mardi 3 février 2015

Goodbye Mozilla

TL; DR: Je quitte Mozilla. J’écris un livre. Je suis coach. Je compte toujours changer le monde avec du logiciel Libre et le Web.

Bien sûr, dans le paragraphe ci-dessus, tout est déjà dit. Permettez-moi de donner quelques détails sur ce sujet, si cela vous intéresse :

Je quitte Mozilla

Je ne quitte pas vraiment Mozilla. Mais une chose est vraie : j’ai décidé de quitter mon emploi chez Mozilla. A partir de la mi-février 2015, je ne serai plus un employé de Mozilla. J’ai le souvenir d’avoir été convoqué tout début janvier 1998 dans le bureau du patron de Netscape Europe pour discuter de l’ouverture du code de Netscape Communicator au sein de ce qu’on allait appeler le projet Mozilla. Je suis rapidement tombé raide dingue de cette idée qui me ramenait au moment de ma rencontre avec Richard Stallman au milieu des années 1980 alors que j’étais (déjà !) un utilisateur d’Emacs. J’aidais bénévolement donc le projet Mozilla à communiquer en Europe, via les relations presse ou les conférences (dont une tout à fait mémorable à l’ENST / Sup’ Telecom)

Vous connaissez la suite… Voici quelques grandes étapes qui m’ont marqué : je me suis occupé des relations développeurs chez Netscape de 2001 à 2003 (avec le lancement du projet OpenWeb) avant d’être licencié de Netscape alors que AOL/Netscape/Time Warner abandonnait le projet. Fin 2003, avec mon collègue Peter van der Beken, nous invitons des membres de la communauté à nous rejoindre et nous montons Mozilla Europe. A FOSDEM 2004, nous annonçons la création de l’organisation et le lancement de www.mozilla-europe.org en 4 langues. Une première chez Mozilla ! En novembre 2004, nous lançons Firefox 1.0 en Europe. Le succès est immédiat. De son coté, Mozilla Foundation monte en puissance et peut se permette de financer Mozilla Europe. En avril 2005, 21 mois après mon licenciement par Netscape, je touche mon premier salaire de Mozilla. Vu l’état des finances et le niveau de stress, il était temps :-)

Fin 2011, il devient évident que si l’on veut plus développer Mozilla en Europe, une entité indépendante comme Mozilla Europe ne peut suffire. On transfère l’activité à Mozilla Foundation et à ses filiales. Je ferme Mozilla Europe. Une page se tourne, mais Mozilla grandit en Europe : nous avons maintenant des bureaux à Londres et Berlin en plus du bureau historique de Paris. Les projets initiés par Mozilla Europe deviennent globaux : les MozCamps, les Mozilla Reps, la localisation du site et des produits sont devenus des projets qui impactent l’ensemble de Mozilla.

J’écris un livre

Il est un sujet qui me taraude depuis plusieurs années, celui de la vie privée et de la surveillance de masse à l’ère numérique. J’ai suscité le débat en interne chez Mozilla. J’ai écris sur mon blog à ce sujet. J’ai lu des milliers d’articles, des livres, compilé des centaines de liens. J’ai invité le Projet TOR chez Mozilla à Paris. J’ai organisé un cycle de conférences sur la décentralisation d’Internet pour contrer la surveillance de masse. J’ai adoré voir Mozilla se lancer récemment dans le projet Polaris, justement avec TOR.

Mais ça n’est pas suffisant. Je pense que le problème est crucial pour l’avenir de la démocratie et que l’un de mes talents est d’expliquer des choses complexes et techniques au plus grand nombre. J’ai donc décidé d’écrire un livre destiné à un large public sur ce sujet. Mais voilà, ça n’est pas compatible avec un travail à temps plein. Il me faut faire un choix. J’ai décidé de me focaliser sur la problématique de la vie privée et de la surveillance, et ça passe par ma décision de quitter Mozilla.

