lundi 27 mars 2017

Bernard Cazeneuve et mon livre surveillance://

Cazeneuve_surveillance_carre.jpg

Samedi, à le demande de mon éditeur et malgré le beau-temps, je suis allé au salon du livre pour y rencontrer des lecteurs et dédicacer quelques exemplaires de mon livre surveillance://. Mais le plus beau moment de la journée fut un coup médiatique réalisé de main de maître par le même éditeur, qui a réussi à offrir à Bernard Cazeneuve un exemplaire de l’ouvrage. Pour ceux qui suivent ça de loin, monsieur Cazeneuve est premier ministre de la République Française, ancien ministre de l’Intérieur et cheville ouvrière de la dérive sécuritaire en France (la loi Renseignement, le fichier TES[1], c’est lui !). Voir ainsi Bernard Cazeneuve avec un exemplaire de mon livre, — qui dénonce les dangers de la surveillance qu’il a lui même permis via la loi Renseignement — ne cesse de m’amuser, d’autant que Bernie les grandes oreilles est reparti avec. Un immense merci à Hervé et Nicolas pour ce coup d’éclat qui a illuminé mon week-end ! Il parait même qu’ils lui ont parlé de Cozy Cloud et de cloud personnel comme une des solutions pour limiter la surveillance !

lundi 20 mars 2017

Recette de choux farcis

En mai 2003, au tout début du Standblog, je lançais une nouvelle rubrique dédiée à la cuisine… sauf que j’ai manqué de motivation pour la tenir à jour. Mais il se trouve que ma recette de choux farcis semble être restée dans les mémoires, il me fallait l’exhumer. Voici donc la recette du choux farci, comme on le fait en Haute-Auvergne ou dans l’Aubrac.

Chou farci, pour 6 ou 7 personnes.

  • Prendre un chou, enlever le trognon et les feuilles extérieures abimées, faire blanchir dans l’eau bouillante légèrement salée puis rincer à l’eau froide.
  • Faire revenir 750g de chair à saucisse. Ajouter du pain blanc trempé dans du lait. Hacher 3 oignons, une poignée de persil, saler, poivrer, mélanger le tout. Si on a peur de manquer, on peut rajouter deux œufs (j’ai souvent peur de manquer, pas vous ? :-)
  • Égoutter le chou, le garnir avec cette farce onctueuse. Si on a du temps à perdre et la patience qui va avec, faire des choux individuels : une toute petite feuille, une cuillerée de farce, une feuille un peu plus grosse par dessus, une grosse cuillerée de farce, et ainsi de suite et on ferme avec une grosse feuille et un peu de ficelle.
  • Si on a choisi la version “un seul gros chou”, rabattre les dernières feuilles et ficeler.
  • Dans une cocotte ronde en fonte, mettre un peu d’huile et mettre une couenne de lard (coté lard contre la fonte).
  • Ajouter 5 carottes coupées en rondelles. En option : thym et laurier, voire quelques tomates (pelées, c’est encore mieux !)
  • Poser le(s) chou(x). Y poser deux fines tranches de lard.
  • Ajouter un verre d’eau. Saler et poivrer légèrement. Cuire au moins deux heures avec le couvercle.

La préparation :

Le résultat dans la cocotte :

Dans l’assiette :

Bonne dégustation !

En vrac du lundi

En vedette

Tim Berners-Lee, inventeur du Web, à l’occasion du 28e anniversaire du jour où il a soumis le rapport qui devait donner naissance au Web, fait part de ce qui l’empêche de dormir la nuit. La première de ses préoccupations correspond bigrement à ce qui m’occupe chez Cozy Cloud :

1) Nous avons perdu le contrôle de nos données personnelles

Le modèle d’affaires actuel de beaucoup de sites est offrir des contenus gratuits en échange de nos données personnelles. Nous sommes nombreux à l’accepter – ne serait-ce que par l’approbation d’un long et obscur contrat de conditions d’utilisation. Fondamentalement, nous ne voyons pas d’inconvénients à la collecte de certaines informations personnelles en échange de services gratuits. Cependant, quelque chose nous échappe. Quand nos données sont conservées dans des silos propriétaires, hors de notre vue, nous perdons les bénéfices que nous pourrions en tirer si nous en avions le contrôle direct et si nous pouvions choisir quand et avec qui les partager. Qui plus est, nous n’avons souvent aucun moyen de signaler aux entreprises quelles données nous préférerions NE PAS partager, particulièrement avec des tiers. Les conditions générales sont du tout ou rien.

