura que 120 places et que le diner commence à 20h. Ca va être chaud !

Partager

Firefox from a developer's point of view

Codefez.com, the Borland community site offers a lengthy and very valuable Review of Firefox 1.0, seen with a developer's point of view. A few extracts:

About Tabbed browsing:

"I know that when I have to use a browser that does not support [tabbed browsing], it is a bit like trying to ride a bicycle that is missing one of its peddles. I can still manage to get around the web, but the experience is not nearly as pleasant or intuitive as when using Firefox or Mozilla."

Open Standards and the need for them:

Mozilla and FireFox are built on top of open standards. Other browsers encourage developers to use proprietary API's that fragment the Internet community and lock unsuspecting users into single platform solutions, thus depriving users of freedom and limiting everyone's options. Proprietary API's can sometimes supply developers with useful tools, but they bind everybody, developers and users alike, to solutions designed to benefit not the public at large, but the needs of a single corporation. Both Firefox and Mozilla support standards developed by internationally recognized committees such as the World Wide Web Consortium.

Document Inspector and Venkman (Developer tools)

Developers will also appreciate the advanced JavaScript and HTML debugging tools that come with Mozilla and Firefox. These tools are greatly superior to anything else I have seen in any browser or toolset when it comes to helping you debug complex web pages. The available tools include a javascript debugger, a DOM inspector, and a number of add-ins that can provide hundreds of custom features for developers. This is not the place to explore these tools, but many of these tools are rich enough to merit exploration in lengthy technical articles. You need not install these advanced features if they do not interest you. If you do install them, they are discreetly kept out of the way, and will not hinder you during normal browsing sessions.

Gecko as a platform:

the Gecko rendering engine is a platform in itself. If you are a developer looking to create advanced, cross platform web applications, there are a number of rich API's available from the Mozilla web site that can help you build standard conformant solutions to complex development problems. Visit the Mozilla developer page to get started on this quest.

Overall, a great analisys of what is Firefox and why it's important. Good job! (thanks to Fred for the link).

Partager

mardi 16 novembre 2004

Quand les adversaires de Kyoto doivent faire face aux problèmes

Bon, on le sait, George W Bush ne veut pas ratifier le protocole de Kyoto, qui vise à réduire l'émission de gaz à effet de serre (et donc le réchauffement de la planète). Avant d'être élu, il était pour, mais depuis, il est contre. Souvenons-nous que les promesses électorales ne semble engager que ceux qui y croient.

Mais voilà, quelques jours après la déclaration bourrinesque de George Simplet Bush que rien ne serait signé si cela devait mettre en danger le moindre emploi américain, un nouveau rapport démontre que la faune et la flore nord-américaines sont d'ores et déjà affectées par le réchauffement (...) ces perturbations risquent de s'amplifier.

"Les écosystèmes réagissent déjà au réchauffement. Et ce n'est que le début, souligne Eileen Claussen, président du Pew Center on Global Climate Change. Avec le réchauffement prévu pour ce siècle, de deux à dix fois supérieur à celui du siècle passé, nous allons vers une rupture fondamentale et peut-être irréversible."

A l'autre bout du globe, la problématique est comparable : l'Australie n'a pas non plus ratifié ce traité. Mais il semblerait bien qu'il leur faille changer d'avis. En effet, le CSIRO déclare : l'Australie va ser réchauffer a moins qu'on ne réduise les gaz à effet de serre

To take just one example, Wilcannia in regional New South Wales, already has 59 days a year above 35. By 2030 the CSIRO says it'll face 83 such days and by 2070, 136 days. Even Canberra, which has about five days a year now above 35, could experience 13 days a year of extreme heat.

Dans une autre émission de la même station de radio nationale australienne, un chercheur déclare : L'absence de changement n'est pas une option

En France, on a pas de pétrole, mais on a parfois de timides idées : l'Etat envisage de relancer le transport par voie d'eau

Selon des calculs généralement admis sur les avantages du transport de masse, la péniche (et surtout le convoi poussé de 4 000 à 5 000 tonnes) est de deux à sept fois moins cher que la route et six fois moins que le rail. Le poids lourd de 36 tonnes émet 160 grammes de gaz carbonique (CO2) par tonne/km en cas de trafic encombré, le bateau fluvial une trentaine. Enfin, un convoi de barges de 4 400 tonnes équivaut à 4 trains complets ou à 220 camions.

Ca n'est pas encore terrible, mais on progresse !

Partager

Manga Marketing

We all know that Firefox is a superb product, but what it needs is adoption. The recent Digital-Web stats show that Web developers have made Firefox their favorite tool (53% or 55% percent of browsers run on Gecko, while IE is second with 32%).

Now we need to address the rest of the users. The press coverage is amazing, and we can expect that Joe User will soon switch to Firefox. But I'm not sure the teenagers read eWeek nor the trade press. This means we need a way to address the younger market, especially the girls (since there are many gamerz who already have switched to Firefox, and who read IT press).

I was just sent a link (thanks Olivier to the following image who may just suggest teenage girls around the world to adopt Firefox:

I have found the source of the image, so thanks to Shari Hes, author of the original artwork and proud SpreadFirefox Member.

Partager

lundi 15 novembre 2004

Le Libre dans le quotidien 20 minutes

Retour aux choses sérieuses, avec un article du quotidien 20 minutes Les logiciels libres prennent le pouvoir sur les logiciels Libres :

Les logiciels libres ont décidé de jouer dans la cour des grands. La campagne de publicité américaine pour le navigateur Firefox la semaine dernière en est la parfaite illustration. (...) Firefox, la suite OpenOffice et le programme de retouche The Gimp n'ont cessé d’évoluer : ils sont désormais une alternative crédible à leurs coûteux équivalents commerciaux. De plus en plus d'institutions leur font déjà confiance. La municipalité de Munich a décidé de remplacer les produits Microsoft par des logiciels libres, la Mairie de Paris a pendant un temps sérieusement envisagé de faire de même. La fondation Mozilla, qui assure la promotion de Firefox, estime que d’ici à la fin 2005, son navigateur Web équipera au moins 10% des PC, contre environ 5 % aujourd’hui... et presque aucun il y a un an.

Diffusion de 20 minutes : 745.000 exemplaires.

Partager

Pfiouuuuu

Il commence à devenir chiant, ce blog, non ? Firefox par ci, parts de marché par là, couverture presse, logiciels Libres, interopérabilité, réchauffement climatique... Qu'est-ce qu'on se fait chier !

Alors pour changer, on va donner dans le futile, l'inutile, voire même le vulgaire. Si, si. Venez-donc boire un coup avec moi dans ce bar virtuel et pensez à commander une Bud (pisse d'ane américaine) ou une Beer. C'est assez plaisant.

Et puis, si vous avez envie de vous changer les idées et que votre patron ne regarde pas par dessus votre épaule, demandez donc des choses comme dance, talk, hair, head, kiss, show, magic, pussy, pillow, T-shirt, fight, et bien sûr, le meilleur pour la fin : strip !

