Mot-clé - Firefox

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 12 novembre 2018

Virer Zuckerberg et En Vrac

En vedette : pourquoi Mark Zuckerberg est-il invirable ?

Le New York Times explique pourquoi il va être difficile de virer Mark Zuckerberg de Facebook.

Pourtant, les arguments ne manquent pas :

Et pourtant, malgré ces bévues multiples, il semble invirable. Seul espoir, certains actionnaires s’activent en coulisses en ce sens.

En vrac

  • Le fondateur du World Wide Web veut « sauver Internet ». Brillante idée d’une personne brillante (Tim Berners-Lee !), et qui perd malheureusement toute crédibilité. Il dénonce les problème de fake news et d’atteinte à la vie privée. Très bien. Mais parmi les premiers signataires, on retrouve Google (dont la filiale Youtube a de gros soucis avec la promotion de vidéo conspirationnistes) et l’inévitable Facebook (spécialiste des scandales sur la vie privée et la déstabilisation des sociétés). C’est vraiment trop con de les voir ainsi noyauter une initiative importante ;
  • I asked an online tracking company for all of my data and here’s what I found ;
  • Pendant 2 ans et demi, le trafic Internet entre Washington et Los Angeles a mystérieusement transité par… la Chine. Erreur ou espionnage ? Dans tous les cas, cela montre l’importance du chiffrement de bout en bout d’une part et d’autre part la nécessité pour les opérateurs de surveiller la qualité de leur réseau, par exemple via des sondes ATLAS, comme le rappelle Stéphane Bortzmeyer ;
  • Talking to the Mailman, une longue interview de Richard M. Stallman. Rien de très nouveau, mais un format long où il a tout le temps de s’exprimer, y compris au niveau politique. “Basically, free software combines capitalist, socialist and anarchist ideas. The capitalist part is: free software is something businesses can use and develop and sell. The socialist part is: we develop this knowledge, which becomes available to everyone and improves life for everyone. And the anarchist part: you can do what you like with it.” ;
  • Je découvre le fascinant TED talk de Yuval Noah Harari, Pourquoi le fascisme est-il si séduisant, et comment vos données peuvent l’alimenter, une brillante charge contre la centralisation des données dans les mains des GAFAMs (avec sous-titres en français, transcription disponible). À voir absolument !
  • Chose étonnante, le même Yuval Noah Harari est une star adulée dans la Silicon Valley ;
  • Il y a 14 ans, Firefox 1.0 sortait. J’ai encore des frissons quand j’y pense ! Je pense à tous ceux qui ont été, de près ou de loin, impliqués dans cette improbable aventure, tous les bénévoles en Europe, avec une mention spéciale pour Olivier, Pascal, Peter et les autres qui n’ont pas compté leurs heures. Je repense au stage de d‘outplacement où on tentait (vainement !) de ne pas trop écarquiller les yeux quand j’expliquais que mon projet professionnel consistait à monter une association pour aller botter les fesses de Microsoft.
  • Il y a quelques semaines sortait l’émission ORLM-307 : Données personnelles, comment se protéger ? Qui arrêtera Google et Facebook ?, où j’ai eu la chance d’intervenir. Merci Olivier pour l’invitation !
  • Il y a quelque chose de profondément inquiétant dans la récente fuite de données de Google. Les données personnelles de 500 000 utilisateurs de Google+ ont fuité. Ce sont des choses qui arrivent. On est forcément déçu que Google, qui a cette image de boite qui fait bien les choses, subisse elle aussi des fuites de données d’utilisateurs. Mais ce qui est vraiment inquiétant, c’est que comme dans la plupart des sociétés, Google a caché l’info pendant plus de 6 mois pour éviter le scandale. Source. Et là, ça n’est plus un problème d’incompétence dans la protection des données, c’est un problème de confiance dans l’entreprise, qui démontre ainsi qu’elle est toujours en train de se rapprocher de Facebook au niveau éthique (c’est à dire de plus en plus bas). C’est plus que décevant pour une société qui avait initialement placé la barre plus haut que les autres…
  • L’Union européenne renonce à durcir l’exportation de technologies de surveillance ;
