Mot-clé - chromium

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 20 juin 2015

En vrac du samedi

Voici une longue liste de liens accumulés dans mon éditeur et dans les onglets de mon Firefox depuis quelques jours. Je les partage avant qu’ils ne deviennent rances !

La méfiance vis-à-vis des acteurs du Net ne cesse de croître : 88 % des sondés n’ont pas confiance dans les moteurs de recherche pour protéger leurs données (ils étaient 81 % en 2013), et ce chiffre atteint 68 % pour les réseaux sociaux.

vendredi 20 novembre 2009

Présentation de Google Chrome OS

Quelques notes sur mes premières impressions :

  • C'est l'incarnation de la vision de l'OS par Google :
    • tout est dans le nuage (mais pas forcément chez Google)
    • On se repose au maximum sur des technologie Open Web et Libres (Clutter et JavaScript)
    • on en profite pour repenser l'architecture et virer tout ce qui n'est pas indispensable pour gagner en simplicité et performance
  • C'est du logiciel Libre, le code est disponible et Google s'engage à travailler de façon collaborative, dans l'esprit du Libre
  • Canonical, la société qui finance Ubuntu, fournit des ressources techniques à Google.
  • Il faudra du matériel spécial pour faire tourner Google Chrome OS. Par exemple, il n'y aura pas de support pour les disques durs, seulement pour la mémoire flash. D'un coté ça a du sens, en terme de simplicité (si on veut de la performance), mais ça crée des limitations.
  • Il ne sera pas possible de faire tourner un autre navigateur que Chrome dans Chrome OS. C'est assez paradoxal quand on sait que Microsoft a été condamné pour abus de position dominante pour moins que ça. Il est vrai que Microsoft avait une position dominante et que c'est loin d'être le cas pour Google dans le domaine des systèmes d'exploitation…

En fait, si l'on suit la direction proposés avec Google Chrome OS, on va acheter une machine faite pour faire tourner Google Chrome OS, avec Google Chrome comme navigateur obligatoire, avec des services Web de notre choix (mais probablement fournis par Google). C'est du logiciel libre, c'est du Web, mais ça laisse beaucoup à désirer en terme de bidouillabilité et d'indépendance par rapport à la société Google.

Quelques liens :