Et ne venez pas dire que ce blog devient vulgaire, c'est quand même vous qui avez cliqué sur le lien et tapé les commandes, hein ! D'abord moi, j'aime pas la bière. Ca tombe bien, la Bud, ça n'en est pas... (Source : Francesco)

Partager

Quand l'histoire de l'informatique a le hoquet

Je fais de l'informatique depuis que je suis tout petit. Un ami de mon père m'avait prêté un TRS-80 model I, ça devait être en 1979, cela fait donc à peu près 25 ans. Depuis, le virus ne m'a pas quitté. J'ai touché à toutes sortes de machines, de la calculette programmable (Casio FX-602P) au mainframe (Dec 2060), en passant par mon fichu Samsung X10 qui fonctionne quand il veut (problème matériel avec la carte video).

J'ai eu l'occasion de voir se dérouler des batailles inouies sur le marché de l'informatique. En voici quelques unes qui me reviennent à l'esprit :

  1. DR-DOS contre Microsoft MS-DOS
  2. Novell Netware contre Microsoft Windows NT
  3. Wordperfect contre Microsoft Word
  4. Lotus 123 contre Microsoft Excel
  5. Netscape Navigator contre Microsoft Internet Explorer
  6. Real Audio contre Microsoft Media Player
  7. Sony Playstation contre Microsoft XBox
  8. Nokia contre Microsoft SmartPhone
  9. Palm contre Microsoft PocketPC
  10. Google Contre Microsoft Search

Sur les 10 citées, les 5 premières ont été perdues par l'adversaire de Microsoft. Toutes ont donnée lieu à des procès retentissants (sauf peut-être pour Lotus) où Microsoft a soit perdu, soit fait un accord amiable a coups de millions de dollars.

Les 5 dernières sont encore en cours. Sur Google et MSN Search, la République des lettre a fait un excellent article. Mais quant à la 9ème, le sort en est jeté : les PocketPC sont maintenant majoritaires au niveau des ventes d'assistants numériques personnels face aux Palms. Un concurrent de plus en moins.

Partager

Statistiques des navigateurs

L'ami Dew s'inquiete sur le taux de pénétration de Firefox et remarque que sur un site grand public, les parts de marché de Firefox/Gecko (son moteur) sont de 6,1%. Rien d'affolant à cela. Je viens de regarder sur le dernier rapport de eStat (Version PDF) sur septembre, et on y voit Firefox/Gecko à 5,28%. Un ami qui est responsable de différents sites du Printemps (dont la liste de mariage, qui n'est pas nécessairement un repère de Geeks) m'indiquait des statistiques aux environs de 5%.

Sur des sites où les gens sont plus sensibles à la nouveauté comme Liberation.fr, on atteind les 12%. Sur les sites comme Clubic (19% en août) et PC Inpact (27% à la mi-septembre), les chiffres sont forcément plus élevés. Le summum est atteint avec les dernières stats de Digital-Web (source : Sylvain) :

  1. Firefox, 34,25% ;
  2. IE : 32,11% ;
  3. Mozilla : 18,98% ;
  4. Opera : 6,20% ;
  5. Safari : 5,76% ;
  6. Netscape : 1,96% ;
  7. Konqueror : 0,55% ;
  8. Camino : 0,18%.

Ca fait tout de même 53% des utilisateurs avec un moteur Gecko ! (cas pessimiste où le chiffre pour Netscape serait celui de Netscape 4.x, ce qui est très improblable.)

Dans tous les cas, il y a deux grandes tendances qui apparaissent :

  1. Les chiffres de parts de marché pour Firefox et les navigateurs alternatifs en général sont en très forte croissance[1] ;
  2. Les spécialistes (webmestres, Gamers, informaticiens, spécialistes de la sécurité...) mènent le bal et prescrivent l'utilisation de Firefox et des navigateurs alternatifs, ce qui va faire que Firefox va aussi se répandre auprès du grand public. De fait, la communication dans les médias lus par tous (Libération, le Point, France 2, France Info, France Culture, France Inter, RTL, TF1.fr, I>télévision, et bien d'autres) est importante pour renforcer cette tendance faire changer les choses.

Juste une petite anecdote : en allant à la banque la semaine dernière, je rencontre la conseillère, qui en lisant "Mozilla Europe" sur le papier que je lui tendais, s'exclame : Mais c'est Firefox !. J'en ai rosi de plaisir. Je lui ai demandé comment elle avait entendu parler de nous : Je suis bénévole dans une association, et c'est le webmestre de notre site qui m'en a parlé. CQFD

Notes

[1] certains blogs assez confidentiels ont vu la proportion de Firefox baisser alors qu'ils devenaient plus connus. Mais partant de 80% de Firefox, ils sont descendus à 50%. Pas d'affolement, donc !

Partager

Revue de presse Firefox

Partager

Citation du jour

Internet Explorer, vous êtes viré ! Voilà comment débute cet article du Washington Post. La suite n'en est que meilleure :

Je pense que tout utilisateur d'Internet Explorer devrait passer dès aujourd'hui à Firefox. Sérieusement. Même si vous avez téléchargé toutes les mises à jour de sécurité d'IE, Firefox vous offrira un accès au Web plus rapide et plus utile. Si vous ne l'avez pas fait, ou si vous utilisez une version de Windows antérieure à XP, et donc ineligible pour les amélioration de sécurité du Service Pack 2, ça serait de la folie de rester sur IE.

Partager

samedi 13 novembre 2004

Oyez, oyez, sympathiques lecteurs de Montpellier

J'ai le privilège d'être invité à la Journée du Logiciel Libre de Montpellier 2004, pour présenter, vous l'aviez deviné, le projet Mozilla et le dorénavant incontournable Firefox. Par ailleurs, le programme entier est alléchant, avec des sujets comme l'informatique Libre dans les collectivités (avec l'Adullact), le Libre et l'éducation, le partage des savoirs, ainsi qu'une intervention de l'APRIL, et la présence d'un projet phare avec Wikipedia et même l'excellent Framasoft (et j'en passe) !

Bref, chez ALL, on a su mettre les petits plats dans les grands, avec l'aide sponsors locaux d'importance.

J'espère que vous viendrez nombreux, il semblerait que la dernière fois à Lyon, cela valait de détour !

Partager

Firefox dans le Matin (Suisse)

Interview de votre serviteur dans le principal quotidien suisse francophone, Le Matin : À l'assaut d'Explorer!. L'édition papier dispose d'une photo de bénévole surmené :

Ailleurs, dans la presse francophone :

Partager

vendredi 12 novembre 2004

DirecteurArtistique.net progresse !

En Juillet 2003, je descendais DirecteurArtistique.net pour cause d'incohérence : ils parlent (en bien) des standards, mais leur site était une catastrophe.

Un peu plus d'un an plus tard, je reçois un message d'un des responsables, dont voici un extrait :

Aujourd'hui, nous avons refondu DirecteurArtistique.Net pour le rendre le plus conforme possible aux standards. (...) Et la preuve qu'on ne vous en veut pas, nous militons pour FireFox et les Standards.

Je suis très heureusement surprise de voir les progrès réalisés par DirecteurArtistique.Net, avec un site en XHTML transitionnel et un code sémantique et sans tableaux. Certes, ça ne valide pas, mais ne boudons pas notre plaisir. Bravo donc à DirecteurArtistique.Net pour l'immense progrès réalisé, merci beaucoup pour la bannière Firefox, et tous nos encouragements pour parcourir les derniers mètres qui les séparent d'un site valide ! Au delà du progrès technique, je suis très impressionné par cette capacité à se remettre en cause. Chapeau bas !

