mardi 13 août 2013

10 ans de Dotclear

Il y a 10 ans aujourd'hui, l'ami Olivier Meunier, l'homme qui murmurait à l'oreille des octets, celui qu'on surnomme souvent "le Chuck Norris du Web Libre et ouvert" (rien que ça), l'homme dont les capacités à coder proprement ne sont dépassées que par sa modestie légendaire, à ce niveau, en toute logique, vous vous demandez si l'incise que j'ai commencé 3 lignes plus haut n'est pas trop longue, Olivier Meunier, mon ami, aussi, publiait un billet dont les ramifications continuent encore aujourd'hui : Nouveau CMS.

TL; DR : Olivier Meunier[1] a lancé Dotclear il y a 10 ans.

Dès le lendemain de l'annonce, je la relayais : DotClear : un nouvel outil de blog valide.

Six semaines plus tard, Olivier faisait une reprise de l'existant et permettait ma Migration vers DotClear.

On a tendance à l'oublier, mais Dotclear était un tour de force :

  • Son interface était jolie, efficace et dépouillée.
  • Il était particulièrement bien écrit
  • Son code était totalement Libre
  • Le HTML produit par Dotclear était du XHTML 1.0 Strict, conforme et très propre, ce qui était très novateur à l'époque.

Sous tous les angles, Dotclear était beau. Chez Olivier, il y avait (et je crois qu'il y a toujours !) une obsession pour le beau, un peu comme chez Steve Jobs, toutes proportions gardée. Mais un Steve Jobs qui ferait du logiciel Libre et ne chercherait pas à en tirer profit.

Depuis, Dotclear équipe de nombreux blogs francophones, il est utilisé par Gandi et supporté par bien d'autres hébergeurs. Beaucoup de choses ont changé en 10 ans : Olivier est passé du langage PHP à Python et a laissé les commandes de Dotclear à une nouvelle équipe, qui s'est progressivement renouvelée. Comme toute histoire humaine, Dotclear a connu des moments plus difficiles que d'autres, mais comme dans les films hollywoodiens, ça se finit toujours bien.

je vous encourage à lire les différentes histoires liées à Dotclear. Des histoires d'amitié, de partage, d'amour parfois même. Deux points de départ :

En guise de conclusion, je souhaite longue vie à Dotclear, et je remercie tous ceux qui ont contribué et ceux qui continuent de contribuer, Olivier Meunier en tête. Son obstination, sa recherche d'un outil aussi bien fait que possible ont permis à des milliers de gens de s'approprier et de construire un bout du Web. Ca n'est pas rien. Merci !

Mise à jour : le billet d'Olivier Meunier sur le sujet : Ennuyez-vous, il en sortira quelque chose d'inattendu.

Note

[1] Ne pas confondre Olivier Meunier, développeur et libriste avec un boxeur ou un assureur.

Partager

jeudi 8 août 2013

10 ans de Paris-Carnet

10 ans de Paris-Carnet

Hier, Mercredi 7 août 2013, c'était les 10 ans et la 121eme édition de la rencontre informelle Paris-Carnet. Eve la Fée avait rameuté les troupes sur Twitter, et on a retrouvé une brochette de gens très sympathiques, souvent blogueurs de longue date ou anciens blogueurs. Par exemple :

Et plein d'autres dont j'ai pas noté les noms mais qui avaient l'air 'achement sympa ! On a regretté l'absence de plein de gens, dont Olivier Meunier, Karl Dubost, Padawan, Laurent 'Embruns' Gloaguen et Maître Eolas[1], pour ne citer qu'eux…

Parmi les discussions : comment redonner de l'élan à DotClear (c'est plutôt bien parti, mais les bonnes volontés sont toujours les bienvenues) et il y aura-t-il encore des blogs indépendants dans 10 ans, alors que les réseaux sociaux et les services hébergés sont une tendance lourde ? En filigrane, cette question de fond : comment faire un Internet où les gens ont le contrôle de leur expression, de leurs logiciels et de leurs données ?

Note

[1] A part notre avocat super-star, tous vivent à l'étranger, ils ont donc une excuse, eux !

Partager

mercredi 27 mars 2013

Les nouveaux bureaux de Mozilla à Paris

Voilà, cette semaine, juste à temps pour les 15 ans de Mozilla, les équipes parisiennes de Mozilla vont déménager vers de nouveaux locaux superbes dans le centre de Paris.

La façade. Crédit photo : Gecina

C'est un soulagement pour tous : jusqu'à présent, la forte croissance de Mozilla nous avait obligés à prendre des locaux temporaires en plus des locaux principaux, sans pour autant offrir l'espace que nous espérions pour la communauté. Les nouveaux locaux, sur le boulevard Montmartre, tout près des locaux actuels de La Cantine ont pour objectif ceux de tous les Mozilla Spaces, à savoir :

  • Augmenter la participation des Mozilliens (employés et bénévoles)
  • Attirer de nouveaux participants (employés et bénévoles)[1]
  • Augmenter localement l'influence de Mozilla.

La partie bureaux

Il faut dire que contrairement aux anciens locaux, nous avons enfin des bureaux suffisamment grands pour accueillir les employés confortablement (jusqu'à 50 places). Il faut bien cela, compte tenu du fait que Firefox OS est développé en bonne partie en France. Surtout, nous avons une grande salle qui pourra accueillir jusqu'à 150 personnes pour des événements, hackatons, barcamps & co. C'est pour moi l'aspect le plus important (avec le fait de ne plus avoir les employés répartis sur deux sites différents).

Comme nous sommes à Paris et que la culture est essentielle en France plus encore qu'ailleurs, on notera que le bâtiment a une valeur historique, puisqu'il fut la propriété, en 1777, du comte de Mercy-Argenteau, ambassadeur d'Autriche et confident de la reine Marie-Antoinette. Ca donne un cachet très parisien au Paris Mozilla Space, d'autant que le propriétaire a fait rénover avant notre emménagement.

La cuisine

Nous avons prévu de faire une inauguration début juin, une fois que l'espace aura été rodé pendant quelque temps. D'ici là, j'ai bon espoir de voir des événements communautaires se dérouler dans ces locaux !

Alors, à bientôt Boulevard Montmartre ?

Note

[1] Hey, pssst, Mozilla embauche !

Partager

samedi 17 novembre 2012

Actu Mozilla

Quelques événements pour les jours à venir :

Partager

lundi 22 octobre 2012

Amazon supprimant le contenu de Kindle : le retour !

Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas publié de billet dans cette rubrique, dangers des DRM. Les scandales sur les DRM se faisaient plus rares. Et puis voilà qu'Amazon se prend les pieds dans le tapis de fort belle manière :

Amazon : elle perd tous ses livres Kindle achetés, sans explication. On peut lire la correspondance entre la cliente et Amazon. C'est juste surréaliste.

Un jour Amazon ferme votre compte, et les achats réalisés disparaissent. Ca n'est pas la première fois qu'on a un truc dans le genre… Souvenons-nous de cet article du Standblog : Quand Amazon joue à 1984 avec son Kindle.

Mise à jour du 24/10/2012 :

Partager

- page 1 de 177