Le logiciel Libre et le Web

Face au problème de vie privée en ligne et la surveillance de masse qui l’accompagne, il y a 3 attitudes possibles :

  1. le rejet de la technologie. Une approche aberrante dans un monde en complète révolution numérique.
  2. l’apathie et la résignation. Sûrement le “choix” contraint de la plupart des gens. “On n’y peut rien”. “Ca n’est pas grave”. Mais je sais que c’est grave et qu’on y peut quelque chose. C’est d’ailleurs le sujet de mon livre !
  3. la construction de solutions au service des utilisateurs, contrôlées par l’utilisateur.

J’ai bien entendu choisi la 3eme solution

Je suis intimement persuadé que le Web et le logiciel Libre peuvent jouer un rôle central dans les défis autour de la vie privée et la surveillance de masse, et je compte bien continuer à contribuer à différents projets dans ce domaine, y compris Mozilla, mais cette fois-ci à nouveau en tant que bénévole.

Le Web (décentralisé) et le logiciel Libre sont deux des piliers de la vie privée en ligne, avec la cryptographie et le changement de business models (afin d’offrir une alternative à la publicité ciblée).

Je suis coach

En 17 ans de participation, Mozilla m’a aussi permis de grandir et d’ajouter de nouvelles cordes à mon arc, et l’une des plus belles cordes est celle du coaching et du développement personnel. En mars 2012, j’ai été invité à participer à un programme de formation pour les directeurs appelé LEAD (Leadership Exploration and Development). Ce fut une révélation. J’ai ensuite eu l’opportunité de devenir formateur à un programme de développement personnel appelé TRIBE destiné non plus aux directeurs mais à tous les mozilliens, employés et bénévoles. Ce fut une expérience absolument formidable qui m’a permis de grandir en tant que personne. Parallèlement, j’ai suivi une formation au Coaching co-actif par CTI et je travaille déjà avec plusieurs clients. C’est passionnant ! Je compte grandir dans ma pratique du coaching en travaillant avec un nombre réduit de clients.

Conclusion

Alors que j’écris ces lignes, je suis rempli de gratitude envers tout ce que Mozilla a pu m’apporter. Du sens à ma vie professionnelle, l’opportunité d’avoir un impact sur des centaines de millions de gens, et des rencontres incroyables, brillants, visionnaires et généreux. Je ne vais lister de noms, mais vous savez qui vous êtes[1], avec une mention spéciale pour tous les bénévoles de Mozilla. Vous êtes mes héros, et je compte bien rester des vôtres…

Note

[1] Bon, quand même, il faut que j’en cite quelques uns : Mitchell Baker, Debbie Cohen, John Lilly, Peterv, Jb Piacentino, Pascal Chevrel et des milliers d’autres…

mercredi 12 novembre 2014

10 ans de Firefox

Lundi, pour fêter les 10 ans de Firefox, Mozilla sortait plusieurs annonces :

En complément, pour rappeler que Mozilla n'est rien sans sa communauté, j'ai organisé 10 interviews de bénévoles Mozilliens, sur le Community Blog,

  1. Monique Brunel (Belgique) ;
  2. Rami Khader (Jordanie) ;
  3. Ben Kerensa (USA) ;
  4. Shreyas N. Kutty (India) ;
  5. Irayani 'Rara' Queencyputri (Indonesia) ;
  6. Ibrahima Sarr (localizer for Fulah) ;

D'autres suivront, une nouvelle interview est présentée chaque jour !

Cela a donné lieu à une impressionnante couverture presse, presque aussi bonne qu'il y a 10 ans ;-) :

Et aussi :

Mise à jour du 12/11/2014 à 16h19 :

Mais aussi :

mardi 17 juin 2014

Les startups, le Web et les idées préconçues

Quand je rencontre des entrepreneurs du numérique, j'entends trop souvent dire deux choses qui me chagrinent. Ca ressemble souvent à ça :

  1. Je développe sous Android et/ou sous iOS parce que le mobile c'est l'avenir, mais développer pour plusieurs plateformes me coûte des ressources ;
  2. La présence d'intermédiaires (type Appstore/marketplace) bride ma créativité et ma capacité d'action vis-à-vis de mes clients

Ces deux affirmations me chagrinent parce qu'elles sont ambigües.

