mercredi 12 novembre 2014

10 ans de Firefox

Lundi, pour fêter les 10 ans de Firefox, Mozilla sortait plusieurs annonces :

En complément, pour rappeler que Mozilla n'est rien sans sa communauté, j'ai organisé 10 interviews de bénévoles Mozilliens, sur le Community Blog,

  1. Monique Brunel (Belgique) ;
  2. Rami Khader (Jordanie) ;
  3. Ben Kerensa (USA) ;
  4. Shreyas N. Kutty (India) ;
  5. Irayani 'Rara' Queencyputri (Indonesia) ;
  6. Ibrahima Sarr (localizer for Fulah) ;

D'autres suivront, une nouvelle interview est présentée chaque jour !

Cela a donné lieu à une impressionnante couverture presse, presque aussi bonne qu'il y a 10 ans ;-) :

Et aussi :

Mise à jour du 12/11/2014 à 16h19 :

Mais aussi :

Partager

mardi 17 juin 2014

Les startups, le Web et les idées préconçues

Quand je rencontre des entrepreneurs du numérique, j'entends trop souvent dire deux choses qui me chagrinent. Ca ressemble souvent à ça :

  1. Je développe sous Android et/ou sous iOS parce que le mobile c'est l'avenir, mais développer pour plusieurs plateformes me coûte des ressources ;
  2. La présence d'intermédiaires (type Appstore/marketplace) bride ma créativité et ma capacité d'action vis-à-vis de mes clients

Ces deux affirmations me chagrinent parce qu'elles sont ambigües.

D'une part, je suis complètement d'accord avec le fait que le mobile est l'avenir de l'informatique. Mais développer sous Android et/ou sous iOS n'est pas un passage obligé. Au contraire, même : si on veut toucher le plus grand nombre possible d'utilisateurs, le recours aux applications Web est une bien meilleure solution.

D'autre part, le mobile a effectivement été une régression en terme de contrôle de la distribution avec l'arrivée des AppStores et autres Marketplaces. Mais ça n'est pas une fatalité, et une fois encore le Web est une formidable occasion de reprendre le contrôle de la relation client.

J'entends aussi des idées préconçues qui continuent de se propager sur les Web Apps, par des gens qui ignorent les progrès inouïs de JavaScript en terme de performance ou les nouvelles fonctionnalités apportées par les WebAPIs (en particulier sur l'Audio et la Vidéo), WebGL (3D) et autres. J'entends trop souvent dire "j'aimerais faire une Web app, mais c'est trop lent ou juste impossible avec HTML5". Et bien souvent, c'est faux.

C'est pourquoi j'ai décidé d'inviter jeudi des collègues ingénieurs et amis entrepreneurs (Tariq Krim de Netvibes puis JoliCloud et Erika Batista de The Family) à venir expliquer en quoi le Web est plein d'avenir pour les start-ups et autres développeurs.

Cet événement, c'est la Mozilla Web Entrepreneur Conference.

Tariq va y parler de son expérience d'entrepreneur du Web, Erika va parler des possibilité du Web pour les entrepreneurs.

Après, nous aurons des ingénieurs de Mozilla directement impliqués dans le développement de la technologie Mozilla et un invité, julien, qui vont bousculer les idées reçues sur le Web. Nous allons donc aborder les sujets suivants :

  • Performance JavaScript par Benjamin Bouvier, qui travaille sur la compilation Juste à Temps (JIT) de JavaScript.
  • Rich Media: Audio et vidéo sur le Web, comment les manipuler, par Paul Adenot, ingénieur de l'équipe Media
  • 3D avec WebGL par Nicolas Silva, ingénieur de l'équipe Graphics
  • Les Web Apps pour toucher toutes les plateformes (y compris iOS et Android), grâce aux outils Phonegap (par Julien Bouquillon de Revolunet)

Cet événement se tiendra jeudi après-midi dans les (magnifiques) locaux de Mozilla Paris, il vous permettra de rencontrer des entrepreneurs du Web et les ingénieurs qui le construisent. Pour cela, il est encore temps de s'inscrire (il reste une vingtaine de places) !