Cette collecte très systématique de données par les entreprises a aussi d’autres implications. En collaborant avec les entreprises du Web – ou en leur forçant la main – les gouvernements surveillent toujours plus nos moindres mouvements en ligne, et votent des lois radicales qui piétinent nos droits à la vie privée. Dans les régimes répressifs, il est facile de constater les torts ainsi causés : des blogueurs peuvent être arrêtés ou assassinés, les opposants politiques peuvent être espionnés. Même dans les pays où nous croyons que le gouvernement a l’intérêt des citoyens à cœur, la surveillance de tous, tout le temps, va tout simplement trop loin. Les conséquences sur la liberté d’expression sont effrayantes et le Web cesse d’être utilisé comme espace d’expression sur nombre de sujets sensibles comme la santé, la sexualité ou la religion.

La réponse — forcément au vitriol — d’Aral Balkan est intitulée Nous n’avons pas perdu le contrôle, il nous a été volé, traduit en français par l’indispensable Framablog.

Bien sûr, et on pourra le regretter, Tim Berners-Lee est un peu coincé et n’ose pas citer comme coupables les vrais responsables de la perte de contrôle de nos données personnelles, à savoir Google, Facebook et les innombrable start-ups pour qui les données sont le pétrole du XXIe S. En effet, ce sont ces sociétés qui contribuent et financent en bonne partie le W3C, l’organisme de standardisation du Web, créé par Tim Berners-Lee. Paradoxalement, ce dernier appelle les géants du numérique au secours pour nous défendre contre les fakes news. À coté de cela, il met un lien vers le projet Solid du MIT, un genre de Cloud personnel (Comme Cozy Cloud !) avec une architecture un peu différente, qui permet, comme Cozy, aux utilisateurs de reprendre le contrôle des données personnelles par chacun… J’en parle dans un récent billet du blog Cozy.

En vrac

mardi 28 février 2017

En vrac du mercredi (ou du mardi, c'est pareil ;-)

En vedette

Si tu souhaites, cher lecteur, gagner un exemplaire de mon livre Surveillance://, il suffit de participer au sondage Linux Pratique (et d’avoir un peu de chance), puisque 5 exemplaires seront distribués gratuitement aux tirés au sort à la suite de ce sondage, le 20 avril. Ce sondage-concours est organisé à l’occasion du numéro 100 de Linux Pratique, à qui je souhaite longue vie !

En vrac

jeudi 23 février 2017

Se croiser en vrai

Je vais faire quelques apparition publiques en mars, de Lyon à Bruxelles en passant par Paris. Les voici, et si vous souhaitez une dédicace de mon livre Surveillance://, pensez à venir me voir avec votre exemplaire, ne vous laissez pas impressionner, ça sera avec plaisir !

  • Lyon — 3 mars 2017 à 17:00 dans le cadre du salon Primevère (salle Orange) - conférence « Les libertés au défis du numérique » (il y aura bien sûr un stand Cozy) ;
  • Paris — 14 mars 2017 chez Mozilla Paris (merci les copains !) - Meetup Cozy Cloud avec la participation de l’excellent Benjamin Bayart !
  • Paris — 21 mars à 20:00 à l’IEJ (Paris) - « Face au numérique, sommes-nous tous Moutons ? » avec Philippe Vion-Dury, auteur de la nouvelle servitude volontaire
  • Paris - 25 mars 2017 - Salon du livre, stand Normandie / C & F Éditions.
    • 16:00 débat avec Olivier Ertzscheid (Affordance.info) : « Le rôle des plateformes internet dans la surveillance » (et comment y échapper ;-)
    • 17:00 séance de dédicaces sur le stand C & F Éditions
  • Bruxelles — probablement le 30/03/2017 (à confirmer) — RightsCon, « The Internet does not have to be centralized. Let’s explore how and why it should be decentralized » où je vais présenter l’approche Personal Cloud de Cozy

- page 2 de 910 -