  • It takes three times more energy to mine Bitcoin than gold. “Bitcoin, Ethereum, Litecoin, and Monero consumed 17, 7, 7, and 14 million joules of energy, respectively, to mine $1 worth of each cryptocurrency. […] copper requires just 4MJ, gold requires 5MJ, and platinum needs 9MJ of energy to mine $1 worth of the precious metal. […] mining these four cryptocurrencies is responsible for between three and 16 million tons of CO2 emissions.” En prime, il y a de moins en moins de chance de gagner de l’argent avec ces crypto-monnaies. En gros, il faut arrêter de miner ces crypto-monnaies. Maintenant ! Mise à jour : on me glisse dans l’oreillette qu’il y a des systèmes de blockchain “green”. Faut voir, mais j’ai été trop échaudé par le greenwashing pour y placer beaucoup d’espoir.
  • Qui sont les Français qui se déplacent à vélo ?. « Parmi les grandes villes, Strasbourg sort du lot : 16 % des trajets domicile-travail y sont réalisés à vélo, ce qui lui a notamment valu d’être sacrée capitale du vélo par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) en 2018. Grenoble (15,2 %) et Bordeaux (11,8 %) complètent le trio de tête. A Paris, la part des déplacements à vélo plafonne à 4 % . La maire de Paris, Anne Hidalgo, a pour ambition de faire passer la part du vélo à 15 % d’ici à 2020. » . Chose très étonnante, plus on a fait d’études, plus on a de chances de rouler à vélo : « Alors que seul 1,5 % des actifs titulaires du bac vont travailler à vélo, ils sont 2 % parmi les titulaires d’un diplôme de niveau bac + 3 ou 4. Cette proportion est supérieure à 5 % pour les titulaires d’un doctorat (bac +8). » ;
  • 70% des Français vont travailler en voiture. Ca me fait revenir à la question que je me posais juste au dessus : pourquoi le plus diplômés roulent-ils à vélo ? J’imagine (sans aucune certitude) que c’est tout simplement parce qu’ils ont de meilleurs revenus que ceux qui sont moins diplômés et cela leur permet donc d’habiter en centre-ville, donc de devoir faire de plus petites distances. À l’inverse, un ouvrier au salaire plus modeste habitera plus loin. De ce fait, la voiture, plus chère et plus polluante risque d’être pour lui la seule solution…
  • Un bon papier : Le prix de l’essence ;
  • En complément, sur le même sujet : Prix du carburant : petit manuel à lire avant de débattre ;
  • Nos conseils pour faire baisser votre consommation de carburant. Voilà l’article sur l’éco-conduite que je n’aurais pas à écrire ! La deuxième bonne nouvelle, c’est que l’éco-conduite, ça marche… J’ai vérifié pour vous !
  • Super bonne nouvelle : “Au Parlement européen, on demande une taxation du kérosène brûlé par les avions et du fioul utilisé par le maritime”. « Mais savoir que les porte-conteneurs et autres paquebots continuent à enfumer les ports avec leur carburant ultra-polluant sans payer la moindre taxe est un véritable scandale. Un scandale aussi énorme que l’absence de taxe sur le transport aérien. les villes avec un aéroport international à proximité sont particulièrement touchées. Dans l’empreinte carbone de Paris, le transport aérien est de loin le premier émetteur de GES : 8,7 millions de tonnes contre 4,7 millions pour la route et 4,8 millions pour l’alimentation. Et pourtant les engagements de réduction des émissions de GES et autres polluants sont le plus souvent repoussés aux calendes grecques. Le maritime se fixe des objectifs de réduction des GES de 50 %… en 2050. Or, le GIEC rappelle qu’après 2030, il sera trop tard. Pour rappel, un passager en avion émet 145 g de CO2 en avion, contre 100 g en voiture et quarante fois moins en train. ;
  • Chaque jour, 1 milliard d’heures de vidéo est vue sur Youtube. 70% des vidéos vues le sont suite à une suggestion de l’algorithme de recommandation de Youtube AlgoTransparency.org propose de voir, jour après jour, quelles sont les vidéos les plus suggérées par Youtube. La proportion de contenus complotistes et/ou radicaux est surprenant. Il y a une raison toute simple à cela : l’algorithme sélectionne les vidéos qui poussent les visiteurs à rester scotchés, et donc poussent à la surenchère permanente et terme de radicalité.