Partager

Press coverage in the rest of the World

Firefox is taking the world by storm, and by "world", I mean America, Europe and the rest of the world. Quick and very partial list:

Partager

Et paf, la couverture de 01 Informatique

La semaine dernière, 01 Informatique (version papier), consacrait 2 pages à la technologie XUL, de Mozilla. Cette semaine, c'est carrément la couverture, associée à 3 pages dans la rubrique évènement. (Source : Daniel et Laurent). Sur la couverture, à propos de la sortie de Firefox, on lit : Les premiers tests, grandeur nature, débutent dans les entreprises.

A noter des témoignages d'utilisateurs en entreprise :

D'autres grandes organisations sont mentionnées :

  • La Poste ;
  • Thalès ;
  • Ministère de la Culture ;
  • Ministère de l'Intérieur ;

A noter qu'un responsable d'une de ces organisations est cité sous couvert d'anonymat ; Nous avons l'oeil sur tous les logiciels qui nous sortent de la dépendance envers Microsoft. Encore étroitement liés à l'éditeur et à IE, toutes nos applications ne peuvent être supportées par Firefox, mais cette compatibilité fait désormais partie de nos critères de développement. On reconnaît là le besoin d'indépendance ressenti par les grandes organisations, ansi que la peur de s'exprimer en public. A cause du poid de l'éditeur de Redmond ?

De son coté, Christophe Porteneuve, de l'INSIA, déclare avoir déployé Firefox depuis deux ans. Je me suis étonné, et je l'ai donc contacté. Sa réponse : on a tracé les installations de Firefox comme navigateur par défaut sur le parc, et elles remontent à octobre 2002 (cf. timestamps paquets Debian), en 0.4 (Firebird). Comme quoi, même si l'info peut sembler incroyable, elle est pourtant vraie !

L'article de 01 est très fouillé, avec une interview d'un expert en sécurité qui affirme : supprimer Internet Explorer du poste client est irréaliste, mais veillez à bloquer son utilisation.

En conclusion, le journaliste revient sur XUL :

Aux entreprises de décider si elles veulent pérenniser leurs développements actuels d'application, portables aisément sur plusieurs plates-formes. Ou si elles patientent encore deux ans minimum. Depuis le 9 novembre, le navigateur pouvant les accueillir est en tous cas disponible.

Partager

The Scotsman is right

The Scottish news paper, The Scotsman feature a nice article;

I would use Opera all the time except for the fact that some websites will only work properly with Explorer. That should not be the case, but the companies involved seem to believe if a site works for over 90 per cent of users, why bother to redesign it? Maybe, after this week, they will have to reconsider this position, as a new browser, Mozilla Firefox, has been released which could threaten Microsoft’s monopoly. And one of the most interesting things about Firefox is that it has been developed not by another company, but by a global team of volunteers using the internet. (...)

The conclusion is interesting:

It is worth giving Firefox a go. It is free and, at worst, you may be helping to give Microsoft enough of a kick up its backside to put a few dollars into revamping its browser.

Partager

Couverture presse Firefox

A noter, l'excellent travail de pige (activité qui consiste à relever les article parraissant sur un sujet déterminé) effectué par le nouveau blog Mozinet Mozilla Press.

Partager

Citation du jour

Microsoft Australie déclare : Les utilisateurs d'Internet Explorer ne veulent pas des fonctionnalités de Firefox. Le plus dur, c'est de prononcer l'habituel "no comment" en se retenant de pouffer...

Partager

2 days, 2.1 millions downloads

The title says it all. Source: SFX. I'm considering doing more posts like this in the coming days ;-)

Partager

jeudi 11 novembre 2004

Couverture presse Firefox, encore

Partager

Partial Firefox coverage

Partager

mercredi 10 novembre 2004

Vite fait

Mise à jour :

Maquillage en règle dans les luxueux locaux d'I>télévision. L'équipe est sympatique et Olivier (le présentateur) particulièrement speedé. Pour quelqu'un qui aborde tous types de sujets d'actualité (et a donc un profil très généraliste), je l'ai trouvé plutôt pertinent. Par contre, je déteste le maquillage, c'est certain !

Partager

1 day, 1 million

The title says it all. Source: Asa's post.

Partager

Install Firefox, says Italian Pop Star

Max Pezzali is an Italian Pop star famous in his country. He has been running Firefox ads on his site (a photoblog updated daily), but now that Firefox 1.0 has been released, here is what you can find on his home page:

I surf the web since 1994, so i can't define myself a veteran, but I guarantee to you that I've seen happening many things. First was Mosaic, the first browser capillary diffused... Then Netscape Navigator join our desktop. And last came Internet Explorer. Initially it was proposed like a browser slim, fast and, above all, free, and in short time it conquered desktops worldwide. Actually, if you wanted to see correctly a web page, you HAD TO USE Explorer. But then something of unexpected happened: a group of independent developers take back Mozilla, the source code of the nearly-defunct Netscape Navigator, and began to work on what is now called Firefox: a browser made from all for all, free and independent from platforms. It was a great idea! The Giant made a smile, and nobody thinked that a group of daring and an Open-Source project could make fear. Now He doesn't laugh anymore. And now I have on my laptop the first official relase of Firefox, the 1.0. Good luck Mozilla, good luck Firefox, have a nice trip and thanks for bringing back us a vision of the Internet based on innovation and freedom instead of a monopoly. - Max Pezzali

Partager

N'installez pas Firefox !

Le journal Libération a parlé de Karl Marx et de Firefox dans la même phrase, et sur la photo de foule en liesse , le type au premier plan n'est pas correctement rasé ! Chers amis réactionnaires et retardataires, avec de tels indices, notre opinion est faite : Surtout ne vous laissez pas avoir ! Utilisez Internet Explorer !

C'était un message du collectif "Le moyen-age, c'était mieux avant", pour un retour en arrière franc et massif.

Partager

Et Paf, la couv' de Libé (version papier)

En lisant les commentaires du billet précedent, un doute m'assaille... On parle de première page. De l'édition Web, de l'édition papier ? J'enfile mes affaires d'hier, je me précipite chez le libraire d'en face, je demande fébrilement où est Libé. Le voilà. Ahhh, c'est Arafat qui fait la une... Quoique, en haut à droite, un logo m'est familier, c'est un tyranosaure rex rouge ! Dessous, un titre : Firefox, Libre navigateur, et un chapô :

La fondation Mozilla s'attaque au monopole de Microsoft en lançant un logiciel pour surfer sur le Web. Page 6

Vous avez déjà remarqué que quand on se précipite, les choses les plus simples deviennent très compliqué ? C'est exactement ce qui se passe pour moi. Impossible de trouver la page 6 ! Ah, la voilà. Woah ! Une double page ! Interview de Peterv (à droite), la mienne (à gauche), un éditorial et deux encadrés. Une photo de Mac avec des dinosaures en plastique dessus. Je montre le journal à Robin (bientôt huit ans) et lui explique que dans le journal, on parle de son papa et d'"oncle Peter". Il sourit : j'aimerais bien avoir tous ces dinosaures en jouet !. Bon, ça va, il a su garder son innoncence face à l'importance de l'évènement :-)

