mardi 22 avril 2008

Ratification d'Open XML : pourquoi c'est un scandale

On le sait, l'ISO a récemment ratifié, suite au votes de ses organisations membres, un nouveau standard bureautique, Open XML (aussi appelé OOXML).

La décision de l'ISO est particulièrement étrange, dans la mesure où il y a déjà un standard pour les formats bureautique, Open Document Format (ODF). On se demandera l'intérêt d'avoir deux standards concurrents, ratifiés par le même organisme, ce qui est à mon avis totalement ubuesque !

Mais le vote n'a pas été sans tâche, c'est le moins que l'on puisse dire. Deux documents très intéressants :

Le pire, c'est qu'une fois qu'on a décrété de façon pas très nette que le format de Microsoft était devenu un standard ISO, la personne en charge du groupe de travail de l'ISO constate que Microsoft Office 2007 produit des documents non conformes. Interrogé par ZDNet qui lui demande si Microsoft va mettre à jour sa suite bureautique pour devenir conforme, il déclare :

The question behind the question, for a lot of the current OOXML debate, seems to be: can Microsoft really be trusted to behave? We shall see.

En français :

La question derrière votre question, pour tout ce qui concerne le débat autour d'OOXML, semble être celle-ci : Peut-on avoir confiance dans Microsoft ? On verra bien.

Si l'on se souvient des multiples irrégularités qui ont empoisonné le processus de normalisation, on peut largement en douter.

mercredi 2 avril 2008

OpenXML, standard ISO : un ratage d'envergure

Je voulais vous faire un poisson d'avril. A dire vrai, le texte (en anglais) était déjà prêt. Et puis non, j'ai changé d'avis. Je n'ai plus envie. La raison, c'est qu'Open XML va devenir un standard ISO (voir aussi le blog d'Andy Updegrove). Les irrégularités, retournages de vestes et autres relents fétides ne cessent de surgir dans cette affaire :

Que retenir de cette lamentable affaire ? Voici ma conclusion :

  • L'ISO et ses organisations nationales affiliées viennent de perdre énormément en crédibilité d'un seul coup.
  • L'utilité du standard ODF vient de perdre en utilité puisqu'il y a maintenant deux formats certifiés ISO concurrents. Qui va payer ? Vous, moi, les utilisateurs petits ou grands, de la PME à l'administration. Il y avait la possibilité d'unifier le stockage des documents et d'assurer la pérennité des données. C'est une occasion ratée de façon magistrale, et l'ISO, via les organisations locales, a privilégié l'intérêt particulier à l'intérêt général. Tout cela est un gâchis monstrueux.

En fait, nous voici devant la preuve éclatante qu'il y a un problème fondamental avec la façon dont les standards sont actuellement choisis, en particulier quand on donne le droit de vote à des organisations qui n'ont rien à faire des standards, sauf à voter comme leurs grands partenaires leur disent. L'intérêt du public, dans ce cas là, n'est aucunement pris en compte. Il faut que cela change, et j'ai bon espoir que Mozilla va pouvoir aider dans ce sens là.