lundi 27 novembre 2017

Exodus Privacy et le Vrac du lundi

Exodus Privacy.png

En vedette : Exodus Privacy

Vendredi, un nouveau projet est sorti du bois : Exodus Privacy, un projet libre mené par une association loi 1901 française pour voir quels mouchards sont dans les applications mobiles pour Android. Comme on s’en doutait, ils sont nombreux. Exodus génère des rapports sur chaque application et chaque mouchard. Déjà, la couverture presse est impressionnante, en France et à l’international :

Deux chercheurs du Privacy Lab de l’université de Yale (USA) expliquent en quoi il est problématique de voir toutes ces applications mobiles multiplier les mouchards via les AppStores :

Or ces magasins, comme Google Play, ont construit leur business autour, notamment, de la publicité ciblée. Cette priorité n’est pas compatible avec la vie privée et la sécurité. Exodus révèle des pratiques troublantes en matière de vie privée dont Google est pleinement conscient, quand il ne les encourage pas.

Les rapports d’Exodus ont permis de débusquer deux mouchards qui avaient réussi à se glisser dans l’application Qwant pour Android. Qwant a immédiatement réagi en corrigeant l’application.

Bravo à l’équipe d’Exodus, dont le travail est très utile. Vivement qu’ils puissent faire les mêmes analyses sur les applications iOS !

Pour trouver Exodus Privacy :

En vrac :

mercredi 12 mai 2010

En vrac

mercredi 4 novembre 2009

Sortie de Firefox 3.6 Beta 1

logo Firefox 3.6

Ainsi donc, Firefox 3.6 Beta est sorti le week-end dernier.

01Net titre Firefox 3.6 bêta : le navigateur de Mozilla en net progrès, et ça fait plaisir :

Au lancement, Firefox 3.6 occupe 33 Mo de mémoire vive. Seul Safari fait mieux avec 31 Mo. Et lorsqu'on lance dix onglets, Firefox 3.6 occupe 169 Mo. C'est tout simplement le meilleur dans le domaine devant Safari (178 Mo). C'est Chrome qui ferme la marche avec 238 Mo.

On notera aussi :

  • l'amélioration de la vitesse au démarrage
  • Affichage plus rapide des pages
  • Plus grande vitesse d'exécution de JavaScript
  • l'intégration de Personas (personnalisation rapide et légère)
  • Affichage plein écran des vidéos
  • Sécurité améliorée des plug-ins (on détecte si votre version de Flash est obsolète, car c'est un vecteur d'attaque très important).

Pour le développeur Web, on a plein de nouveautés. En voici une liste partielle[1] :

  • Drag & Drop depuis le bureau
  • @font-face dans le format WOFF
  • plusieurs images de fond dans background-image
  • Nouvelle propriété pointer-events
  • Orientation via l'accéléromètre
  • Possibilité de spécifier une image à afficher en attendant qu'une vidéo se charge
  • Possibilité de spécifier comment gérer le zoom (optimisé pour la vitesse ou la qualité)
  • Dans une prochaine beta de 3.6 :
    • Dégradés CSS (mais avec une autre syntaxe)
    • support de <input type=”file” multiple> de façon à permettre l'upload de fichiers multiples (Yessss !)

Pour ceux qui savent ce qu'ils font (c'est à dire ceux qui savent qu'une version Beta, c'est une version qui n'est pas finie) et qui ont envie de jouer (après avoir fait une sauvegarde, doit-on le rappeler ?), il est possible de télécharger Firefox 3.6 Beta. (Si possible une version française, qui mérite un peu plus de beta-testeurs).

mercredi 16 janvier 2008

A propos d'Opera, de Microsoft et de la Commission Européenne

Ce matin, Les Echos ont publié une interview du sympathique Jon S. Von Tetzchner, CEO d'Opera Software, intitulée Firefox peut se joindre à notre plainte contre Microsoft[1]

Firefox peut se joindre à notre plainte contre Microsoft, explique Jon S. Von Tetzchner

Quelques réflexions rapides suite à cette interview :