Partager

mardi 9 novembre 2004

Une journée de fou dans une vie de dingue

En vrac, les notes prises pendant la journée du 9 novembre 2004 :

  • 7h20 : Bénédicte allume la lumière de la salle de bain. Aaahhhh, mes yeux ;
  • 7h23 : j'étais parti pour me rendormir quand j'ai pensé à tout ce qui m'attendait. Je suis debout en un clin d'oeil, mais je tiens à peine en équilibre ;
  • 7h24 : Get Mail ;
  • 8h15 : tiens, déjà si tard ? Je fonce sous la douche, m'habille comme Superman se déshabille (mais sans le slip au dessus de la combarde bleue et pas dans une cabine téléphonique) ; il est temps d'accompagner les enfants à l'école ;
  • 8h35 : Get Mail
  • 9h05 : impossible de me connecter sur mozilla.org. J'en parle avec Daniel qui me dit que c'est un problème connu. Connexion à IRC, je discute avec mes collègues américains ;
  • 9h20 : le site mozilla.org est victime d'une attaque par déni de service : des millions de paquets TCP malformés en provenance de Taiwan. Je transpire...
  • 9h31 : Sam m'informe qu'il y a eu une chronique d'une minute sur France Info sur Firefox et son historique ;
  • 9h50 : le livreur d'IBM vient reprendre ses quatre PC portables prêtés pour Interop. Mon salon fait tout vide, maintenant !
  • 10h00 : les channels IRC s'affolent, le renard sort du terrier. La page d'accueil de mozilla.org n'est pas encore à jour ;
  • 10h26 : Ah zut, le rendu sous Linux de la page d'accueil est imparfait ;
  • 11h11 : Ludo m'informe que Xwiki supporte Firefox !
  • 11h25 : Daniel m'envoie un lien vers un article hilarant de The Inquirer à propos de la Mozzarella Foundation qui combat celui le "against the Mighty Vole's Internet Exploder" (jeu de mot intraduisible, dans la mesure où, en anglais, Vole est a la fois un rongeur et un joueur qui fait le grand chelem) ;
  • 11h30 : Peterv doit être en train de commencer son interview avec Libération ;
  • 11h45 : Reuters fait une dépêche : "Firefox Browser, a Microsoft Rival, Fully Released". Il est rarissime de voir Reuters annoncer la sortie d'une version d'un logiciel. "The free Firefox Web browser, which has chipped away at the market dominance of Microsoft Corp.'s Internet Explorer, has been readied for a full release including new features designed to make it more stable, backers of the program said on Tuesday."
  • 11h54 : je lis le blog de Mitchell Baker, qui s'enthousiasme pour le travail fait à l'international. De la part d'une organisation d'origine américaine, cet hommage aux localiseurs et communautés internationales est à noter ! Autre chose, très importante :

we have redesigned the Firefox startpage. We wanted a startpage that reflected the Mozilla project and provided a good access point to the web. Given the importance of search, we decided to add search functionality to the start page itself. Google has long been recognized as a leader in search experience and so we chose Google. We provide access to search services from a range of sources including Google, Yahoo, Amazon, eBay and others you can see in Firefox. We expect to see some funds come to the Foundation as a result of our integrated search. We'll use any funds that result to help support the Mozilla Foundation's non-profit operations. When finances are involved questions often arise about their influence on an organization and we'll spend some time talking about this as we go forward.

  • 12h00 : tiens, il est midi. Je suis bien parti pour faire l'impasse sur le petit déjeuner !
  • 12h12 : un pote belge et motard m'indique que la dépêche Reuters est traduite en français sur Liberation.fr (avec un lien vers mozilla-europe.org, comme quoi chez Reuters France, on assure !) ;
  • 13h03 : je viens de gober quelques quenelles périmées oubliées au fond du frigo. Jacques Pyrat me signale que Browser Hawk utilise Firefox pour vendre sa soupe (à savoir la détection de navigateurs pour leur servir à chacun la "bonne" page. Encore un business model voué à disparaître avec les standards du Web... ;
  • 13h27 : j'écoute France Info et la chronique Hi Tech sur Firefox. La chronique suivante mentionne qu'aujourd'hui est l'anniversaire de la chute du mur de Berlin. Coïncidence...
  • 13h34 : je visite Applications-Servers.com, qui reprend ma traduction de l'article du Guardian. Au passage, on apprend que 25% des visiteurs de leur site utilisent Firefox !
  • 13h38 : une annonce sur Webattitude ;
  • 14h50 : petit tour sug Google news pour voir les articles sur Firefox tomber. C'est rare de trouver ce site aussi amusant !
  • 15h06 : lu sur TF1.fr : L'Arctique sans glace en été 2070. On tue les ours bruns des Pyrénées, puis les ours blancs de l'Arctique. Prochaines victimes : les hollandais, avec la hausse du niveau de la mer ? Une jolie petite phrase au passage : Ce n'est pas seulement négatif, ça ouvre aussi des possibilités. Cela dépend du point de vue : la compagnie pétrolière pense que c'est une bonne chose mais l'inuit sur la banquise est certainement d'un autre avis. Mais bon, c'est qui l'inuit en question, à coté des dividendes bien gras gentiment donnés par Total-Fina-Elf ?
  • 15h23 : un correspondant m'envoie un lien vers un article de la BBC : Firefox browser takes on Microsoft ;
  • 16h27 : un article du San Franchisco Chronicle ;
  • 16h34 : énorme interview de Mitchell Baker dans eWeek. 5 pages, en plus d'un dossier Firefox et d'un article plus court sur la 1.0. Mitchell confirme : "We are not working on a Google browser." ;
  • 16h46 : je reçois un mail du responsable du site APR-Job, qui m'annonce qu'une bannière publicitaire ciblée est maintenant sur leur site. Ah, pour une fois que j'ai envie d'embrasser une bannière de pub !
  • 16h51 : je tombe sur VNUnet.com, qui titre Mozilla fires up Firefox 1.0 ;
  • 16h57 : Slashdot aussi. Décidement, rien ne nous sera épargné :-)
  • 17h06 : coup de fil de 01 informatique. Mon petit doigt me dit qu'on va être présent dans cet hebdo professionel deux semaines de suite !
  • 17h23 : ras le bol de rester enfermé devant le PC. Besoin de prendre l'air. Je crois que je vais faire un tour au nouveau Surcouf :-)

