mercredi 9 juillet 2014

Décentralisation d'Internet

Je suis un grand fan d'Internet depuis toujours, mais deux choses me préoccupent au plus haut point en ce moment :

  1. La surveillance de masse des utilisateurs, récemment remise au devant de la scène par les révélations d'Edward Snowden ;
  2. La centralisation des données et des applications des utilisateurs dans des silos propriétaires, dont les moteurs de recherche, les réseaux sociaux et autres, dont le modèle commercial consiste principalement à collecter des données personnelles et à pister les utilisateurs pour connaître leurs intérêts et habitudes afin de monétiser tout cela auprès d'annonceurs, souvent via la publicité ciblée.

Il se trouve que les deux sujets sont étroitement liés : ceux qui espionnent les utilisateurs sont friands des données accumulées par les grands silos.

C'est un problème pour deux raisons :

  1. La surveillance de masse est incompatible avec la liberté d'expression et les libertés qui en découlent
  2. La concentration des services leur donne un pouvoir inégalé sur les autres services plus petits et plus innovants, ce qui bride à terme l'innovation.

Dans une récente présentation avec Reporters Sans Frontières et le projet TOR, j'expliquais (en français, ne vous laissez pas impressionner par les 30 premières secondes en anglais) en quoi la centralisation et la surveillance de masse étaient les problèmes les plus préoccupants du Net actuellement. Pour faire simple, l'avenir d'un Internet Libre passe par de la cryptographie, un nouveau business model qui remplace la publicité ciblée et la décentralisation des services Internet.

Dans la pure tradition Mozilla, je ne me contente pas de le pointer du doigt, ce qui est déjà un bon début, mais j'essaye de voir comment on pourrait le résoudre. C'est pourquoi j'organise une rencontre régulière au bureau de Mozilla Paris sur le thème de la décentralisation d'Internet.

La première instance de cet événement récurrent se tiendra le 30 juillet 2014 chez Mozilla Paris et sera au format Hackathon (peu de blabla, beaucoup de rencontres et de code !)

Son objectif est de commencer à recenser les bonne volontés et projets qui œuvrent dans pour la décentralisation d'Internet, puis de commencer à bidouiller ensemble pour faire progresser ces projets.

Quelques ressources pour aller plus loin :

Inscrivez-vous pour participer à ce premier meet-up !

Partager

mercredi 2 juillet 2014

Rencontrer le projet Tor à Paris

logo-1.pngToute cette semaine, le bureau parisien de Mozilla héberge le projet Tor dans le cadre de leur Summer 2014 Developers Meeting.

J'en ai profité pour entrer en contact avec Reporters Sans Frontières et leur proposer d'organiser une conférence sur la vie privée, la cryptographie, les révélations de Snowden, l'anonymat sur Internet, la protection des sources pour la presse et la liberté de l'information (rien que ça !).

Ca se passe demain soir (jeudi 3 juillet) à partir de 19h30 au métro Richelieu Drouot et ça sera en bonne partie en langue anglaise, compte tenu des origines des participants du projet Tor.

Il reste quelques places, je les propose donc aux lecteurs du Standblog. Attention, le nombre de places étant limité, il est impératif de réserver via ce lien.

Partager

lundi 3 mars 2014

En vrac special Confiance de retour de Barcelone

Tellement de choses à dire sur le sujet de la confiance dans le numérique ces dernières smeaines que j'en arrive à faire un billet En Vrac qui porte sur ce sujet :

Partager

samedi 15 février 2014

Soutenir l'action de l'APRIL

L'Association APRIL pour la promotion et défense du logiciel Libre vient de lancer une campagne d'adhésion que je tiens à soutenir.

Pourquoi ?

Pour moi, soutenir le logiciel Libre via une association comme l'APRIL, c'est une évidence. Mais ça n'est pas évident pour tout le monde. Voici comment j'explique ma démarche :

En cette période de perte de confiance dans le numérique, suite aux révélations d'Edward Snowden sur la NSA et ses liens avec les géants du numérique, le logiciel libre, transparent et auditable, apparaît comme étant un des piliers permettant de disposer d'un monde numérique au service des individus plutôt qu'au service des multinationales et des états.

Comment ?

Que faire pour soutenir l'APRIL ?

  1. Donner en devenant adhérent ;
  2. Partager l'info sur les réseaux sociaux (#prioriteLL #JeSoutiensApril en mentionnant leur compte Twitter @aprilorg) ou en mettant une bannière sur votre site/blog comme celle en haut de cet article ou en en parlant autour de vous.

A vous de jouer ! Notre futures libertés numériques en dépendent…

Mise à jour : sur l'excellent Framablog, un entretien avec Lionel Allorge et Fred Couchet, deux piliers de l'APRIL.

Partager

mardi 11 février 2014

Le jour où nous contre attaquons

Illustration The Day We Fight Back

Aujourd'hui, 11 février 2014, c'est le jour de la riposte contre la NSA et ses pratiques de surveillance généralisée de l'Internet et de ses utilisateurs.

Pourquoi ? Les faits !

  • La NSA a infiltré secrètement les liens de communication qui relient les data centers de Yahoo et Google - The New York Times
  • La NSA récolte plus de 5 milliards d'enregistrement par jour sur la position des téléphones mobiles dans le monde - Washington Post
  • La NSA collecte le contenu et les méta-données des emails, de l'activité Web, des messageries instantanées, des réseaux sociaux et de tout le reste à partir des cables en fibre optique qui transportent l'essentiel des données informatiques et téléphoniques du monde (y compris en France) — Washington Post
  • La NSA utilise les cookies (de Google en particulier) et les données de géolocalisation (position) pour repérer des cibles à surveiller et des systèmes à pénétrer — Washington Post

L'action

  1. Commençons par le plus simple : signez la pétition qui soutient ces 13 principes de protection de la vie privée, élaborés par des associations et des juristes ;
  2. Partagez cette information sur les réseaux sociaux avec le hashtag #stopspying et un lien vers cet article ou vers TheDayWeFightBack.org ;
  3. Si vous avez un site ou un blog, mettez la bannière proposée sur TheDayWeFightBack.org/international/
  4. Informez-vous ! (voir ci-dessous)
  5. Soutenez financièrement les organisations indépendantes qui se battent pour nos droits en ligne, parmi lesquelles, en France :
    1. L'APRIL (qui commence justement une campagne de dons)
    2. Framasoft (explications)
    3. La Quadrature du Net ;
  6. Soutenez des associations internationales :
    1. L'EFF ;
    2. Mozilla ;
    3. Demand Progress.

Lisez (et partagez !)

Partager

- page 1 de 2