Mot-clé - standards

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 30 janvier 2010

Sortie de Firefox pour Nokia N900 (ex-Fennec)

Browsing without borders

C'est un grand jour pour l'équipe mobile de Mozilla, avec la sortie cette nuit de Firefox pour Nokia N900 1.0. C'est la première version mobile de Firefox. En quoi est-ce important ? Fondamentalement, c'est Firefox 3.6, mais avec une interface utilisateur adaptée à l'écran tactile de petite dimension. On retrouve donc dans Firefox pour Nokia N900 les choses suivantes :

  • Les perfectionnements qui ont fait de Firefox un succès, dont la barre d'adresse intelligente (d'autant plus importante qu'il est pénible de saisir une URL sur un téléphone mobile), la navigation par onglets et le Safe Browsing (anti-phishing).
  • Un moteur de navigateur ultra-moderne, qui supporte les derniers standards[1] :
    • CSS3 (dont les polices téléchargeables)
    • HTML 5 (canvas, etc.)
    • SVG
    • Moteur JavaScript accéléré TraceMonkey
  • Le système d'extension de Firefox
  • Et surtout la synchro de l'historique de navigation et des marque-pages avec le Firefox d'une autre machine via Weave Sync 1.0.

Je tiens à féliciter tous les gens qui ont été impliqués dans la sortie de Firefox Mobile que ce soit les employés de Mozilla (évidemment), mais aussi ceux de la communauté toute entière, des ingénieurs de Nokia qui ont mis la main à la pâte aux bénévoles qui ont fait un travail de titan pour traduire le logiciel en 30 langues et les pages Web associées.

C'est le premier pas de Mozilla dans le monde du mobile, et il y en aura de nombreux autres. C'est d'une part essentiel pour Mozilla d'aller dans cette direction, alors que de plus en plus d'utilisateurs accèdent au Web via des "ordiphones" (version française de smartphone). D'autre part, c'est une façon pour Mozilla d'influencer notre futur numérique, de démontrer qu'il est possible de fournir un navigateur d'excellente qualité, simple d'utilisation, mais éminemment bidouillable, où les utilisateurs ne sont pas considérés comme de simples consommateurs mais à qui on laisse la possibilité de personnaliser leur utilisation et d'inventer de nouveaux usages.

Quelques liens :

Notes

[1] Je trouve réjouissant d'avoir un Firefox mobile plus avancé qu'un Internet Explorer 8 de bureau, par exemple :-)

jeudi 20 mars 2008

En vrac

Notes

[1] Firefox 3 is so much better than Safari (and Firefox 2) that I’m going to stick with it full-time. It uses less memory than Safari, feels a lot faster, has a nicer interface, supports multiple search engines, and currently gets my thumbs up as the best browser of the moment. I can’t believe it feels faster than Safari, but there you go.

mercredi 16 janvier 2008

A propos d'Opera, de Microsoft et de la Commission Européenne

Ce matin, Les Echos ont publié une interview du sympathique Jon S. Von Tetzchner, CEO d'Opera Software, intitulée Firefox peut se joindre à notre plainte contre Microsoft[1]

Firefox peut se joindre à notre plainte contre Microsoft, explique Jon S. Von Tetzchner

Quelques réflexions rapides suite à cette interview :

  • Oui, Microsoft est coupable d'abus de position dominante et de violation de la loi anti-trust. Il n'y a aucun doute la dessus...
    • Je l'ai vécu chez Netscape, où je suivais l'affaire jour après jour. J'en ai gardé un goût amer. IL faudra un jour que j'écrive tout cela...
    • Mes camarades de Netscape et moi même avons été licenciés à cause de cela, dans la foulée d'un accord amiable entre Microsoft et AOL/Netscape. Non, le chômage n'est pas une expérience enthousiasmante...
  • Oui, la concurrence est indispensable sur le marché des navigateurs. C'est bien pour cela que la mission de Mozilla, c'est "promouvoir le choix et l'innovation sur Internet". Eliminer la situation de monopole (et pas la société monopolistique), c'est notre raison d'être.
    • En 1999, dès que Microsoft a pensé qu'ils allaient avoir une situation de monopole, ils sont passés en roue libre. 1999, c'est la sortie d'IE 5.5. 2001, celle d'IE 6. Et ensuite, plus rien pendant 5 ans, jusqu'à ce que le succès de Firefox les pousse enfin à l'action. Ca n'est que fin 2006 qu'on a vu sortir IE 7, pâle copie de Firefox en termes de fonctionnalités, sans les extensions, avec une sécurité moindre, et trop peu de progrès en termes de support des standards. "Avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités", disait l'Oncle Ben. Microsoft a de grands moyens, mais n'a pas su ou voulu faire face à ses responsabilités, jusqu'à ce qu'on le force à le faire.
  • L'abus de position dominante a été mauvais pour Netscape, mon boulot et ma tension ;-) , mais surtout mauvais pour les utilisateurs de technologie, qui se retrouvent avec l'obligation d'utiliser un navigateur qui n'évolue pas, qui a eu des problèmes de sécurité à répétition et qui limite le développement de nouvelles fonctionnalités dans les sites Web. En bref, le monopole de Microsoft a été mauvais pour le Web et pour ses utilisateurs.