Mise à jour

  • 17h48 : toujours pas parti. Tiens un article sur le Webmaster-Hub. Très complet !
  • 18h33 : troisième coup de fil de Georges-Antoine Gary, qui gère les relations presse pour la France. Quelques soucis avec un logo Firefox envoyé à un service iconographie en plein bouclage. Je mets ma lampe frontale et je plonge dans mon disque dur pour trouver des fichiers qui pourraient convenir ;
  • 19h14 : Benoit (de Geckozone) m'envoie un lien vers mon interview dans Libération. Je devrais être surexcité, mais la fatigue joue contre moi. Ah, on voit que je ne peux pas m'empêcher de parler standards : En plus, dit Tristan Nitot, il respecte totalement les standards du Web. Même si ça semble moins important pour l'utilisateur lambda, c'est sans doute le point le plus important pour l'avenir d'Internet. Du très bon Libé. Il va falloir l'acheter demain !
  • 19h25 : Libé au téléphone, encore, pour des précisions. La mort hypothétique d'Arafat bouscule leur "chemin de fer". La position de l'article sur Firefox dépendra des évènements de la soirée. Ca ne doit pas être reposant de bosser dans un quotidien !
  • 19h32 : Dans 28 minutes, le Chouchen va couler à flots
  • 19h37 : je lis les commentaires du présent article (posté en plusieurs fois). On raconte en direct comment on change le Web, et Glandium s'interroge Ah, il y a un nouveau Surcouf ?. In-dé-crot-table !!! :-)
  • 20h10 : l'interview avec 01 informatique commence très en retard.
  • 21h10 : Bénédicte (mon épouse) espérait boire un apéro avec moi, c'est presque loupé. Mais il n'y a pas d'heure pour les braves. On ouvre le punch préparé pour Interop, on finit la quiche entamée par les enfants, et on célèbre comme il se doit le lancement de Firefox 1.0
  • 22h30 : Download.com a mis Firefox 1.0 en première page et affirme qu'il y a déjà eu un million de téléchargements depuis ce matin. J'ai peine à le croire...
  • 22h40 : Firefox est en page d'accueil de Die Zeit (comme celle de Libé) et un bel article ;
  • 22h56 : mes yeux se ferment tous seuls. Il est temps de me jeter dans mon lit.

Partager

Chronique de France Info, par Jérôme Colombain

La chronique qui passe en 4 fois dans la journée sur France Info :

Les grandes ambitions de Firefox

C'était le titre d'un film de Clint Eastwood dans les années 1980. C'est le nom d'un logiciel qui sort aujourd'hui : Firefox.

Firefox est un programme de navigation sur Internet. Un parmi d'autres… Sauf que celui-là a une histoire. Il s'agit ni plus ni moins de la résurrection d'un certain Netscape Navigator.

Précurseur dans les années 1990, Netscape avait disparu sous les coups de boutoir du tout puissant Microsoft, Bill Gates ayant soudain pris conscience de l'importance d'Internet. On se rappelle que le différend Microsoft / Netscape a été l'une des affaires judiciaires les plus médiatisées de l'histoire de l'informatique.

Sur les décombres de Netscape, s'est donc créé la fondation Mozzila, (sic) une association de programmeurs informatiques plus ou moins bénévoles. Et aujourd'hui sort la première version officielle, numéroté 1.0, de ce nouveau navigateur : Firefox. Rappelons qu'un navigateur est tout simplement un logiciel pour surfer sur Internet.

A ce jour, la majorité des internautes dans le monde utilise le programme Internet Explorer de Microsoft qui n'a pas évolué depuis 3 ans. Objectif ambitieux de Firefox : conquérir d'ici à fin 2005 10% du marché.

Pour son lancement, ce logiciel libre bénéficie d'un budget marketing de 250.000 dollars entièrement financé par des dons. Il est distribué gratuitement. Des pré-versions ont déjà été téléchargées à 7 millions d'exemplaires. Il faut dire que pour beaucoup d'internautes militants, ce genre de produit est une manière de résister à la puissance du géant Microsoft.

Firefox est très léger, il occupe peu de place en mémoire et peut tourner sur des ordinateurs anciens. Il serait plus rapide et surtout plus sûr, en termes de sécurité informatique, que son rival "microsoftien".

D'allure assez austère, il offre quelques astuces comme des onglets pour surfer sur plusieurs sites en même temps sans ouvrir plusieurs fois le même logiciel.

Une initiative à suivre de près mais qui a peu de risque d'inquiéter à court terme la firme de Bill Gates.

www.mozilla.org

Partager

Firefox goes global

With the Firefox launch, I forgot to mention the landing of new localized versions of the mozilla-europe.org web site!

Thanks to Franc, Anne, Marek and Zbigniew, there are now version of mozilla-europe.org in three additionnal languages: Czech, Dutch and Polish.

Like Bond, James Bond, said, "The World is not Enough", so now Mozilla-Europe is hosting Firefox start-related pages for a total of 22 languages so far, including Hebrew and Chinese! We're very proud that our experience and infrastructure in internationalization is useful to the global Firefox project (and rest assured that we are learning new things while trying to work with Hebrew and Chinese :-).

Partager

A l'aube d'un grand jour

La nuit fut courte, très courte, surtout avec la fatigue accumulée ces derniers jours. Cette nuit, l'extraordinaire Peter Van der Beken, mon compagnon d'aventure, a basculé tout le site mozilla-europe.org vers une nouvelle mise en page. Ces derniers jours, de nouvelles langues ont été rajoutées et nous en sommes maintenant à 11, ce qui dépasse nos espérances les plus folles : devant l'échéance, les bénévoles ont mis les bouchées doubles, et tout s'est miraculeusement accéleré, sauf notre capacité de travail et de récupération !

Rapide coup de fil à la Mozilla Foundation : ils sont tous à leurs postes de combat. On met les derniers détails au point avec Rafael. Il est presque 11h du soir là-bas et j'entends au téléphone le petit local de la Foundation qui bruisse d'intense activité. Ici, j'ai encore la voix cassée, les yeux rouges de trop peu de sommeil, et mes enfants s'éveillent. La lumière bleuté de l'aube humide parisienne n'est guère engageante, et pourtant, je sais que la journée va être longue. Je commence à dépiler mon courrier, et Christine, une lectrice, m'envoie un article.

Ce matin, le Guardian publie un éditorial qui restera gravé dans ma mémoire :

Aujourd'hui est a marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du mouvement Open Source, l'extraordinaire communauté de bénévoles qui travaillent ensemble à produire du logiciel mis à disposition du public sans gain commercial. Aujourd'hui est le lancement officiel de Firefox (www.getfirefox.com), un navigateur Internet gratuit qui ose s'attaquer à Internet Explorer, propriété de Microsoft, qui encore récemment avait une part de marché de plus de 95%.

La conclusion reflète bien ce que je ressent actuellement :

Firefox mérite de réussir, mais si ça n'est pas le cas, il aura au moins souligné l'incroyable succès de l'Open Source, surtout connu au sein de la communauté du Web. Parmi tout ce qu'il propose, on trouve un système d'exploitation (Linux), une alternative très appréciée à Microsoft Office (OpenOffice), et se propre encyclopédie (Wikipedia) avec un million d'articles. Le mouvement Open Source est devenu l'un des trésors inattendus de la mondialisation. (L'emphase est de mon fait).

Merci Christine, merci beaucoup m'sieur Guardian !

Partager

Rions ensemble

Allez une petite devinette rigolote qui devrait hérisser les amateurs de Reggae (dont je fais partie) :

- qu'est-ce que dit un rasta quand il n'a plus du tout de ganja à fumer ?

- mais qu'est-ce que c'est que cette musique de merde ?

Ahem. Désolé.

