septembre 2007 (17)

mercredi 26 septembre 2007

Je m'éloigne pendant quelques jours...

Studio ZDNet.fr

Studio ZDNet.fr, avant l'interview

Je prends quelques jours de vacances loin de tout, et donc sans connexion Internet ni blog. Mais pour ceux ou celles qui seraient accros à votre serviteur (je pense surtout à ma Môman, hein !), voici ma dernière intervention chez ZDNet.fr, en attendant un retour sur le Web d'ici quelques jours (avec j'espère plein de souvenirs dans la tête et de belles photos). N'abîmez pas Internet pendant que j'ai le dos tourné !

Partager

mardi 25 septembre 2007

En vrac

Partager

lundi 24 septembre 2007

La vente liée prend deux claques

Il y a aujourd'hui un blocage au niveau de l'industrie du PC, qui vient du fait qu'il est très difficile pour l'utilisateur lambda d'acheter un PC sans devoir payer Windows. Qu'on aille chez Dell, chez Carrefour ou à la FNAC, il est quasiment impossible de savoir combien on pourrait payer l'ordinateur sans le logiciel pré-installé. On se retrouve presque toujours obligé d'acheter l'un avec l'autre[1]. C'est ce qui s'appelle de la vente liée, et c'est illégal. En l'occurrence, c'est illégal parce que c'est mauvais pour le consommateur, qui d'une part n'a pas le choix, et d'autre part ça renforce la position dominante et monopolistique de Microsoft, qui n'a guère d'incitation à améliorer ses produits (et du coup, c'est encore pire pour le client).

Quelques têtus ont réussi à faire respecter leurs droits. Ainsi, Le Monde Informatique titre Les opposants à la "vente liée" gagnent un round alors que tribunal de proximité de Puteaux vient de condamner Acer à rembourser 311 EUR à l'acheteur (pour un portable de 599 EUR !). Si vous souhaitez donner un coup de main, visitez donc le site du groupe Detaxe et/ou signez la pétition racketiciel.info. Visitez aussi detaxe.org.

Amusante coincidence, c'est aujourd'hui qu'est publié par le think tank européen Globalisation Institute un nouveau rapport expliquant que le bundling (la vente liée) est mauvais pour le consommateur. (via Slashdot). Est-ce que cela permettra enfin de faire respecter la loi sur le sujet ?

Notes

[1] Bien sûr, si vous acheter votre ordinateur chez l'assembleur qui monte la machine pour vous, ça peut être différent, mais c'est une exception, d'autant que ce sont surtout des portables que les gens achètent aujourd'hui, plus que des ordinateurs de bureau...

Partager

samedi 22 septembre 2007

Bouchon...

Bouchon de réservoir de Moto Guzzi 850 T3 California

Bouchon de réservoir de Moto Guzzi 850 T3 California

Partager

vendredi 21 septembre 2007

Sortie de Gran Paradiso Alpha 8

Mozilla Developer Center annonce la sortie de Gran Paradiso Alpha 8, tout chaud avec ses release notes et des tas de nouvelles fonctionnalités sympas :

  • Interface utilisateur (non-finalisée) pour indiquer de l'intérêt pour une URL et lui assigner des tags ;
  • la boite de dialogue demandant la mémorisation des dialogues n'est plus modale ;
  • Protection anti-malware, que l'on peut tester ici ;
  • Support (partiel) des web-based protocol handlers. L'intérêt, c'est de permettre au navigateur d'ouvrir des formats de documents via un service Web sans avoir d'application locale gerant ce format. Comprendre : quand je double clique dans un document PowerPoint sur mon bureau et que je n'ai pas Microsoft Office, Firefox peut proposer de l'ouvrir avec Google Presentations (on pourra regretter que Google ne permette pas de lire le format ouvert d'OpenOffice.org, mais c'est moins grave : vous avez sûrement déjà installé ce logiciel ;-) ) ;
  • Une nouvelle fenêtre pour gérer les préférences de ces même protocol handlers ;
  • l'obligation pour les extensions d'utiliser une méthode sécurisée pour la mise à jour ;
  • Firefox quitte maintenant proprement quand Windows est arrêté ou redémarré ;
  • Des choses pour spécialistes :
    • Support pour la méthode document.elementFromPoint ;
    • Les événements DOMWillOpenModalDialog ne sont plus envoyés par l'implémentation de nsIPrompt, voir le rapport de bogue 391100 ;
    • TYPE_PLUGIN a été retiré du code du gestionnaire d'extensions ;
  • Et bien sûr plein de bogues corrigés depuis l'Alpha 7 ;

Sauf si vous êtes un utilisateur lambda, vous êtes encouragé à essayer Gran Paradiso Alpha 8 pour Windows, OS X 10.4 ou Linux.