D'une part, je suis complètement d'accord avec le fait que le mobile est l'avenir de l'informatique. Mais développer sous Android et/ou sous iOS n'est pas un passage obligé. Au contraire, même : si on veut toucher le plus grand nombre possible d'utilisateurs, le recours aux applications Web est une bien meilleure solution.

D'autre part, le mobile a effectivement été une régression en terme de contrôle de la distribution avec l'arrivée des AppStores et autres Marketplaces. Mais ça n'est pas une fatalité, et une fois encore le Web est une formidable occasion de reprendre le contrôle de la relation client.

J'entends aussi des idées préconçues qui continuent de se propager sur les Web Apps, par des gens qui ignorent les progrès inouïs de JavaScript en terme de performance ou les nouvelles fonctionnalités apportées par les WebAPIs (en particulier sur l'Audio et la Vidéo), WebGL (3D) et autres. J'entends trop souvent dire "j'aimerais faire une Web app, mais c'est trop lent ou juste impossible avec HTML5". Et bien souvent, c'est faux.

C'est pourquoi j'ai décidé d'inviter jeudi des collègues ingénieurs et amis entrepreneurs (Tariq Krim de Netvibes puis JoliCloud et Erika Batista de The Family) à venir expliquer en quoi le Web est plein d'avenir pour les start-ups et autres développeurs.

Cet événement, c'est la Mozilla Web Entrepreneur Conference.

Tariq va y parler de son expérience d'entrepreneur du Web, Erika va parler des possibilité du Web pour les entrepreneurs.

Après, nous aurons des ingénieurs de Mozilla directement impliqués dans le développement de la technologie Mozilla et un invité, julien, qui vont bousculer les idées reçues sur le Web. Nous allons donc aborder les sujets suivants :

  • Performance JavaScript par Benjamin Bouvier, qui travaille sur la compilation Juste à Temps (JIT) de JavaScript.
  • Rich Media: Audio et vidéo sur le Web, comment les manipuler, par Paul Adenot, ingénieur de l'équipe Media
  • 3D avec WebGL par Nicolas Silva, ingénieur de l'équipe Graphics
  • Les Web Apps pour toucher toutes les plateformes (y compris iOS et Android), grâce aux outils Phonegap (par Julien Bouquillon de Revolunet)

Cet événement se tiendra jeudi après-midi dans les (magnifiques) locaux de Mozilla Paris, il vous permettra de rencontrer des entrepreneurs du Web et les ingénieurs qui le construisent. Pour cela, il est encore temps de s'inscrire (il reste une vingtaine de places) !

mercredi 20 février 2013

A propos d'Opera

C'est l'annonce qui a surpris et déçu beaucoup de monde la semaine dernière : Opera abandonne son moteur Presto et décide d'utiliser Webkit - move to WebKit. On notera que le navigateur Opera pour PC sera à terme une version personnalisée de Chromium (la version Libre de Chrome).

Voici quelques liens autour de cette décision, que je n'ai guère le temps de commenter :

samedi 12 mars 2011

Mozilla sur le podcast Ecrans.fr

Dans le cadre du lancement de Firefox 4, j'ai été invité par la fort sympathique équipe d'écrans.fr (Alexandre Hervaud, Camille Gévaudan, sous la houlette d'Erwan Cario) pour leur podcast de la semaine : Ecrans.fr, le podcast vidéo adopte un panda roux.

Pendant l'enregistrement du podcast

Pendant l'enregistrement du podcast. Photo par Pierre Le Leannec

On a parlé de plein de choses intéressantes, respect de la vie privée, Anonymous, d'un très bon texte du philosophe Michel Serre (80 ans au compteur), qui prouve qu'il n'est pas besoin d'être jeune pour comprendre les enjeux du Net !

- page 1 de 72