Partager

mercredi 20 février 2013

A propos d'Opera

C'est l'annonce qui a surpris et déçu beaucoup de monde la semaine dernière : Opera abandonne son moteur Presto et décide d'utiliser Webkit - move to WebKit. On notera que le navigateur Opera pour PC sera à terme une version personnalisée de Chromium (la version Libre de Chrome).

Voici quelques liens autour de cette décision, que je n'ai guère le temps de commenter :

Partager

samedi 12 mars 2011

Mozilla sur le podcast Ecrans.fr

Dans le cadre du lancement de Firefox 4, j'ai été invité par la fort sympathique équipe d'écrans.fr (Alexandre Hervaud, Camille Gévaudan, sous la houlette d'Erwan Cario) pour leur podcast de la semaine : Ecrans.fr, le podcast vidéo adopte un panda roux.

Pendant l'enregistrement du podcast

Pendant l'enregistrement du podcast. Photo par Pierre Le Leannec

On a parlé de plein de choses intéressantes, respect de la vie privée, Anonymous, d'un très bon texte du philosophe Michel Serre (80 ans au compteur), qui prouve qu'il n'est pas besoin d'être jeune pour comprendre les enjeux du Net !

Partager

dimanche 8 août 2010

La victoire de Mozilla

Citation du jour, de Glyn Moody, journaliste anglais :

we no longer live in a simple binary world of Internet Explorer as the dominant player and Firefox as the doughty but distant challenger. We are entering a new situation with three powerful players all striving to impress users with their respective strengths and capabilities, each sometimes gaining, sometimes losing a little market share.

In this sense, Mozilla has won, because this kind of healthy competition was precisely what it was trying to achieve when it launched its open source browser project over a decade ago. It has also won in the sense that Internet Explorer is now much more compliant with open Web standards, and seems unlikely to try to lock down the Internet again with its own proprietary add-ons as it did successfully during the dotcom boom. (…) what counts is precisely the kind of unpredictable, constantly-evolving situation we see developing in the browser sector. Basically, browsers are exciting again: what more can we ask?

Traduction rapide par mes soins :

Nous ne vivons plus dans un monde binaire où Internet Explorer est l'acteur dominant avec Firefox dans le rôle du challenger opiniâtre mais distant. Nous nous retrouvons dans une situation où trois acteurs puissants s'efforcent de séduire les utilisateurs avec leurs avantages respectifs. Chacun d'entre eux gagnant ou perdant parfois un peu de part de marché.

Sous cet angle, Mozilla a gagné, parce que ce type de concurrence saine était exactement l'objectif qu'ils s'étaient fixé il y a plus de 10 ans. Ils ont aussi gagné dans le sens où Internet Explorer est maintenant bien plus conforme aux standards ouverts du Web, et il semble très improbable qu'il verrouille Internet à nouveau avec ses extensions propriétaires comme il avait réussi à le faire à l'époque de la "nouvelle économie". (…) Ce qui est important, c'est précisément que nous sommes dans une situation qui évolue en permanence, comme celle du marché des navigateurs. En fait, les navigateurs sont à nouveau excitants : que demander de plus ?

Mise à jour : Quelques précisions pour rendre les choses plus claires : Mozilla a atteint son objectif initial, qui était de "promouvoir le choix et l'innovation sur Internet". Cette première — longue — bataille, a été remportée, et ça n'a pas été facile. En effet, peu de gens étaient prêts à parier le moindre Kopeck sur Mozilla face à Microsoft. Sept ans après mon licenciement (qui a mené à la création de Mozilla Europe), les résultats sont meilleurs que ce dont j'osais rêver, avec de nouvelles versions des navigateurs et l'adoption de HTML 5 et CSS3 !

Pour autant, Mozilla ne se repose pas sur ses lauriers, loin s'en faut. L'arrivée de concurrence sérieuse comme Chrome ou Internet Explorer 9 fait qu'une nouvelle ère s'annonce, avec de nouvelles batailles, qui sont loin d'être gagnées. C'est pour cela que Mozilla travaille d'arrache-pied sur Firefox 4 !

Partager

- page 1 de 72