Ah, et pendant qu'on est, deux articles intéressants :

Partager

mercredi 19 septembre 2007

En vrac

Partager

mardi 18 septembre 2007

Mozilla lance une initiative sur la messagerie et les communications Internet

Tout est dans le titre, et le reste est dans le communiqué de presse :-)

En quelques mots :

  • Une nouvelle filiale de Mozilla Foundation dédiée à Thundebird ;
  • 3 millions de dollars de dotation pour commencer
  • Un patron pour mener la barque : David Ascher, ex-ActiveState.

Je suis en réunion toute la journée, mais je vais essayer, dès que possible, de faire le point sur cette annonce importante.

Partager

lundi 17 septembre 2007

What a week!

Westminster, London, UK

Wednesday, I spoke at Westminster eForum in London, with Alan Cox, of Linux Kernel fame. It appears that a journalist from IT pro was in the room and did a pretty good job at summarizing my talk. Going to London meant waking up at 5:30AM to catch the Eurostar at dawn.

After a lunch with Mike Butcher, I flew to Rotterdam in a surprisingly small aircraft, took a pictures of Maasvlakte while flying and landed just in time for a photo walk in Rotterdam at sunset.

The lobby of  Hotel New York, Rotterdam

The lobby of Hotel New York, Rotterdam

Thursday spent in Rotterdam, attending and speaking at e.Day, a very impressive conference about e-business. I had the pleasure to present in the keynote room, and meet with several bloggers and journalists.

Friday was spent in the Paris office, responding to interviews about Mozilla 24, (Ecrans.fr, ZDNet), fixing last minutes details about the event, and greeting Axel, who flew in to participate to the event.

Mozilla 24 round table in Paris

Mozilla 24 round table in Paris[1]

Saturday was the big event, which involved a very sophisticated network setup and 7 people located in 3 countries just for the round table. Gen Kanai and myself were chairing the first session, coordinating via instant messaging and IRC. Then came the second session about localization, with Axel Hecht, Dynamis (from Japan) and Pascal Chevrel.

It's the first time I do something on such a scale, and it would not have been possible without the dedication of individuals and partner organizations, including Renater (Academic Network), CO-RAP & RAP (Paris Academic Network), CERIMES (video) and ENST (for the venue). I was told that the young Akira Kanai (from WIDE) was also key in making this event a success.

After the event, I hoped to spend the rest of the day with my family, but I just crashed on my bed for a much needed siesta :-D

Notes

[1] From right to left: Pierre Beaudouin (Wikimedia France), Charles Schulz (OpenOffice.org), François Bancilhon (CEO of Mandriva) and myself.

Partager

samedi 15 septembre 2007

En direct de Mozilla 24 (sur scène)

Mozilla 24 community event in Paris

L'événement communautaire Mozilla 24, ici la partie de Paris

Mozilla 24 est en train de se dérouler, et il n'est pas trop tard pour le suivre de chez vous :

Partager

vendredi 14 septembre 2007

En vrac et en vitesse, mais pas sans importance

Alors que j'ai la tête dans le guidon pour Mozilla 24 (demain) et une réunion importante qui se tiendra la semaine prochaine (sans compter une jolie annonce). S'il n'y avait que deux choses à retenir, ce sont les deux premiers items ci-dessous :

Partager

jeudi 13 septembre 2007

Mozilla 24 in Paris: it's time to register!

The venue for Mozilla 24 in Paris

The venue for Mozilla 24 in Paris: Amphithéatre Emeraude, ENST

If you happen to be in Paris on Saturday 15th, you should definitely consider attending Mozilla 24, an international English-speaking event. Register now!.

The Network team hard at work for Mozilla 24 in Paris

The Network team hard at work for Mozilla 24 in Paris

Partager

mercredi 12 septembre 2007

En vrac, en direct de Londres

Partager

samedi 8 septembre 2007

Mozilla 24 : le compte à rebours commence !

Mozilla 24 - Worldwide Community Event

Voilà longtemps que l'aspect international du projet Mozilla se heurtait à un paradoxe : autant il est facile d'échanger en ligne par IRC, Bugzilla ou autre moyens techniques pour fondus d'informatique (modulo le décalage horaire), autant se voir en vrai était difficile... Comment se rencontrer en vrai ? Comment permettre ces échanges d'une façon plus humaine ? Ca fait longtemps que le sujet me travaille, et je sais bien à quel point faire voyager tout le monde n'est pas la solution.