Dans un autre genre, je consultais les statistiques de fréquentation du Standblog, ce soir. Dans la liste des mots-clés demandé aux moteurs, on trouve des choses amusantes. Par exemple, le mot string figure à la 3eme place, avec 99 requêtes. Le deuxième, c'est Firefox 1.0 avec 162 requêtes. Rien d'affolant à cela. Mais je crois que le pire, c'est la première entrée du tableau... Avec le mot veaux et 258 requêtes. Oui, quand on tape veaux dans google.fr et qu'on clique sur J'ai de la chance, on arrive directement sur changement d'herbage réjouit les veaux. Je suis sûr que tous les amateurs de veaux, après la lecture du texte, vont virer Windows. S'ils ne sont pas trop boeufs...

Partager

Et Paf, 8 millions

Firefox sort dans quelques heures, et la barrière symbolique des 8 millions de téléchargement vient tout juste d'être franchie. On s'attendait à une baisse des fréquentation avec le temps, elle a été quasiment inexistante. Le graphe est impressionnant de régularité. C'est tout simplement phénoménal.

Partager

lundi 8 novembre 2004

Italy too!

Italy has caught the Firefox-mania!

Here are a few examples:

Go Italia, goooooo!

Partager

Firefox dans 01 Informatique

01 informatique, dans son numéro du 5 novembre 2004 (qui inaugure un nouveau format), titre XUL, le langage de prédilection des clients riches ?. En chapô :

Poste de travail. Avec la technologie XUL (XML User Interface Language) de la fondation Mozilla, il devient presque auss facile de créer des applications basées sur ce type de client que des pages Web.

Fréderic Bordage liste que exemples d'application le Mozilla Amazon Browser, l'encyclopédie Hachette Multimedia 2005 et l'application de gestion de Speed Info. Un extrait :

Damien Trotkine, chef de projet de la SSII IDM qui a conçu l'encyclopédie Hachette a, lui, retenu XUL pour son aspect multi-plate-forme (Windows, Mac OSX et Linux), la rapidité de développement par rapport aux technologies concurrentes et enfin, les nombreuses fonctions incorporées en standard. Le client riche aurait-il trouvé son maître ?

Partager

Firefox en couverture de Decision Informatique

Ce fut certainement la bonne surprise de la semaine dernière, quand nous avons découvert mercredi matin que l'hebdomadaire Decision Informatique titrait en couverture Firefox bouscule Internet Explorer, avec une copie d'écran de notre site et, dessous, la phrase suivante :

Plébiscité pour ses fonctions et sa sécurité, le navigateur de la Mozilla Foundation a été téléchargé par plusieurs millions d'internautes avant même le lancement de la version 1.0

Pages 8 et 9, sont détaillées les fonctionnalités de Firefox, une comparaison de la criticité des failles et un encadré du Gartner Research : L'alternative Firefox sur le marché des navigateurs est intéressante, d'autant que sa conception offre un niveau de sécurité supérieur à celui d'Internet Explorer.. Et, plus bas, à propos des clients riches et de Longhorn : Mozilla a l'a capacité technologie pour s'inscrire dans ce mouvement [grâce notamment à XUL, le langage de description d'interfaces, Ndlr].

Un autre encadré laisse la parole à Microsoft France, via Stéphane Kimmerlin qui déclare nous suivons avec attention les évolutions de Mozilla Firefox. Etonnant, quand on découvre que son collègue Olivier Ezratty déclarait à quelques heures d'intervalle je ne connais pas les parts de marché de Mozilla et Firefox.(...) Ce ne sont que des outils de rendering HTML et pas grand chose de plus. Monsieur Kimmerlin conclut par une phrase qui laisse rêveur : il y a de la place pour tous. Que le grand Bill vous entende !

Partager

Firefox on a trade show

Last week was very busy, as we have leveraged the Interop trade show (10 to 15,000 visitors in 3 days in Paris, France) to launch Firefox 1.0.

While usally free software non-profit organizations tend to have very small booth, we managed to negociate a huge 540 sq.ft. booth right in the middle of the hall. But having a huge booth (among the biggest there) was not enough. We wanted everybody to come and see Firefox, so we have set up a "rolling thunder" of Firefox / Thunderbird / NVU / OpenOffice.org demos, spiced by a few Web standards talks. (We scheduled 79 of these 20-minutes talks in 3 days!)

The big screen, the theater, the constant animation made our booth the most-visited of the whole trade show. After the 20-minutes demos, the attendees could experience Firefox and Thunderbird on various IBM, Apple and Linux-Mandrake machines, with volunteers helping them in using the newest features such as tabbed-browsing, pop-up blocking, anti-spam (for Thunderbird).

All around us, other people in very expensive booths were amazed by the positive energy you could feel on the Mozilla-Europe / Firefox booth. Many of them came to congratulate us for drawing so many visitors. I can say they had a kind of envious feeling to see the crowd trying to learn more about Firefox and get one of our gorgeous Firefox colour stickers...

Because it was a professional trade show, we made great contacts with very large organizations who want to deploy Firefox and Thunderbird on a very large scale (dozens of thousands seats per organization!).

I would like to thanks the companies and dozens of volunteers who have helped us in making this an amazing event. Thank you very much for helping all of us in taking back the web!

(pictures to be uploaded soon')

Partager

Firefox sur Interop : les petits plats dans les grands

J'ai eu besoin de tout le week-end pour m'en remettre, et ma voix est toujours éraillée ce matin : les 3, 4 et 5 novembre se tenait le salon Networld Interop 2004 Paris. Mozilla Europe, pour le lancement de Firefox 1.0 dans le monde, a décidé de marquer le coup et de mettre les petits plats dans les grands. Interop, c'est un salon professionnel attirant entre 10.000 et 15.000 visiteurs, mais quiconque ayant participé à ce genre d'évènement sait a quel point il et possible de passer inaperçu dans un vaste hall. Il nous fallait donc trouver un moyen d'avoir un impact sur les visiteurs.

C'est là que je me suis souvenu de ce qu'on avait fait à la SETI, salon aussi minable que son nom était pompeux. Avec quelques bouts de ficelle, les libristes avaient tendu un drap sur un bout de mur, emprunté un projecteur video, utilisé des enceintes de PC pour faire une sono bon marché et proposé une série de présentations sur des logiciels Libres et des standards ouverts. Cela avait fait du stand Libre l'endroit le plus animé du salon. Je tenais mon idée. J'en ai parlé à l'excellentissime Thierry Stoehr, qui nous a bouclé un programme de conférences en en tournemain. Au programme :

Un appel à la communauté du Libre suffira pour faire venir des bénévoles qui prendront des jours de RTT pour être présents, même lorsqu'ils devront venir des 4 coins de France (Haute Savoie, Puy de Dôme...).

Coté matériel, Apple, IBM et Errex Systèmes ont répondu présent en nous prêtant des ordinateurs portables, ce qui permet la démonstration des différents logiciels sous Mac OSX, Windows et Linux Mandrake.

Le décor se devait d'être à la hauteur des 54m² que nous avions au centre du salon. Aussi, j'ai fait appel à mon amie et ex-collègue de Netscape, la délicieuse et très efficace Anne-Julie Ligneau, qui nous a géré les fournisseurs (déco, menuiserie, impression, signalétique, Sono et projection, Electricité et accès ADSL) aux petits oignons. Pour payer ces fournisseurs (allez donc demander la fabricatioon du stand au menuisier en lui expliquant que c'est au nom du Libre !), la Mozilla Foundation nous aura fait un don de 20.000 dollars, issus de la campagne du New York Times (avec la participation complémentaire de l'AFUL et de l'APRIL, que je remercie vivement ici).

