vendredi 14 janvier 2011

Shogo, la tablette Linux bidouillable

On m'a prêté une Tablet Shogo récemment, et je voulais vous faire part de mes premières impressions de cette tablette qui change grandement de ce qu'on trouve sur le marché en ce moment. Contrairement à l'iPad et aux tablettes Android, le Shogo est une plate-forme pour les entreprises et les développeurs qui souhaitent batir des applications tournant sur le Shogo ou sur du matériel spécifique dérivé du Shogo.

Ouverture de la boite Shogo

Coté extérieur, le design est superbe : le cadre est en aluminium et l'écran multi-touch de 10 pouces est capacitif. Mais surtout, ce qui fait la différence avec la concurrence, c'est la complète ouverture du Shogo, qui lui confèrent ce coté bidouillable, qui m'est cher :

  • On peut installer le logiciel qu'on veut sur la base de GNU/Linux, de façon à faire tourner des applications écrites avec des interfaces Web ou Qt. (Voir la documentation pour les développeurs et les forums qui vont bien).
  • Connectivité complète (voir photo) avec :
    • Ethernet 10/100
    • Wifi b/g
    • Bluetooth 2.0
    • 1 port USB externe
    • 1 port SDHC
    • Entrée et sortie Audio

Tablette Shogo 10 pouces : détail

Les spécifications matérielles:

  • ARM processor FreeScale iMX-37
  • 256MB DDR RAM
  • 4GB NAND Flash
  • Écran capacitif multi-touch avec résolution de 1024*600
  • Caméra 2 Mégapixels
  • 2 micros
  • capteur de mouvement
  • accéléromètre
  • 5 boutons (On-Off, Volume plus, volume moins, home, menu) sur le coté droit de la tablette

A l'intérieur du Shogo

Le boîtier est très facile à ouvrir[1] : il suffit de retirer quelques vis. A l'intérieur, on trouve deux ports USB avec de la place pour insérer des clés USB.

Vue générale du Shogo

Je vais probablement publier à l'avenir quelques articles sur le Shogo, justement parce que sa nature ouverte (logiciel et boîtier) et bidouillable est rafraîchissante par rapport au reste du marché, notamment l'iPad et Android[2].

Quelques liens complémentaires :

Notes

[1] Ca change de l'iPad ;-)

[2] Oui, je sais, Android est Open Source, mais vu le modèle Google, le fork est quasiment inenvisageable de même que les contributions de développeurs indépendants. Quand au matériel, il est très improbable qu'on arrive à convaincre un Samsung de modifier un de ses modèles pour répondre à un besoin particulier sur quelques milliers d'exemplaires !

Shogo, the tablet you can control, extend and hack

I've been loaned a Shogo Tablet recently, and I wanted to share my first impressions this device which is very different from other tablets of roughly the same size. Not trying to compete with the iPad nor the Android tablets, the Shogo is actually a platform for companies and developers who want to build applications that are a combination of custom software running on the stock Shogo or custom hardware derived from the Shogo.

Opening up the Shogo tablet boxe

While its sleek aluminum industrial design makes it look like high end competitors, but what makes the Shogo stand out is its complete openness:

  • Ability to install the software you want based on GNU/Linux in order to run Qt, C++ and HTML applications (See the developer documentation and forums)
  • Extensive connectivity (photo) including:
    • Ethernet 10/100
    • Wifi b/g
    • Bluetooth 2.0
    • 1 external USB port (see below for more)
    • 1 SDHC card slot
    • Audio in and out ports
    • Power

Shogo 10 inch tablet detail

The hardware specifications are as follow:

  • ARM processor FreeScale iMX-37
  • 256MB DDR RAM
  • 4GB NAND Flash
  • 1024*600 multi-touch capacitive screen
  • 2 Megapixels camera
  • 2 microphones
  • motion sensor
  • accelerometer
  • 5 keys (On-Off, Volume up, volume down, home, menu) on the right-hand side of the case

Inside the Shogo 10 inch tablet

The case is really easy to open, with just a few screws to deal with. Inside, we'll find 2 available USB ports with room in the case to plug additional hardware internally such as additional flash storage or USB sticks

Shogo tablet general view

I think I'm going to publish a couple more articles on the Shogo, because it's so different - by its open nature in terms of both software and hardware - from the other products on the market. In short, the ability to connect things, open the case, add applications without centralized control by a third party is quite refreshing in a world dominated by Apple and Android[1].

Notes

[1] I understand that Android is Open Source, but it's tightly controlled by Google and the hardware is much harder to customize, considering the volume that vendors are looking for.