jeudi 12 juin 2014

En vrac du jeudi

Note

[1] qui a l'un des meilleurs noms de domaine au monde :-)

Partager

mercredi 28 mai 2014

En vrac pour l'ascension

  • Arnaud Montebourg suggère de créer un système d'exploitation français. 01Net m'a demandé mon avis et titre « Créer un OS made in France sera difficile ». C'est certes difficile, mais c'est surtout long et inutile. Le Web, combiné à du logiciel Libre (un kernel + un moteur de rendu Web) est bien plus pertinent de façon à disposer d'applications et de développeurs tout en étant compatible avec tous types de matériels, du PC au smartphone en passant par les tablettes. Reste à résoudre le problème de la trop grande centralisation du Web. Je suis persuadé que les opérateurs ont un rôle à jouer pour faire pencher la balance en faveur d'une moins grande centralisation (face à Facebook, Google, Dropbox, Apple et consorts). Bon, ce problème mérite un plus ample débat, mais cela attendra vendredi (oui, c'est du teasing !)
  • "Malgré toutes les précautions prises par la développeuse, Apple a refusé de référencer sur l'App Store une application iOS (...) En conséquence, le studio a décidé de réécrire son application en HTML5 et javascript, pour l'ouvrir à tous les navigateurs et tous les appareils mobiles du marché" ;
  • Comment nourrir 9 milliards d'humains, un bon dossier de National Geographic. Quelques remarques toutefois :
    • Il ne prend pas du tout parti entre agriculture intensive et fermes bios. On dirait que pour eux tout le monde a raison !
    • Ils opposent l'agriculture bio ("organic") à l'agriculture "conventionnelle" (intensive), comme si le bio était original alors qu'il est plutôt... originel.
  • LeMonde.fr tape sur la SNCF avec cet article : Pour renouveler ses TER, la SNCF commande des rames... trop larges. Twitter en fait des gorges chaudes, mais cela me parait trop facile, trop stéréotypé. Effectivement, en charchant un peu, je tombe sur cet article :
    • Bévue imaginaire "le choix de la SNCF a été pris en connaissance de cause, pour donner plus de place aux voyageurs. Je peux témoigner pour avoir travaillé pour Bombardier, l’un des deux fabricants de rame concernés, avant qu’il ne reçoive la commande, c’est-à-dire il y a plus de 5 ans, avoir déjà eu l’information qu’il faudrait retoucher les gares les plus anciennes." J'en parle sur Twitter, et d'autres articles remontent :
    • TER au mauvais gabarit, une info trop large ?. "Le souci de gabarit était connu et les rames ont été commandées en toute connaissance de cause. Les travaux de mise au norme des quais sont donc prévus et tout à fait normaux."
    • C'est le camarade Cédric Ingrand, journaliste high-tech en vacances qui explique tout sur Facebook : l'affaire des TER trop larges est une non-affaire, mûre pour un fact-checking un peu sérieux ;
  • Ronaldo Lemos joins Mozilla Foundation board. Ronaldo est brésilien, directeur du Rio Institute for Technology & Society et professeur à la Rio de Janeiro State University´s Law School. Il est aussi responsable de Creative Commons Brésil depuis 2003. C'est une excellente nouvelle que d'accueillir une personne qui ne vient pas des Etats-Unis !
  • Lupo Libero, un projet en crowdfunding visant à faire un cloud libre, chiffré et décentralisé.

Partager

lundi 24 mars 2014

En vrac après les élections

Selfisoloir - autoportait dans l’isoloir

Selfisoloir vu sur France 3 et rediffusé sur Canal+

Selfisoloir vu sur France 3 et rediffusé sur Canal+

Partager

lundi 17 mars 2014

En vrac de retour de San Francisco

San Francisco, quartier de l'Embarcadero

''San Francisco, quartier de l'Embarcadero''

  • Every mail you send version parodique de Every Breath You Take version NSA par le toujours très doué JC Frog ;
  • 12 mars, journée mondiale contre la cyber-censure. A cette occasion, Reporters Sans Frontières sort un rapport sur les ennemis d'Internet. On retrouve bien sûr les suspects habituels Chine, Corée du Nord, Russie, Syrie), mais aussi nos amis et alliés les USA (bravo la NSA !) et le Royaume Uni (avec son GCHQ).
  • Télescopage de deux articles qui arrivent sur mon écran dans deux onglets successifs :
    • Excellent texte sur l'internet que nous construisons : Making things distributed is hard.
    • En contraste du lien ci-dessus, un article très flippant sur un sujet qui me tient à coeur : 2014 sera l'année de Linux sur les ordinateurs (de bureau). Avec le succès apparent de ChromeOS et d'Android, le noyau Linux est partout. Le revers de la médaille, c'est que nos données sont maintenant dans des silos que sont Google et Facebook. Avant, on utilisait Windows et nous contrôlions nos données, malgré les logiciels propriétaires et les formats propriétaires. Maintenant, on utilise du logiciel Libre (du moins partiellement) et n'avons plus contrôle de nos données.
  • Getty Images allows free embedding, but at what cost to privacy?. "it's important that users know that, in some cases, embedding "free" photos might come at a real cost to readers." Mise à jour : Version française sur l'indispensable Framablog ;
  • Excellent papier d'Alice Antheaume 5 tendances numériques à la conférence SxSW 2014 :
    • Les dissidents de la surveillance
    • L'économie de la vie privée
    • Les ados ce mystère
    • Le futur du journalisme? Les algorithmes
    • Des métiers inédits - 65% des écoliers d’aujourd’hui pratiqueront, une fois diplômés, des métiers qui n’ont même pas encore été inventés.
  • The Web as a gaming platform, présentation de mon collègue Nicolas @nical Silva à la conférence Next Game Frontier ;
  • En Inde, Microsoft offre Windows Phone. La firme de Redmond "toucherait entre 20 et 30 $ par smartphone Lumia." Après, pas facile d'être compétitif sur des marchés où on va bientôt trouver des téléphones Firefox OS à 25 $ :-)
  • Mark Zuckerberg appelle Obama pour qu'il demande à la NSA d'arrêter d'espionner les gens. Son billet m'a tellement mis mal à l'aise que je ne sais pas par où commencer. Comme je le disais sur Twitter, "#MauvaisEsprit: si Zuckerberg appelle Obama, c'est pour se plaindre de la concurrence déloyale dans l'accumulation des données privées ?". C'est le Guardian qui a mis un mot sur ce qui m'agaçait : "l'hypocrisie pure et simple", et rapproche ces propos de ceux d'Eric Schmidt, de Google : "le métier de Google est basé sur la surveillance, sa propre observation des utilisateurs, de façon à attirer plus de clients annonceurs. Facebook est dans un métier comparable. Le réseau social collecte de grandes quantités de données sur ses utilisateurs ainsi que sur leurs activités en ligne et, quand il ne se déconnectent pas, via le bouton Like qu'on retrouve partout (similaire à Google Analytics, qui est aussi largement utilisé et invisible pour les utilisateurs). Qui sont les clients ? Les annonceurs (qui passent les publicités) pour la plupart". (…) "L'existence de ces bases de données géantes sur nos vies quotidiennes est une menace car l'histoire démontre que ce qui peut être utilisé contre nous le sera inévitablement".

Partager

vendredi 24 janvier 2014

En vrac en direct de San Francisco

Death Valley, January 2014

Mes lecteurs me pardonneront le fait que certains articles listés ci-dessous commencent à dater. Je pense qu'ils méritent toutefois notre attention.

Partager

- page 2 de 129 -