Ce sont mes collègues de Mozilla Japan qui ont lancé le projet Mozilla 24, un évènement communautaire virtuel, auquel il serait possible d'accéder pourvu qu'on ait une connexion haut-débit. La technologie faisant des merveilles (quand elle fonctionne ;-) ), tout internaute équipé d'une bande passante décente peut assister au séminaire, et les intervenants sont dispersés dans 4 sites :

  • Keio University, Tokyo, Japon
  • Asian Institute of Technology, Thaïlande
  • ENST - Sup' Telecom, Paris, France
  • Stanford University, Palo Alto, Californie, USA.

Les intervenants

Il ne suffit pas d'avoir la bonne idée de cette rencontre virtuelle, encore faut-il que les intervenants soient de qualité (ce qui est le cas de ceux listés ci-dessous, mais j'ai des gros doutes sur le dernier ;-) ) :

  • Lawrence Lessig, fondateur de Creative Commons;
  • Vinton Cerf, à l'origine de TCP/IP, et à ce titre surnommé "l'un des pères de l'Internet", avec Bob Kahn ;
  • Mitchell Baker, à l'origine de la Mozilla Foundation ;
  • Mike Shaver, l'un des fondateurs du projet Mozilla ;
  • François Bancilhon (Mandriva)
  • Pierre Beaudouin (Wikimedia France)
  • Charles Schulz (OpenOffice.org)
  • Larry Stefonic, (MySQL Asia)
  • Axel Hecht et Pascal Chevrel, au board de Mozilla Europe, et gourous de la localisation (pour le logiciel et le site Web respectivement)
  • Votre serviteur (tout ému par tant de célébrités dans le même événement ;-) )

En quoi cela concerne les lecteurs du Standblog ?

Partenaires

Evidemment, mettre en place un évènement d'envergure internationale reposant sur autant de technologie (video HD en temps réel entre 4 sites), il fallait des partenaires d'exception ! Sous l'impulsion de mes collègues Kaori et Gen, plusieurs partenaires prestigieux ce sont mobilisés (Les universités de Keio et Stanford !), en particulier en France :

Partager

vendredi 7 septembre 2007

Actu Mozilla

Il se passe plein de choses chez Mozilla en ce moment, et j'ai du mal à trouver le temps de vous en parler... C'est parti pour une rapide compilation de liens bien dense :

Partager

jeudi 6 septembre 2007

La guerre des formats bureautiques aura bien lieu

Plus précisément, elle a déjà commencé. La bonne nouvelle, c'est que Microsoft vient de perdre la première des batailles, mais affûte déjà ses armes pour la revanche, qui devrait avoir lieu en février 2008.

Pour qu'un format soit adopté, il y a deux possibilités :

  1. soit c'est un format de jure, c'est à dire qu'un organisme de normalisation l'impose via des lois ;
  2. soit c'est un format lié à un produit et qui s'impose de lui même, via des parts de marché (on dit alors de facto)[1].

Il se trouve que Microsoft a particulièrement bien réussi à imposer ses formats propriétaires dans la bureautique (XLS pour Excel, DOC pour Word, PPT pour PowerPoint). Mais les clients exigent de l'ouverture, de pouvoir lire et écrire ces documents avec des applications externes, pas forcément fournies par Microsoft. Et à ce titre, le format XML (définit par le W3C), s'impose

Or, l'organisme évident pour la normalisation de ce genre de choses, c'est l'ISO. Et il se trouve qu'il y a déjà un format définit par l'ISO pour la bureautique : Open Document Format (ODF), soutenu par des grands noms de l'informatique, et qui est déjà utilisé par des logiciels comme OpenOffice.org, AbiWord et autres. Microsoft veut offrir un format qui est directement dérivé des DOC, PPT et XLS mis à la sauce XML, ce qui lui permettrait de conserver un avantage concurrentiel par rapport à un format générique. C'est pour cela que Microsoft tente d'imposer à l'ISO un deuxième format bureautique basé sur XML : Office Open XML (OOXML).

Seulement voilà, techniquement, il est absolument évident que le standard OOXML hérite des défauts et limitations des formats bureautiques de Microsoft. Ce qui arrange bien Microsoft est un sérieux poids pour les utilisateurs et les fournisseurs d'applications compatibles. Pour Microsoft, il était clair que la partie était loin d'être gagnée. Il fallait donc mettre le paquet !