En prime, nous avons fait imprimer des autocollants "Firefox: Take back the web" en couleur, qui seront distribués sur le stand aux gens qui viendront assister aux démonstrations, conférences et prise en main.

Du coup, l'objectif de devenir le pôle d'attraction du salon est largement atteint, avec entre 20 et 50 personnes assistant à chaque fois aux démonstrations. Il y a eu tellement de questions suite aux présentations que nous avons eu le plus mal à tenir notre planning. Il faut tout de même savoir que 79 conférences étaient prévues sur trois jours !

Pour avoir eu l'occasion de participer à de nombreux salons en tant qu'exposant, j'ai pu apprécier la différence entre une approche 100% professionnelle, où il n'est pas facile de faire venir les commerciaux sur le stand (ils sont souvent trop occupés à draguer les hotesses ou a retrouver d'ancien potes) et celui du stand Firefox, duquel une énergie inouïe se dégageait. Je voudrais remercier tous les bénévoles et toutes les sociétés qui ont participé. Je me garderait bien de tous les citer : ils sont bien trop nombreux !

Je crois que pour une association du Libre, un stand de 54m² qui tient la vedette dans un salon professionnel, c'était une première mondiale. Même si le lancement de Firefox 1.0 méritait bien cela, je crois que nous pouvons tous être fiers de notre réalisation, d'autant qu'au delà de l'aspect médiatique, ce salon a été l'occasion de nouer des contacts au plus haut niveau avec des organisations qui comptent déployer les technologies Mozilla sur des dizaines de milliers de postes. Et ça, tout autant que le plaisir que nous avons pris ensemble à partager notre passion, ça n'a pas de prix.

Quelques photos :

Partager

Bush enclenche la surmultipliée

On se demandait s'il n'allait pas changer de voie suite à sa réelection. Il n'en est rien :

  • Bush confirme son refus de signer le protocole de Kyoto. Un comble, quand on sait qu'il a été façonné d'après le travail de son père sur la réduction des pluies acides, souvent cité comme une réussite dans ce domaine par l'administration Bush.
  • L'état d'urgence en Irak a été décrété. Au même moment, le Lancet estime le prix des la guerre en Irak à 100 000 morts civils. A propos de l'invasion de l'Irak, Kerry déclarait pendant la campagne, c'est comme si Franklin Roosevelt avait envahi Mexico pour riposter à Pearl Harbour.

J'ai vraiment mal pour les millions d'américains qui ne se reconnaissent pas dans ce président à la noix.

Partager

N'oublions pas les brevets logiciels

Alors que je suis arc-bouté sur le lancement de Firefox en Europe (présence sur Interop, campagne en Allemagne, synchronisation des localisations du site Mozilla Europe et tout le reste), les brevets logiciels continuent de faire des vagues. Rapide tour d'horizon de ce qui devrait vous empêcher de dormir la nuit :

  • Une entreprise obtient un brevet sur le commerce international par Internet. Première victime : Dell.com, dont 36% du chiffre d'affaire (soit tout de même 15 milliards de dollars par an !) enfreindrait ce brevet. La petite entreprise détenant le brevet entend récupérer un pourcentage de toute transaction faite par Dell. Einstein, qui a débuté comme employé dans un bureau de brevets, doit se retourner dans sa tombe. Albert, reviens, ils sont devenus fous !
  • Vous utilisez un protocole de l'Internet (DNS, DHCP, FTP, SSL, SNMP et 120 autres) ? Microsoft vous propose de signer un accord de licence pour vous permettre de les utiliser. Peu importe qu'ils aient été inventés par d'autres (SSL a été inventé par Netscape et AppleTalk par Apple), Microsoft veut vous faire signer un contrat avec eux pour utiliser ces protocoles. C'est un peu comme si un inconnu vous demandait de signer un contrat pour pouvoir visiter la Tour Eiffel, dont il prétend être co-propriétaire ! (Source : article eWeek)
  • Une idée vieille comme le commerce de proximité a été brevetée : celle de faire une recommandation basée sur ce que le client a déjà acheté. La victime cette fois-ci est Amazon.com, attaquée par une loueur de voiture allemand. Le vrai progrès des brevets logiciels, c'est que grâce à eux, la connerie n'a plus de frontières !
  • Pour ne pas se laisser faire, il est peut-être encore possible d'assister à la conférence sur le sujet à Bruxelles

Partager

dimanche 7 novembre 2004

Parts de marché en Nouvelle Zélande

Oui, ça peut paraître un peu lointain (et pour cause, c'est juste de l'autre coté du globe), mais Computer World (édition néo-zélandaise) vient de publier des statistiques d'audience dans un article sur Firefox

Le mois dernier (octobre 2004, donc), 14,3% des visiteurs de notre site Web utilisaient Firefox, par rapport à 8,3% seulement en juillet et quasiment rien au début de l'année.

Des chiffres très cohérents avec ce que j'ai pu trouver au Royaume-Uni, en France et aux Etats-Unis.

Partager

samedi 6 novembre 2004

German fundraising campaign

As you may know, our good friends at Firefox-kommt.de do an amazing job at raison money to place an ad in the German press. They already have great coverage from the German press, and now are getting an article from ZDNet.co.uk: German Firefox fans start fundraising campaign. Congrats to the Firefox-kommt.de team! I'm glad that the Germany is doing very well with fundraising. 2.000 people have already donated. Go Germany, goooo!

Partager

Avenir d'Internet Explorer : la parole à Microsoft

On le sait, on trouve sur le Standblog un certain nombre d'informations sur les navigateurs en général et Firefox en particulier (et pour cause). Du coté de Microsoft, on est beaucoup plus discret quant à la stratégie sur le navigateur. Alors pour une fois qu'un cadre français de Microsoft s'exprime sur le sujet, je suis ravi de lui faire une petite place sur le Standblog, via l'excellent Clubic.com :

Clubic.com : Internet Explorer 7.0 c'est pour quand ?

Cyril Voisin : Je ne suis pas le mieux placé pour vous répondre sur le sujet puisque je m'occupe de la sécurité. Quoiqu'il en soit vous avez sans doute vu qu'on a reconstitué une équipe Internet Explorer. On ne reconstitue pas une équipe comme ça pour le plaisir ce qui signifie que nous allons faire un produit.

(Nous prenons donc bonne note du fait que Microsoft a reconstitué l'équipe d'Internet Explorer.)

Clubic.com : Oui enfin je ne comprends pas pourquoi cette équipe a été dissoute ?

Cyril Voisin : En fait elle n'a pas été dissoute, elle travaillait sur Internet Explorer 7.0 celui de Longhorn en clair.

(Ah, ça se corse. Elle est reconstituée, mais elle n'avais pas été dissoute ? C'est sûrement que les développeurs étaient partis en vacances. )

Au bout d'un moment on s'est aperçu que Longhorn malgré ses qualités reste assez loin en matière de calendrier et que nos utilisateurs aimeraient bien avoir des IE entre-temps.

(C'est certain. entre 2001 (sortie d'IE6) et 2006 ou 2007 (sortie prevue pour Longhorn), ça fait long. Même pour des vacances...)