  • Oui, Microsoft est coupable d'abus de position dominante et de violation de la loi anti-trust. Il n'y a aucun doute la dessus...
    • Je l'ai vécu chez Netscape, où je suivais l'affaire jour après jour. J'en ai gardé un goût amer. IL faudra un jour que j'écrive tout cela...
    • Mes camarades de Netscape et moi même avons été licenciés à cause de cela, dans la foulée d'un accord amiable entre Microsoft et AOL/Netscape. Non, le chômage n'est pas une expérience enthousiasmante...
  • Oui, la concurrence est indispensable sur le marché des navigateurs. C'est bien pour cela que la mission de Mozilla, c'est "promouvoir le choix et l'innovation sur Internet". Eliminer la situation de monopole (et pas la société monopolistique), c'est notre raison d'être.
    • En 1999, dès que Microsoft a pensé qu'ils allaient avoir une situation de monopole, ils sont passés en roue libre. 1999, c'est la sortie d'IE 5.5. 2001, celle d'IE 6. Et ensuite, plus rien pendant 5 ans, jusqu'à ce que le succès de Firefox les pousse enfin à l'action. Ca n'est que fin 2006 qu'on a vu sortir IE 7, pâle copie de Firefox en termes de fonctionnalités, sans les extensions, avec une sécurité moindre, et trop peu de progrès en termes de support des standards. "Avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités", disait l'Oncle Ben. Microsoft a de grands moyens, mais n'a pas su ou voulu faire face à ses responsabilités, jusqu'à ce qu'on le force à le faire.
  • L'abus de position dominante a été mauvais pour Netscape, mon boulot et ma tension ;-) , mais surtout mauvais pour les utilisateurs de technologie, qui se retrouvent avec l'obligation d'utiliser un navigateur qui n'évolue pas, qui a eu des problèmes de sécurité à répétition et qui limite le développement de nouvelles fonctionnalités dans les sites Web. En bref, le monopole de Microsoft a été mauvais pour le Web et pour ses utilisateurs.

La grande question, c'est : est-ce que la régulation par les gouvernements est efficace ? Il y a deux grands exemples autour de Microsoft, et une remarque concernant les standards eux-mêmes :

  • Non, l'affaire DOJ vs Microsoft, où Microsoft a été condamné pour avoir abusé de son monopole sur les systèmes d'exploitation pour l'étendre sur les navigateurs, n'a pas fait avancer la chose. Aujourd'hui, Internet Explorer est toujours le seul navigateur livré avec Windows, ce qui lui donne un avantage certain par rapport à tous les autres, malgré sa médiocrité.
  • Non, le fait que la Commission Européenne ait forcé Microsoft à fournir une version de Windows sans Media Player n'a rien changé. Quand on vous donne le choix entre un système avec un lecteur media et le même logiciel sans le lecteur media, on prend celui avec, même si c'est mauvais pour la concurrence.
  • Non, je ne crois pas que la Commission Européenne puisse forcer un navigateur à respecter les standards[2], qui ne sont, dans le cas du W3C, que des recommandations.

Donc, à grand regret, je pense que que la régulation n'a pas fonctionné jusqu'à présent. Microsoft continue de faire levier sur Windows pour imposer des technologies qui sont néfastes à la concurrence sur le court terme et aux utilisateurs sur le long terme. Et pourtant, cela ne veut pas dire qu'il faille arrêter. Peut-être que ça finira par marcher, et je suis cette affaire avec attention. Pourtant, je pense que pour la petite structure que nous sommes, suivre Opera dans une bataille juridique serait dommageable à ce qu'on fait de mieux : un navigateur moderne et sûr, en logiciel Libre, respectueux des standards et utilisable par tous.

Et vous, chers lecteurs, qu'en pensez-vous ?

Notes

[1] Contenu malheureusement payant. Du coup, j'ai acheté la version papier, qui permet aussi d'emballer le poisson, allumer un feu de cheminée ou encore de redonner forme à des chaussures détrempées par les intempéries.

[2] Aucun navigateur ne respecte les standards à 100%. Safari/KHTML/Webkit, Opera et Firefox/Gecko/Mozilla sont largement devant IE7/Trident de Microsoft, mais aucun ne peut prétendre à la perfection...