Ces derniers mois, les tractations ont été féroces dans les coulisses des organismes nationaux de normalisation. Les coups bas se sont multipliés, on a vu soudainement certains organismes voir leur nombre de membres grimper de façon très inhabituelle[2], d'autres ont changé d'avis contre toute attente. Le summum a été atteint fin août, quand un employé Microsoft a soudoyé des membres en Suède, avant que l'affaire n'éclate au grand jour, et que la Suède ne déclare son vote invalide.

Quoi qu'il en soit, le vote a eu lieu très récemment à l'ISO, et le quota des votes positifs a fait que pour l'instant, le format Office Open XML ne peut pas devenir un standard. Dans le cadre du processus de l'ISO, les pays votant "Non avec commentaires" (comme la France, via l'AFNOR) sont en attente de réponses à leurs commentaires par Microsoft, avant un second vote courant 2008. Microsoft donne rendez-vous pour la "décision finale en mars-Avril 2008, après une période de résolution des commentaires." D'ici là, surveillons de près l'actualité des standards : elle risque d'être passionnante, vu la taille des enjeux !

Notes

[1] On notera que les standards du W3C ne sont ni de jure ni de facto, mais plutôt entre les deux, car la W3C n'a pas les moyens juridiques d'imposer les standards...

[2] "23 sociétés se sont inscrites pratiquement simultanément au SIS (...) la quasi-totalité des entreprises fraîchement débarquées sont des partenaires proches de Microsoft", d'après PCINpact...

Partager

mercredi 5 septembre 2007

Il y a des jours comme ça...

Cambridge

Cambridge

C'est quand mon ticket de metro a refuser de rentrer dans le portillon automatique que j'ai commencé à me douter que la journée pourrait bien être pourrie. Il faut dire que le programme s'annonçait chargé, avec l'aller-retour dans la journée vers Cambridge, (très) jolie ville universitaire perdue dans la campagne anglaise. En me levant ce matin à 7h, j'ai remarqué que mon Mac était chaud, alors qu'il était censé être en veille. D'ailleurs, il refusait de se réveiller et même de rebooter. Départ un peu avant 8h en direction de la gare du nord pour prendre l'Eurostar. Là, le guichet électronique refuse d'abord de me délivrer mon billet réservé sur Internet, avant d'obtempérer. Ensuite, c'est le portillon qui refuse de me donner l'accès. Une demoiselle intervient, regarde mon billet, et m'annonce que j'ai loupé mon train. En fait, c'est juste que j'ai en main un billet pour une date future. J'ai juste le temps de foncer retirer le bon billet, et je monte dans le train où je vais passer mon Inbox à la sulfateuse. Je réponds à plein de messages, mais je ne peux pas les envoyer, faute de connexion...

C'est à Londres que les choses se gâtent : il y a une grève monstre du métro ! Pas du tout pratique pour aller de la gare de Waterloo à celle de King's Cross ! Je trouve une ligne qui fonctionne, et je me rends compte qu'il va me falloir finir le trajet à pied. Qu'à cela ne tienne, j'arrive à temps pour attraper mon train pour Cambridge. J'ai le temps de gober quelques "vapeurs" dans un restau chinois. Juste après je profite d'une borne Wifi ouverte pour me connecter. M$$$de ! Le Mac s'est éteint, les mails en attente ne sont heureusement pas perdus (merci la sauvegarde automatique de Thunderbird !)

L'heure de la conférence approche, je mets une touche finale aux transparents. La conférence elle même se passe bien, et les gens semblent très intéressés, à en juger par le nombre d'interventions et la qualité des questions.

Le retour sur Londres sera épique, avec tout d'abord un train qui refuse de partir de Cambridge (problème d'accrochage entre les rames), la grève de métro qui continue de sévir, ce qui me fait rater le train que j'espérais avoir. J'arrive tout de même à attraper le dernier (sinon, c'était la nuit à Londres !), et j'ai mal au coeur pendant le trajet, avec un début de migraine pour faire bonne mesure. La bonne nouvelle, c'est que j'ai été l'un des premiers passagers à étrenner la nouvelle ligne haute vitesse coté anglais (elle a été ouverte en milieu de journée !), ce qui me fait gagner près de 20 minutes sur le trajet. Me voilà rentré chez moi. Il est près de minuit. Je suis parti de chez moi 16 heures plus tôt, j'ai passé l'essentiel de ma journée dans les transports en commun pour 45 minutes de présentation...

