lundi 1 août 2011

Le col de Pailhères

J'ai eu la chance, début juin et début juillet (2011), de faire deux grands voyages à moto : les Alpes avec des copains, et les Pyrénées en famille, mais les périodes de travail entre ces voyages ont été particulièrement intenses (et excitantes). Je vous propose quelques compte-rendus liés à ces voyages dans les semaines à venir, si j'arrive à dégager un peu de temps. Ce seront de courts récits sans prétentions, avec plein de photos histoire de laisser se reposer le neurone du lecteur, tout en partageant mon autre passion, celle du tourisme à moto. Je vais commencer par raconter une petite anecdote en images, celle de la montée du col de Pailhères (2001m), dans les Pyrénées.

L'itinéraire sur Google Maps (relief) :

Collioure - Andorre - 2011-07 relief

Copie d'écran originale

Alors que je m'approche de la montagne, le ciel se couvre. Bon, tel que c'est parti, je vais faire la montée dans le brouillard !

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

En effet, ça se précise :

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

En montant, le peu de végétation que je vois se raréfie :

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Ah, on dirait que ça va se découvrir ! J’aperçois le disque blanc du soleil qui perce :

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Et merde, après une épingle, je me dirige vers l'autre coté, et ça redevient gris... Par terre, des slogans destinés à encourager les coureurs cyclistes (le col a déjà été emprunté par le tour de France à plusieurs reprises ces dernières années).

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Il faut dire que ça monte, ça tourne sec, sur la carte, on dirait - pour reprendre l'expression de mon frère "de l'intestin grèle" :-)

Et puis là, d'un coup, PAF, je sors du brouillard !

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

C'est superbe... La route continue de monter gentiment au dessus des nuages :

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Et dans un virage, je tombe sur des chevaux en liberté. Je béquille. C'est incroyable de sérénité.

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Derrière moi, la route qui monte en sortant des nuages :

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Un peu plus loin encore, le col lui-même. Un petit abri avec l'incontournable panneau qui indique l'altitude : 2001m.

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

La vue est superbe. Je rencontre d'autres motards, qui roulent en je sais plus quoi (mais pas Harley). On tape la discute, le sourire aux lèvres, avec une ferveur encore supérieure, car on partage ce moment assez fabuleux.

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Je vais continuer de l'autre coté, direction Ax les Thermes, puis Andorre. Là-bas aussi, des nuages :

En arrivant au col de Pailhères, 2001m

Photo originale

Partager

mardi 14 juin 2011

Manifestation moto et autres véhicules le 18 juin

Ascension du col du Galibier en Harley Road King Classic

Ma dernière promenade à moto

Le dernier CISR (Comité Interministériel pour la Sécurité Routière), réuni début mai 2011 a été une source de contestation sans précédent, car imposant une série de mesures dont beaucoup sont inacceptables et/ou inapplicables.

Une en particulier vise à exiger le port du gilet fluorescent et réfléchissant à tous les deux-roues de plus de 50cc. Pour moi, c'est tout simplement humiliant de me voir imposer un tel déguisement.

Qu'on s'entende bien : je roule tel un père de famille sur des motos que je choisis pour qu'elles donnent des sensations aux vitesses légales[1], que je respecte scrupuleusement, au point que cela fait ricaner les motards qui roulent avec moi. Je n'entre pas dans le détail des mesures et des aberrations qu'elles représentent, ce document le fait très bien !

Suite à ce CISRComité Interministériel pour la Sécurité Routière, j'ai décidé d'agir, et je vous encourage à faire de même. Voici quelques pistes :

  1. adhérer à la FFMC, la Fédération Française des Motards en Colère ;
  2. participer à la manifestation du 18 juin prochain, dans toute la France
  3. s'informer sur nos droits et ne pas se contenter de on-dits :
    1. Plaques, avertisseurs, gilets… : le point juridique sur les mesures du gouvernement. On y apprend par exemple qu'un simple décret peut décider de la façon dont je m'habille à moto...
    2. Sécurité routière : le gouvernement resserre l’étau répressif ;
    3. Dossier de presse du CISR du 11 mai 2011 (Format PDF) ;
  4. participer au sondage monté par les médias motards ;
  5. Parler de cela autour de vous.

Les titres qui participent à l'action et au sondage :

Notes

[1] Je possède une Moto-Guzzi 850 T3 California de 1979, une Harley Road King et une Royal Enfield Bullet, qui sont toutes reconnues pour leur caractère placide, et ça n'est pas un hasard !

Partager

vendredi 13 août 2010

Cinéma et course de voitures en vidéo

Même si les voitures me laissent généralement indifférent et que je suis un motard qui roule très tranquillement (au point de me faire railler par mes camarades), j'ai apprécié la sélection des films suivants, faite par mon pote Olive :

Partager

mercredi 16 septembre 2009

Balade en Californie en Electra Glide Classic

Samedi, Paul Rouget, Fred Cirera[1] et moi sommes allé faire un tour à moto au départ de Santa Clara, avec une Harley Davidson Electra Glide Classic (modèle 2009) de location.

Paul et Tristan à coté de chez Alice's Restaurant

Paul et Tristan à coté de chez Alice's Restaurant

C'est Fred, qui habite la région, qui nous a guidé à travers les montagnes de Californie. On a eu le droit à des virages de montagne avec vue sur la vallée, puis un tour sur la mythique Route 1, 7 ans et demi après ma première visite à moto...

