mercredi 22 juin 2016

En vrac du mercredi

Fleur.jpg

mercredi 7 octobre 2015

A propos de République numérique

République numérique

Depuis quelques jours, et jusqu’au 18 octobre, il est possible de contribuer à la consultation République Numérique, reposant sur le rapport Ambition Numérique du CNNum. Mais le travail du CNNum est passé par les différents filtres ministériels. Certaines propositions sont remises à plus tard (une autre loi sur le numérique, plus orientée sur l’économie numérique ?), d’autres ont été diluées.

Où trouver les bons amendements ?

Il est possible pour chacun de voter pour des propositions d’amendements ou bien de proposer des amendements. J’encourage mes lecteurs à voter pour des amendements existants, et ce pour deux raisons :

  1. Rédiger une proposition d’amendement est complexe, à moins d’être juriste
  2. En multipliant les amendements, on réduit le nombre de vote par amendement, et donc on affaiblit leur force respective. Pour être entendu, il vaut mieux 1000 votes pour un bon amendement que 100 votes pour 10 amendements médiocrement rédigés !

Voici donc deux avis, pas nécessairement cohérents l’un avec l’autre, pour s’y retrouver :

  1. d’abord, celui du CNNum ;
  2. Ensuite, celui de la Quadrature du Net.

Mes recommandations

Voici les points qui me paraissent personnellement importants à soutenir, et sur lesquels j’encourage mes lecteurs à voter, classés par thème :

Communs

  1. Introduire dans le droit français la “liberté de panorama”
  2. Éviter la légalisation du copyfraud
  3. Élargir les possibilités d’action contre les atteintes au domaine commun informationnel
  4. Reconnaitre les communs volontaires

Chiffrement et confidentialité

  1. Ajouter la promotion du chiffrement des communications dans les missions de la CNIL
  2. Affirmer et encourager le droit au chiffrement des communications

Neutralité du Net

  1. Préciser le périmètre d’application de la Neutralité du Net
  2. Autoriser les actions de groupe notamment en matière d’atteinte au droit sur les données personnelles et la neutralité du Net
  3. Création d’un parquet numérique spécialisé sur les questions de contenus illicites en ligne

Portabilité des données

  1. Consacrer un droit effectif à la portabilité

A propos de ce dernier amendement, on constate qu’il permet à chaque internaute de récupérer ses données dans un format lisible par une machine pour les transférer chez un autre fournisseur de service. C’est beaucoup mieux que le cas d’usage présenté dans le graphique La loi numérique en 9 dessins, où il n’est fait mention que des messages email et du carnet d’adresse. D’où l’importance de voter pour cet amendement.

Comment procéder ?

C’est très simple :

  1. Créer un compte en cliquant sur le bouton bleu Inscription présent presque partout sur le site (on peut se connecter via Facebook ou Google+, ou mieux, créer une compte avec son adresse email).
  2. Ouvrir dans un onglet l’un des liens ci-dessus listant des amendements, par exemple Consacrer un droit effectif à la portabilité.
  3. En bas de page, cliquer sur le bouton vert [D’accord] (celui avec un pouce vers le haut).

Vous allez voir, c’est un vrai plaisir de voir ce qui est discuté et aussi de pouvoir influencer, certes modestement, un projet de loi. En tous cas, moi j’ai adoré y voir des sujets comme le chiffrement, la vie privée ou le droit des communs[1] y être abordé !

Mise à jour : lire les arguments de Roberto Di Cosmo m’ont donné envie de soutenir aussi cet amendement :

  1. Protéger le droit des auteurs d’articles scientifiques, pour permettre le libre accès à la recherche scientifique.

Note

[1] À propos, samedi 10 octobre, il y a une journée Le temps des Communs avec en particulier un atelier Internet comme un bien commun auquel je participe. On s’y retrouve ?

jeudi 24 juillet 2008

Why "Associated data" is important, and what should Mozilla do about it

Quoting Mitchell Baker, thinking about data:

Our online lives are generating increasing data about us as individuals and about how groups of people are using the Internet. At the dawn of the World Wide Web 15 years ago people “surfed” to websites and viewed information. Today Internet life is more participatory and people create more information. In addition, a range of tools have been developed for tracking and generating data about people and our activities. The existence and treatment of this data is important to our online security and privacy. The treatment of this data also affects the public ability to understand how people use the Internet.

So there is a lot of value in knowing people's behaviour on the Internet. So far, a lot, if not all, of this value is captured by commercial organizations. In many cases, people don't get much of the data they generate, other than getting "targeted ads"[1]

In a series of posts, Mitchell lays the ground for a discussion about this data, and what I see coming is groundbreaking:

  • Thinking About Data ;
  • Framework for discussing “data” ;
  • Why focus on data? ;
  • Data Relating to People. Mitchell lists several kinds of data, which she calls altogether "Associated Data":
    • "Personal and potential personal data" (Credit card number, Social Security number, etc.)
    • “Intentional Content.” Data intentionally created by people to be seen by people.
    • “Harvested Data.” Information gathered or created about an individual through the logging, tracking, aggregating and correlating of his or her online activities.
    • "Relationship Data". Our relationships with other people, such as our “friends” or followers at various sites.

I call this "groundbreaking" because it's unchartered territory. The ownership and control of "Associated Data" is very important for all of us Internet users, and some of the principles of the Mozilla Manifesto are at risk if we sit back and let someone else take control over our data.

What can and should Mozilla do to help people be safe and in control of their online experience in the midst of this rising sea of data?

We've seen in too many occasions (and this is just the beginning) data about people abused by companies (I won't give names, because there are two many of them).

So the questions we should ask ourselves today are:

  • Who's standing on the side of users on the Internet when it comes to "associated data"? (My answer is "nobody with the same levers as Mozilla, so we have to do something about it")
  • How can Mozilla unleash the value of this "associated data" and give it to the users?

If you have ideas, if you feel (like me) that this topic has to be discussed, please leave your comments below or on Mitchell's blog. We can't leave this data issue unaddressed, unless we're ready to see it come back later to bite us...

Update

Mitchell has just posted another article: Data — getting to the point. Short excerpts:

I would like to see Mozilla provide more leadership in helping people manage the collection and treatment of data related to them — what I’ve called “Associated Data.“

I would also like to see Mozilla provide leadership in treating some basic aggregate, anonymized usage data as a public asset.

Like Mitchell says, it's a sensitive topic, and I think that Mozilla has potentially a unique perspective on this important issue. We should not be shy... Let's not avoid having this important discussion. Jump to Mitchell's blog, read her whole article and tell us what you think...

Notes

[1] Which is not so well targeted most of the times, IMHO.