Partager

lundi 3 septembre 2007

A propos du navigateur mobile et de l'interface utilisateur

On me demande souvent si Mozilla compte s'engager dans le domaine des mobiles. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles ça n'est pas encore le cas. Voici pourquoi :

  1. L'expérience utilisateur pour un navigateur mobile reste à inventer ;
  2. Le marché des navigateurs mobiles est encore manipulé par les opérateurs, qui ne veulent pas que les utilisateurs disposent de liberté et d'accès aux services gratuits
  3. Mozilla n'est pas structuré pour s'interfacer avec les acteurs du marché de la téléphonie mobile (fabricants de terminaux et opérateurs)
  4. La technologie Mozilla, prévue pour les ordinateurs de bureau, a besoin d'évoluer pour être parfaitement efficace sur les terminaux mobiles.

Je compte bien aborder ces différents sujets dans des billets à venir. Pour l'instant, revenons sur le premier point : l'expérience utilisateur.

Dès que j'en ai l'occasion, je teste des terminaux mobiles divers et variés, et je tente d'accéder à différents sites Web, depuis mon blog, Wikipedia, Google, jusqu'à différentes applications en Ajax. Le résultat est bien souvent contrasté. La plupart des navigateurs, même rudimentaires (comme celui de mon Blackberry 8800) s'en sortent décemment avec des sites simples et utilise un balisage sémantique, mais pour ce qui est des applications avancées, c'est une autre paire de manches, et les sites utilisant de l'Ajax sont bien souvent inaccessibles.

Nokia N800 et Blackbery 8800

Nokia N800 et Blackbery 8800

Pour l'instant, c'est le Nokia N800 avec le Micro Browser Maemo (utilisant Mozilla Geko 1.9) qui est le meilleur à mon sens. Mais c'est plus un ordinateur de poche qu'autre chose, d'autant qu'il n'a pas de connexion GPRS. Presse-Citron en a fait un test en video, très complet, pour ceux que ça intéresse. L'approche est intéressante, dans la mesure où c'est essentiellement un ordinateur sous Linux, avec les logiciels propriétaires (argh) dont Flash et Skype. Les inconvénients sont multiples, dont le temps de démarrage de la machine et l'obligation d'avoir un accès Wifi, à moins de passer par un téléphone Bluetooth qui offre sa connexion GPRS.

Pour ce qui est de Windows Mobile, je ne l'ai pas assez utilisé pour me faire une opinion définitive, mais les avis des utilisateurs sont très rarement positifs, tant sur les problèmes de stabilité récurrents que sur les multiples limitations du navigateur intégré, Pocket Internet Explorer.

Laurent appuie là où ça fait mal : c'est une interface d'ordinateur de bureau "sur un truc qui n'est pas fait pour ça".

Le Standblog sur un iPhone d'Apple

Le Standblog sur un iPhone d'Apple

L'iPhone est très intéressant à cet égard, dans la mesure où Apple a innové en terme d'interface, avec l'absence de clavier, de boutons, et l'invention de nouveaux gestes naturels qui redéfinissent l'expérience utilisateur (pincer une page, tourner l'écran...). Pourtant, cette innovation ne suffit pas. C'est certes un progrès appréciable, mais on sent bien que l'objectif d'avoir l'Internet dans sa poche n'est pas encore atteint. Mike Pinkerton, auteur de Camino, n'est pas tendre avec l'iPhone, en particulier en terme d'utilisabilité.

En ce qui concerne mon Blackberry 8800, le navigateur est relativement rapide, mais il est très limité. Par exemple, il n'affiche pas la position d'une commune sur la carte de France en haut à droite. Et, comme Safari et Pocket IE, les plantages sont monnaie courante.

En conclusion, je pense que personne aujourd'hui n'a encore trouvé la bonne façon (conviviale, efficace et universelle) d'accéder à Internet en général et au Web en particulier. Nokia et Apple innovent autour de moteur de rendu libres[1]. Celui qui saura implémenter et populariser une telle méthode pourrait bien faire un malheur sur le marché. En attendant, on peut se demander si accéder à tout Internet depuis son mobile est bien ce que veulent les utilisateurs, finalement. C'est la question à laquelle tente de répondre le projet Joey.

Notes

[1] Nokia livre en standard avec la N800 une vieille version d'Opera, mais on peut la remplacer par MicroB, Apple sur la base du logiciel Libre KHTML/Webkit

Partager