La grande question, c'est : est-ce que la régulation par les gouvernements est efficace ? Il y a deux grands exemples autour de Microsoft, et une remarque concernant les standards eux-mêmes :

  • Non, l'affaire DOJ vs Microsoft, où Microsoft a été condamné pour avoir abusé de son monopole sur les systèmes d'exploitation pour l'étendre sur les navigateurs, n'a pas fait avancer la chose. Aujourd'hui, Internet Explorer est toujours le seul navigateur livré avec Windows, ce qui lui donne un avantage certain par rapport à tous les autres, malgré sa médiocrité.
  • Non, le fait que la Commission Européenne ait forcé Microsoft à fournir une version de Windows sans Media Player n'a rien changé. Quand on vous donne le choix entre un système avec un lecteur media et le même logiciel sans le lecteur media, on prend celui avec, même si c'est mauvais pour la concurrence.
  • Non, je ne crois pas que la Commission Européenne puisse forcer un navigateur à respecter les standards[2], qui ne sont, dans le cas du W3C, que des recommandations.

Donc, à grand regret, je pense que que la régulation n'a pas fonctionné jusqu'à présent. Microsoft continue de faire levier sur Windows pour imposer des technologies qui sont néfastes à la concurrence sur le court terme et aux utilisateurs sur le long terme. Et pourtant, cela ne veut pas dire qu'il faille arrêter. Peut-être que ça finira par marcher, et je suis cette affaire avec attention. Pourtant, je pense que pour la petite structure que nous sommes, suivre Opera dans une bataille juridique serait dommageable à ce qu'on fait de mieux : un navigateur moderne et sûr, en logiciel Libre, respectueux des standards et utilisable par tous.

Et vous, chers lecteurs, qu'en pensez-vous ?

Notes

[1] Contenu malheureusement payant. Du coup, j'ai acheté la version papier, qui permet aussi d'emballer le poisson, allumer un feu de cheminée ou encore de redonner forme à des chaussures détrempées par les intempéries.

[2] Aucun navigateur ne respecte les standards à 100%. Safari/KHTML/Webkit, Opera et Firefox/Gecko/Mozilla sont largement devant IE7/Trident de Microsoft, mais aucun ne peut prétendre à la perfection...

dimanche 14 janvier 2007

Vers une version de Safari pour Windows ?

Alors qu'on spécule sur un éventuel portage de Safari sous Windows, ZDNet.com interroge ses lecteurs sur leurs envies de navigateurs. Il en ressort que 28% des répondants préfèrent rester avec Firefox, 63% aimeraient aussi voir arriver Safari sous Windows, porté par Apple. Seulement 6% préfèrent rester avec IE et 3% pour Opera. C'est un signe fort du désintérêt des lecteurs envers IE, toutes versions confondues, et la volonté de disposer de choix. Quand on y pense, c'est un revirement incroyable par rapport à la situation d'il y a 2 ans !

On peut se poser la question d'un éventuel portage de Safari sous Windows. Ca n'est pas si bête, et la firme à la pomme aurait intérêt à le faire pour les raisons suivantes :

  • Avec des parts de marché significatives, le projet pourrait être auto-financé (accord avec Google pour amener de l'audience via la boîte de recherche, comme Opera, Firefox et Safari) ;
  • Cela pourrait augmenter les parts de marché de Safari, et donc pousser les développeurs Web à tester leurs sites avec Safari, augmentant ainsi la compatibilité de Safari, y compris pour les utilisateurs sous Mac ;
  • Un tel portage a déjà été fait pour iTunes, et c'est une façon d'exposer les utilisateurs de Windows au monde Mac, en vue d'en faire des switchers.

Si Safari devait arriver sous Windows, ça pourrait être une bonne nouvelle pour le Web en général : c'est un navigateur respectueux des standards, et c'est plus de choix pour les utilisateurs, le tout sur la base d'un projet Libre (la bibliothèque WebKit est d'origine Linux/KDE). Voilà qui serait dans la droite ligne de la mission de Mozilla, qui est, je le rappelle, de "promouvoir le choix et l'innovation sur Internet".

page 3 de 3 -