On réfléchit à ce que nous pouvons faire aujourd'hui et je ne suis pas en train de vous dire que c'est quelque chose qui va arriver.

(voilà qui est limpide.)

Mais on a créé l'équipe pour faire en sorte que si jamais il y a besoin...

(Allo Redmond ? 7,5 millions de téléchargements en 45 jours d'un navigateur non finalisé et disponible seulement en anglais, c'est peut-être révélateur d'un besoin, non ?)

Pour ce qui est de la navigation par onglets qui semble appréciée des spécialistes et que l'on retrouve dans pas mal de navigateurs libres, c'est quelque chose que l'on étudie mais on ne se concentre pas que sur ça. Nous ne sommes pas là pour être des copieurs ou des suiveurs. Si il y a des choses biens, absolument souhaitées et requises, elles seront dans notre navigateur maintenant nous voulons apporter des innovations dans des secteurs qui ne sont pas encore défrichés aujourd'hui.

C'était donc Cyril Voisin, déjà surnommé l'homme aux idées claires et au verbe limpide. Nous voilà donc rassurés : la sécurité des logiciels Microsoft est entre de bonne mains : les siennes, et celles de ce cher Bernard.

Partager

vendredi 5 novembre 2004

Quelques news Firefox en vrac

Je suis sur Interop depuis déjà deux jours, et je ne peux donc pas me connecter. Certes, on a bien de l'ADSL 1024k sur le stand, mais avec les démonstrations en rafale et les sollicitations incessantes des visiteurs, il m'est impossible de lire mon courrier ni de bloguer. Voici donc, entre la tartine grillée et le Earl Grey, ce qu'il y a de nouveau dans le monde merveilleux (et bouillonant) de Firefox et de Mozilla :

  • Clubic.com : Mozilla Thunderbird 0.9 et FireFox 1.0 RC2 ;
  • Interview de votre serviteur pendant 20 minutes sur le studio TV de ZDNet. J'espere que je n'ai pas fait peur à la caméra, avec mes valises géantes sous mes yeux injectés de sang, faute de sommeil. D'ici à ce qu'une rumeur se repande sur le fait que c'est Dracula qui fait la promo de Firefox, il n'y a qu'un pas ;
  • Decision Informatique, hebdomadaire destiné aux directions informatique a fait sa couverture sur Firefox !
  • 3Dchips-fr : Internet Explorer continue de perdre du terrain face à Firefox ;
  • Edicom.ch : La part de marché de Microsoft dans les navigateurs web diminue
  • Branchez-vous : Faille extrêmement critique dans Internet Explorer : la gravité de cette faille est qualifiée d'"extrêmement critique" par Secunia car des scripts d'exploitation auraient déjà été publiés sur Internet. L'US-CERT, organisme de surveillance américain pour la sécurité informatique, note également que d'autres logiciels utilisant le module ActiveX WebBrowser, pourraient être affectés par la faille, par exemple Outlook, Outlook Express, AOL et Lotus Notes.. Voir aussi des dizaines d'article sur ce sujet, dont celui de Materiel.be ;
  • Silicon.fr Internet Explorer perd encore du terrain - un peu, avec une information significative : Pour information, environ 70% des lecteurs de Silicon.fr utilisent Internet Explorer. Netscape et les navigateurs open-source rassemblent 27% des lecteurs. :-)
  • Interop : je ferais un compte-rendu circonstancié d'Interop, mais en quelques mots, j'ai le plaisir de vous annoncer que le stand de Mozilla Europe est probablement le plus fréquenté de tous, grâce aux démonstrations incessantes de Firefox, Thunderbird, NVU, d'Openweb et même d'OpenOffice. IBM, Apple ainsi que Errex Systemes ont prêté des ordinateurs portables, ce qui nous a permis de faire un espace de prise en main pour les visiteurs, démontrant le fonctionnement multi-plate-forme des logiciels Mozilla. Cet espace, tout autant que le théatre de démonstration, est perpétuellement bondé !

Partager

mercredi 3 novembre 2004

Revue de presse internationale

Bon, je vous laisse, j'ai la conférence de demain sur le feu !

Partager

mardi 2 novembre 2004

German Ad Campaign launched!

Our good German friends at Skilldeal have undertaken a superb initiative: to replicate the New York Times campaign in a German newspaper. For this, they have set up the Firefox-kommt.de web site and are awaiting donations. Let's show the world that Germany is supporting Firefox and wants to tell the world that we're taking back the web!

Partager

Official Italian Mozilla site

Congratulations to our good friend Francesco ! Thanks to him, there is now an official Mozilla web site in italian. Mozilla Europe is now available in 8 languages. Who's next? (Thanks to Peterv, AKA "the little Belgian against the Microsoft Giant", who is hacking night and day to make this happen).

Partager

Tutu rose et string léopard

J'ai comme l'impression que cette histoire de tutu rose va me poursuivre toute ma vie ;-) La preuve, cette photo, qui m'est envoyée par Nicolas. Autre preuve à charge, dans google, cherchez tutu rose et cliquez sur "I'm feeling lucky". Ca calme :-) D'un autre coté, je suis rassuré sur le fait que quand on tape string leopard, on retombe sur un texte qui mentionne Daniel Glazman ! Il y a bien une justive divine, et Google en est la preuve. (Non, je déconne, c'était juste pour faire bondir Daniel en disant des gros mots :-)

Partager

lundi 1 novembre 2004

Le chiffre du jour : 80

Il y a donc déjà 80 inscrits pour la Fiesta parisienne pour la sortie de Firefox. Mais la province ne se laisse pas distancer, entre des fêtes programmées pour les Vosges, Lyon, Nantes et Rouen. Inscrivez-vous ! Pensez-y, dans 40 ans, vous pourrez dire à vos enfants et petits enfants Ah oui, le jour où on a libéré le Web, j'y étais. Même que j'étais soul comme un cochon !. Et puis c'est pas tous les jours qu'on peut assouvir sa passion pour le logiciel Libre tout en soutenant les viticulteurs, hein !

Notons par ailleurs que nos amis belges ont eux aussi 2 soirées, et qu'il est probable qu'ils soutiennent plus les brasseurs que les viticulteurs. Et alors, c'est bon aussi, le houblon !

Partager

Official Greek Mozilla web site

I am proud to announce that there is now a Greek version of the official Mozilla Europe web site. Congrats for those who where involved, Kostas (localiser), Jussi (for help with the markup) and Peterv for his amazing work on the whole project. One can see that Europe is on its way to become a reality, when you realise that the language localiser is Greek, while Jussi is Finnish, Peterv is Belgian, and I am French!

As a side note, the Mozilla Europe home page now sports Firefox at the top of the page. For those who wonder why this has taken so long, here is the explanation: the English version of the site is the master version, and localisations are derived from it. Firefox has been available in English for a long time, but we did not feel like featuring on the top of the page a product that was not localised in any European language. Now that RC1 is out of the door, with localised versions, Firefox can, at last, be mentionned first.

I should remind you that Mozilla Europe web site is now available in 7 languages: German, Greek, English, Spanish, Finnish, French and Norwegian.

So who is going to be next? Polish? Italian? Czech? Bets are open!

Partager