Itineraire balade avec Fred en Californie

Itineraire balade avec Fred en Californie

Avant d'arriver au bord de l'océan, on a fait une pause déjeuner au restaurant Alice's, repaire de motards bien connu. Les hamburgers y ont des noms en relation avec la moto, comme Harley ou The Hog.

Fred in front of Alice's restaurant

Fred in front of Alice's restaurant

La Highway One, c'est la route tortueuse qui longe l'océan Pacifique, entre le nord de San Francisco et le sud de Los Angeles (elle fait plus de 1000km en tout !). Elle est aussi appelée Pacific Coast highway, et c'est l'une des plus jolies routes que je connaisse.

Going South on Route 1

Going South on Route 1

Après un pot à Santa Cruz, sur la fameuse jetée (ses otaries, ses mouettes, ses pélicans), c'est l'heure de rentrer. Le retour se fait par le parc de Big Basin, où la route – très étroite – évolue entre les séquoias, des arbres géants. Nous n'avons fait que 250 km dans la journée, mais la fatigue se fait sentir. Heureusement, un bon dîner de sushi avec Alix nous remet d'aplomb !

La moto

La Harley Davidson Electra Glide Classic '09 n'est pas importée en France. Elle fait partie de la gamme Touring, et partage donc avec les autres modèles de cette gamme les attributs des grandes rouleuses : sacoches, pare-brise et moteur 96 ci (soit 1584cc). Equipée du célèbre carénage Batwing ("ailes de chauve-souris", ça sonne mieux que "nez de cochon" !), elle se glisse entre l'Electra Glide Standard (mais avec le Tour Pak, des roues à rayons et la sono) et l'Electra Glide Ultra Classic (qui rajoute quant à elle les hauts-parleurs arrière et le carénage pour les jambes). A ce titre, elle est plus légère que le vaisseau amiral de la gamme, tout en restant très confortable (la radio/CD est un must !) aussi bien pour le pilote que le passager.

Harley Davidson Electra Glide Classic '09

Harley Davidson Electra Glide Classic '09

Il s'agissait du modèle 2009, donc avec le nouveau cadre (parait-il plus rigide, mais je ne l'ai pas senti par rapport à mon modèle 2008), un pneu arrière plus large (pas gênant) et un chemin différent pour l'échappement. Ce dernier a le mérite de moins chauffer les pieds du passager, mais il est moins esthétique du coté gauche que pour les années précédentes.

Le son de l'échappement est relativement discret (échappement homologué en Californie) mais toutefois un peu plus présent que la version française, équipée il est vrai d'une valve qui ne s'ouvre qu'à partir de 80 km/h.

Photos

Notes

[1] Fred est connu pour avoir créé Mygale.org en 1996, devenu ensuite Multimania (oui, je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître ;-) ).

Partager

mardi 18 novembre 2008

Paris-Malaga, la conclusion

Après un déjeuner à Collioure

Après un déjeuner à Collioure

Voilà, j'ai documenté à mes heures perdues presque tout mon voyage, sauf les portions Paris-Lyon et Lyon-Narbonne. Paris-Lyon n'a pas d'intérêt si on se contente de prendre l'autoroute. Ce que j'ai fait pour ma part, suite aux recommandations de mon pote Francesco, c'est de quitter l'autoroute à Avallon (ville superbe), puis de passer par Autun, Montceau les Mines et Cluny avant de reprendre l'autoroute à Macon-sud. Ca permet d'éviter les grandes agglomérations (Paris et Lyon) tout en passant par le Morvan, qui est une jolie région.

Entre Lyon et Narbonne (où m'accueillait mon copain Olive), j'ai décidé de passer par Saint-Etienne, le Puy-en-Velay (et hop, un coup de Poladroid) avant de rejoindre l'autoroute à Aumont-Aubrac, regrettant de n'avoir pas l'occasion de faire un crochet par l'Aubrac profond que j'adore. Mais le temps presse, et Narbonne m'attend. Je fonce vers le Sud sur l'autoroute, et sur ma droite se prépare un coucher de soleil sublime... que je ne pourrais pas prendre en photo car l'aire du viaduc de Millau, où je voulais m'arrêter donne vers l'Est (en plus il faut grimper sur une butte pour voir le viaduc, et je rechignais à laisser la moto sans surveillance avec mon portable dans la sacoche). Bon, ça n'est qu'une belle occasion de photo qui s'envole, mais je suis sûr qu'il en reste plein d'autres !

En effet, les jours suivants ont été souvent riches en beaux paysages :

Paris-Lyon-Malaga-Barcelone-Paris

Paris-Lyon-Malaga-Barcelone-Paris (aussi sur Google Maps)

J'avais emporté avoir moi une peluche Firefox. Je l'ai prise à Lyon, à Malaga, et à Barcelone.

Si vous avez envie de voir l'ensemble des photos Paris-Malaga ou encore l'ensemble des billets, c'est possible, tout comme accéder à la catégorie Moto du Standblog ou encore le très vieux tour de Californie en Harley (mais les liens vers les images sont cassés).

Partager

- page 2 de 6 -